• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Deuxième épisode Fondation Emmanuel Mendelssohn présentation..

Vega46

Maître Poète
#1
Avant d’aller plus loin je pense utile voir indispensable de vous brosser les lieux où vécurent des enfants fragiles acteurs malgré eux de cette triste histoire.

Tout d’abord le nom de l’établissement était libellé ainsi...
Fondation Emmanuel Mendelssohn centre héliomarin d’Ibarritz, qu’il ne faut surtout pas confondre avec avec une maison semblable nommée le Roseraie qui existe toujours à Biarritz et où les enfants étaient bien traités.

Je précise cela car lorsque le blog existait quelques anciens résidents de la Roseraie confondant les deux maisons s'étonnaient de la maltraitante que nous avions subie.

J’ai tout fait pour retrouver la photo la voici enfin le titre est évocateur on croit rêver !.

La science et la conscience au service de l’enfance !.

Le blog a disparu une personne de la descendance de la famille s’est aperçue de son existence dès lors la décision de le supprimer a été prise.

Si vous vous rendez dans la superbe station balnéaire de Biarritz où la richesse côtoie la richesse vous pourrez facilement garer votre voiture au dessus des sous sols qui nous ont servi de lieux de vie durant de longs mois.

N’oubliez pas l’horodateur la ville doit amortir les frais de démolition de la bâtisse malsaine qui jadis prônait dans toute sa splendeur.

Car elle était belle vu de l’extérieur mais malheur à l’enfant qui s’aventurait à l’intérieur !.

Je n’ai pas pu savoir quel nom ils ont donné à ce parking bien pratique toutefois je sais simplement Dieu merci qu’il ne s’appelle pas Emmanuel Mendelssohn.

Aux dernières nouvelles il ne s’agit pas d’un parking mais d’un parc belle reconversion du lieu des enfants joyeux jouent sur un sol de tristesse.

Je me suis rendu à Biarritz à plusieurs reprises une sorte de pèlerinage du souvenir enfouis
sous le bitume mais je n’ai jamais eu le courage de refouler cette terre brûlée.

Sur le blog une personne signale simplement.

J’ai retrouvé l’endroit pour moi ce fut un choc un riverain m’a dit : « ah vous aussi vous avez été la prisonnière de ce sinistre bâtiment ! »

Situé idéalement à deux cents mètres de l’océan l’endroit semblait fort accueillant pourtant !.

Une superbe haie d’hortensias et un petit escalier menait à la plage.

Peu de pensionnaires ont eu la chance de le fouler avec leurs petits pieds.

Voilà je reviens demain vous raconter mon arrivée dans la petite cave sombre face aux poubelles.

Merci de me lire Maurice 79D6D9E4-CD89-49F6-B53C-741D42AE0A29.png
 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#2
A demain Maurice j'ai mis j'aime pour ton écrit non pas pour les atrocités que je suppose étaient monnaie courante.
Bonne soirée
Amicalement
Gaby
 

Vega46

Maître Poète
#4
je connais assez bien Biarritz et ces haies d'hortensias roses et bleus
et j'ai vu le panneau du centre helio marin ....
Merci Tyna, ok pour ces haies d’hortansias roses et bleues elles sont magnifiques par contre le panneau que tu as vu du centre hélio marin doit être celui de la roseraie.
Celui que j’ai fréquenté à été démoli une place se trouve aujourd’hui à cet endroit.
 

Vega46

Maître Poète
#8
Alors les habitants alentours savaient plus ou moins ce qu'il s'y passait ? Et personne à l'époque n'a réagit ?

Mon amitié
Bonjour Marie je pense qu’ils ont appris que les enfants étaient maltraités suite à une enquête bien plus tard.
J’ai appris grâce au blog que des familles ont porté plainte que le tribunal a été saisi mais malheureusement l’affaire a été classé sans suite...
La fondateur était riche et puissant à Biarritz !.
Ensuite certains enfants ont dû revenir et parler de leur détention.
Mon amitié
 

Polymnie2

Maître Poète
#9
Que te dire Maurice?
Tu sais combien mon Âme est une éponge,
elle s'imbibe, dès que souffrances s'allongent!

Elle pompe chacun de tes mots,
elle baigne dedans!
Les pleurs silencieux sont ceux du ventre
retiennent leurs échos!

