• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Douce Morphose (Duo Cortisone & Leo)

#1


Douce Morphose


Un doux vent de fraîcheur là sur mon cœur se pose
Serait ce que pour vous j'éprouve cet amour
Qui fait chanter ma plume en une belle prose
Où les mots un à un s'écoulent chaque jour


La rafale de vers noirs passée, mon cœur aussi s’expose
A ses doux mots ma plume devient glamour
Les dures épines empêchent de cueillir la rose
Le jardinier bien contrarié lui dit « Bonjour »


Au doux vent de mes vers mes pensées virevoltent
Vers vous mon cher ami qui apaisez mes maux
En un baiser magique où les rimes s'accordent
Pour vous écrire là un poème d'émaux


Cette douce brise parcourt mes champs en récolte
Ma tristesse s’abreuve de l’amour de vos mots
Ce succulent fruit interdit serait-il la miséricorde
L’arbre de Judée en fleurs de ses rameaux


Quand le vent cessera au dessus des nuages
Dans la verte prairie nous nous retrouverons
Seuls dans cette cabane avec tous ces bagages
Contenant notre amour que nous réveillerons


Au coucher du soleil sans le moindre ombrage
La foret s’apaise après le passage des bûcherons
Les petits oiseaux sifflent de chaleureux langages
Eau pure et roche dure ensemble nous forgerons



Cortisone & Leo



Judée01.jpg


.
 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#2


Douce Morphose


Un doux vent de fraîcheur là sur mon cœur se pose
Serait ce que pour vous j'éprouve cet amour
Qui fait chanter ma plume en une belle prose
Où les mots un à un s'écoulent chaque jour


La rafale de vers noirs passée, mon cœur aussi s’expose
A ses doux mots ma plume devient glamour
Les dures épines empêchent de cueillir la rose
Le jardinier bien contrarié lui dit « Bonjour »


Au doux vent de mes vers mes pensées virevoltent
Vers vous mon cher ami qui apaisez mes maux
En un baiser magique où les rimes s'accordent
Pour vous écrire là un poème d'émaux


Cette douce brise parcourt mes champs en récolte
Ma tristesse s’abreuve de l’amour de vos mots
Ce succulent fruit interdit serait-il la miséricorde
L’arbre de Judée en fleurs de ses rameaux


Quand le vent cessera au dessus des nuages
Dans la verte prairie nous nous retrouverons
Seuls dans cette cabane avec tous ces bagages
Contenant notre amour que nous réveillerons


Au coucher du soleil sans le moindre ombrage
La foret s’apaise après le passage des bûcherons
Les petits oiseaux sifflent de chaleureux langages
Eau pure et roche dure ensemble nous forgerons



Cortisone & Leo



Afficher la pièce jointe 30038


8v.
Un grand merci Léo pour avoir duoter avec moi. Ce fut un honneur et un plaisir
Amicalement
Bonne soirée
Gaby
 
Dernière édition: