• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

nature

  1. Joklaire03

    Tremblements de T'air

    Tu vis, tu meurs, tu respire, et tu pleures Pauvre Terre, tournant toujours en rond Pauvre pauvre mère, qui n’a plus un rond Tu vis, tu pleures, Tu respires, tu meurs Tes larmes salées qui tombent d’en haut Font nos mers, océans et point d’eau On profite de toi, ma belle, jusqu’au bout Tes...
  2. Joklaire03

    Je n'avais jamais vu...

    Une mer calme et pure Étendue lisse couleur azur Belle, violente et rebelle Eau galante, tremblante, frêle Ces million de couleurs Des herbes dansantes Ces dégradés des fleurs Une onde géante enivrante Dans le ciel s’ouvrent les écluses Qui retenaient le soleil Et je vois comme nager des...
  3. Harukunn

    La Nature

    La Nature : Nature, Nature, Oh somptueuse Nature Au reflet de vos pupilles, d’un bleu profond Les espoirs nitescence émergeant des basfonds Eclairant profondément la vive verdure À l’ombre olympienne des arbres séculaires Demeure la vie florissante de désir Se prosternant devant les cerisiers...
  4. Joklaire03

    Feuille vole lente

    Elle vole, elle dure Elle pleure, elle endure Légère et volatile Subit le vent d’Avril Sur les vaguelettes tremblantes Dans les cours d’eau agités Elle court, elle crie, elle chante Hurle sa nouvelle liberté Quand tout se calme, en osmose Quand l’air plane, et se repose Elle aussi se tait, et...
  5. Joklaire03

    Human Nature

    Nature humaine superbe, Sans jamais un mot acerbe, Des yeux sans aucun remords, Un cœur à jamais retors...< On s'ennuierait, On s'épuiserait. Le parfait de l'homme est dans toute les pépites, Et la merveille humaine dans chaque parasite. A sa perfection, A son inaction. J'aime l'homme volant...
  6. Joklaire03

    Homme, nature morte?

    L’état de nature, Comment être plus pur Que le premier homme Devenir enfant, en somme? Loin de nous même, mais plus prêts que jamais J’apprends, je vois, j’aime et je hais Ces naturels faussés de toujours Ces discours encensés, lourds Revenir aux sources vives De chaque âme qui vive, Et...
  7. Joklaire03

    Si tout comptait...

    Lune, crois tu en tes suivantes? Vois-tu les étoiles filantes? Autour de toi la sombreur étoilée De semble t-elle immaculée? Sable, vois-tu en toi ces grains Qui sont ce que tu sera demain? Milliards de planètes couleur or Qui tournent et tournent sans remord. Eau, qui sont pour toi ces...
  8. Joklaire03

    Âmes sensibles

    Il y avait un chêne, une nature morte, Cachant une plaine, de ses branches fortes. Mais derrière l’écorce était un cœur limpide, Première amorce, le voilà livide... Âme sensible, par une flèche lancée, Âme fusible, de trop près touchée. Voyez-vous le ciel, d’où coule une pluie? Il pleure...
  9. Joklaire03

    Gouttes de Pluie

    La pluie chaque fois me fait rêver Penser à toutes ces vies ignorées. Dans chaque goutte infime je vois Une existence où l’amour est roi, Une autre qui ne sait réinventer sa haine, Elle qui est seule cause de peine. L’eau coule et s’écoule Du ciel grisonnant et de la houle. Elle est pure et n’a...
  10. Joklaire03

    Rose des Vents

    Il y avait une rose Sur la neige, à peine éclose Elle regardait, pétales flétries Sa dernière aube, dernière amie Son pourpre qui, à la lumière Avait fait sa fierté d’hier Faisait maintenant une prière Avant de devenir poussière Son coeur jaunâtre, vestige D’une amour, faisant son prestige...
  11. Joklaire03

    Bonheur Simple

    C'est une goutte de pluie Tombée au ralenti. C'est un soleil d'été Qui illumine sans brûler. C'est un nuage vivant Passé au bon moment. C'est un coup de tonnerre D'où jaillissent de brillants éclairs. C'est une fleur éclose Sur la rosée encore mouillée. C'est une pâle rose Au milieu des champs...
  12. LUZE

    musique d'automne

    sonnet irrégulier où je n'ai pas appliqué les diérèses
  13. poesiedesrues

    Angkor

    Roche percée par la nature Une pousse d’herbe jaillit De la mousse dans les nervures Un éternel souffle de vie Les racines enlacent le granit Les arbres se dressent sur ces ruines Majestuosité sans limite D’une nature qui s’anime Rappelant à l’Homme qu’il n’est rien Face à son immensité Qu’il...
  14. poesiedesrues

    L’âme gitane

    Une peau parcheminée Comme une terre aride et brûlée Une peau dont la couleur traduit L’éclat du soleil qui l’imprègne, Avec lequel elle s’est unie Par le vœu d’une vie de bohème Fruit d’un amour inaltérable Et nomade Un sourire intarissable Flottant au gré du vent Impossible à retenir...
  15. poesiedesrues

    A une sauvage

    Te laisse pas avoir Par le conditionnement qui pollue ta pensée Te laisse pas engloutir Par le vide derrière les façades retouchées Te laisse pas emporter Par le mouvement d’une foule égarée L’existence est un passage Avance en paix quand tu traverses Les terres où les corps sont des cages Qui...
  16. Hubert Tadéo Félizé

    D’un coucher de soleil

    Je n’exige rien de ces suites qui déciment, Où solitaire ici, comme un cœur qui palpite, Las… à se pâmer où les nuages dessinent De cette exposition de couleurs qui crépitent. Le coucher du soleil -d’une sombre blancheur,- Montent dans ma gorge, les heurts de sa splendeur ; Je contemple d’un...
  17. A

    Havre de grâce

    Saisir la plume écrire la lune Tracer un chemin, un rêve d'enfant Comme un peintre fixant les couleurs Oser te cajoler Panser un cœur blessé toi qui as soif de tendresse Risquer l'escalade Décrocher un étoile Crayonner un léger sourire Sur un visage d'ange Utiliser l'écharpe d'Iris Unir...
  18. Reality

    Mon arbre

    Racines sublimes, gorgées de cette envie de vie Pluies fines ruisselantes et brillantes Écorces chaudes sous mes doigts Aspérités, enchevêtrements, lignes d'évidences Perdue dans la hauteur, mon âme grimpée aux branches Le petit rose, goûté de la rosée, étreinte de l'été Enivrée par les ombres...
  19. Vasudhara

    Saisons

    Nous les avons vu tomber du ciel. Soustrait d’étincelles, Une pluie d’étoiles s’était vautrée Sur les hautes plaines glacée. Elles ont fissurée le voile d’Hiver Poser sur les eaux abandonnée. Elles se sont approprier L’etreinte du froid sur nos pavés. Elles ont fait en sorte que l’on oublie...
  20. hamdane

    Expressions evasives

    Dans mon silence profond J'écoute le son de mon sang Qui coule dans mes veines Si fort en pensées saines Le parcours suit le destin Dans les méandres des bassins Des fleuves qui coulent au loin Avec délicatesse et soins. Les arbres m'indiquent mes pas Soutenus par les rochers Dans...