Bises d'amitié, Poly , ce 25 mai 2018
 
#10
Bonjour Maurice,
J'ai aussi été "internée", comme toi, au Centre Helio Marin de la Fondation Mendelssohn, 3 mois par an pendant 5 ans (62,63, ...).
Tu étais là-bas ces années là ?
Une assistante sociale avait donné les coordonnées de cette institution à mes parents. Je n'avais pas d'appétit et à l'époque, il fallait finir son assiette. Nous partions de Paris en convoi début juin et nous revenions début Septembre.
Nous n'avions pas droit aux visites le premier mois. Mes parents venaient le premier w.e de juillet. Ils faisaient 2 000 Kms A/R pour me voir le samedi de 14 à 18 H et le dimanche de 12 à 18 H. Mes grands-parents eux venaient le premier w.e d'août même horaire. Incroyable !!!
La dernière année, j'avais 12 ans, je pleurais tellement ce dimanche soir, ma grand-mère voulait me ramener à la maison mais elle ne pouvait pas intervenir sans l'accord de mes parents qui appréciaient cet endroit (en effet, là bas, je mangeais et je grossissais). Pauvre grand-mère !!!
Pendant les 3 mois au centre, je grossissais. J'avais toujours peur de ne pas prendre assez de kilos et d'être prolongée. C'était la hantise. Il fallait manger !!!!!
Je me souviens de Maman Marina, une chouette fille, d'une saleté d'infirmière Maïté et de la directrice plus agée, toute pomponnée qui habitait une belle propriété avec plein d'hortensias au bord de la plage.
Cet été, nous sommes invités à un mariage à Biarritz et je souhaiterais en profitez pour revoir le site (malgré tout).
Que reste t'il ?
Cette belle propriété doit toujours existée ! Non ?
Le site a été fermé en quelle année ?
Je ne retrouve aucune archive
Uniquement ton témoignage.
Merci de ton aide
Bien cordialement
Maryvonne
 

Vega46

Maître Poète
#11
Bonjour Maurice,
J'ai aussi été "internée", comme toi, au Centre Helio Marin de la Fondation Mendelssohn, 3 mois par an pendant 5 ans (62,63, ...).
Tu étais là-bas ces années là ?
Une assistante sociale avait donné les coordonnées de cette institution à mes parents. Je n'avais pas d'appétit et à l'époque, il fallait finir son assiette. Nous partions de Paris en convoi début juin et nous revenions début Septembre.
Nous n'avions pas droit aux visites le premier mois. Mes parents venaient le premier w.e de juillet. Ils faisaient 2 000 Kms A/R pour me voir le samedi de 14 à 18 H et le dimanche de 12 à 18 H. Mes grands-parents eux venaient le premier w.e d'août même horaire. Incroyable !!!
La dernière année, j'avais 12 ans, je pleurais tellement ce dimanche soir, ma grand-mère voulait me ramener à la maison mais elle ne pouvait pas intervenir sans l'accord de mes parents qui appréciaient cet endroit (en effet, là bas, je mangeais et je grossissais). Pauvre grand-mère !!!
Pendant les 3 mois au centre, je grossissais. J'avais toujours peur de ne pas prendre assez de kilos et d'être prolongée. C'était la hantise. Il fallait manger !!!!!
Je me souviens de Maman Marina, une chouette fille, d'une saleté d'infirmière Maïté et de la directrice plus agée, toute pomponnée qui habitait une belle propriété avec plein d'hortensias au bord de la plage.
Cet été, nous sommes invités à un mariage à Biarritz et je souhaiterais en profitez pour revoir le site (malgré tout).
Que reste t'il ?
Cette belle propriété doit toujours existée ! Non ?
Le site a été fermé en quelle année ?
Je ne retrouve aucune archive
Uniquement ton témoignage.
Merci de ton aide
Bien cordialement
Maryvonne
Bonjour Maryvonne,

Et bien il n’y a que les montagnes qui ne se rencontre pas dit-on !.

Heureux de rencontrer une ancienne pensionnaire de la fondation et je vois que tu as (profité) de l'établissement plusieurs fois !...

Un blog a existé sur internet plus de 100 messages ont été enregistré sur une période de trois ans environ !.

Il a été supprimé il y a peu de temps la plupart des messages indiquait la maltraitance des enfants âgés de 2 ans à 12 ans .

J’ai pour ma part été enfermé une année à cheval sur 1962 1963 .

Je parle de mon séjour en quelques épisodes que tu pourras lire sur le site dans mes pages.

Je reste en contact avec une personne qui a fait un séjour à la fondation alors qu’elle était âgée de deux ans , elle se souvient des murs bleus d’être attachée et gifflée régulièrement.

Aujourd’hui elle est psychologue il reste un traumatisme profond encré dans sa mémoire !.

Le centre a été rasé aujourd’hui une place accueille les voiture en ce lieu.

Je précise que le blog a disparu le jour où un membre de la famille Mendelssohn s’est aperçu de son existence !.

Durant tout mon séjour je n’ai vu aucun enfants filles ou garçons en dehors de mes copains de cave (environ une douzaine).

Maïté était chargée de nous mettre des coups de balaie, je te laisse lire l’ensemble de mon témoignage ente quelques épisodes je vais relire attentivement le tien.

La photo du bâtiment était sur le blog je n’ai pas eu le réflexe de faire une capture d’écran hélas pour les intervenants c’etait un choc que de revoir la bâtisse !.

Amicalement
Maurice
 
Dernière édition:
#12
Merci pour les infos, je viens de tel à la mairie de Bidart qui m'a communiqué les coordonnées d'une historienne Madame DARGASSI. Je lui envoie un mail. Si elle se souvient, je te dirai.
Tu connais le nom de la place ?
Et la belle demeure où vivait la directrice n'existe plus non plus ?
Et ce blog, on ne peut pas le faire revivre ?
A ton avis, cette fondation a existé combien d'années ?
Je ne me souviens pas de la cave mais de la pouponnière oui.
Cdlt
 

Vega46

Maître Poète
#13
Je ne connais pas le nom de la place
elle n’a pas le nom du fondateur du centre.

Une photo serait la bienvenue l’historienne peut-être ?.

Mais ils aiment taire je crois ce passé pas très réjouissant pour cette superbe ville balnéaire !.

Des enfants sont-ils morts ?.... je l’ai entendu...un procès a eu lieu sans suite cela aussi je l’ai appris sans pouvoir avoir des preuves ...

Tout ce que je sais est écrit dans mes pages.

Bonne fin de journée Maurice
 
Dernière édition:

Perceval

Maître Poète
#15
Avant d’aller plus loin je pense utile voir indispensable de vous brosser les lieux où vécurent des enfants fragiles acteurs malgré eux de cette triste histoire.

Tout d’abord le nom de l’établissement était libellé ainsi...
Fondation Emmanuel Mendelssohn centre héliomarin d’Ibarritz, qu’il ne faut surtout pas confondre avec avec une maison semblable nommée le Roseraie qui existe toujours à Biarritz et où les enfants étaient bien traités.

Je précise cela car lorsque le blog existait quelques anciens résidents de la Roseraie confondant les deux maisons s'étonnaient de la maltraitante que nous avions subi.

Je n’ai malheureusement pas eu le réflexe de faire une capture d’écran de la prison Mendelssohn qui apparaissait à l’ouverture du site.

J’ai tout fait pour retrouver la photo sans résultat il faut effacer l’endroit du crime comme dans les camps de concentration après la guerre!.

Le blog a disparu une personne de la descendance de la famille s’est aperçue de son existence dès lors la décision de le supprimer a été prise.

Si vous vous rendez dans la superbe station balnéaire de Biarritz où la richesse côtoie la richesse vous pourrez facilement garer votre voiture au dessus des sous sols qui nous ont servi de lieux de vie durant de longs mois.

N’oubliez pas l’horodateur la ville doit amortir les frais de démolition de la bâtisse malsaine qui jadis prônait dans toute sa splendeur.

Car elle était belle vu de l’extérieur mais malheur à l’enfant qui s’aventurait à l’intérieur !.

Je n’ai pas pu savoir quel nom ils ont donné à ce parking bien pratique toutefois je sais simplement Dieu merci qu’il ne s’appelle pas Emmanuel Mendelssohn.

Je me suis rendu à Biarritz à plusieurs reprises une sorte de pèlerinage du souvenir enfouis
sous le bitume mais je n’ai jamais eu le courage de refouler ce lieu.

Sur le blog une personne sur le blog signale simplement.

J’ai retrouvé l’endroit pour moi ce fut un choc un riverain m’a dit : « ah vous aussi vous avez été la prisonnière de ce sinistre bâtiment ! »

Situé idéalement à deux cents mètres de l’océan l’endroit semblait fort accueillant pourtant !.

Une superbe haie d’hortensias et un petit escalier menait à la plage.

Peu de pensionnaires ont eu la chance de le fouler avec leurs petits pieds.

Voilà je reviens demain vous raconter mon arrivée dans la petite cave sombre face aux poubelles.

Merci de me lire Maurice

Je crains le pire bien sûr !
Amitiés
Marc images.jpg
 

Vega46

Maître Poète
#16
Bonjour,
Concernant cet établissement je pense avoir retrouvé une photo. Est-il possible de la mettre ici ?
J'ai créé un site sur un préventorium d'Hendaye et j'ai découvert à travers les témoignages la maltraitance générale qui régnait au XXè siècle dans tous ces établissements. Une ancienne pensionnaire a évoqué cette fondation et mes recherches m'on mené ici.
Scandale caché du XXè siècle. Aucun courage.
Christophe
Bonjour Christophe

Des scandales bien réels dans certains de ces établissements agréés.

L’état à sa part de responsabilité le début de la cinquième république n’a pas été un modèle d’exemplarité avec le scandale entre autre des enfants de la Réunion organisé par le Ministre Michel Debré !.

Pour revenir à la Fondation Mendelssohn l’ancien bâtiment a été rasé, aujourd’hui un parking bien pratique sur ce lieu maudit.

Il existait un blog avec beaucoup de témoignages sur l’établissement lorsque les descendants de la famille se sont rendus compte de son existence la personne qui l’avait mis en place un nommé Kévin a dû le fermer.

Je connais une femme psychologue aujourd’hui qui a fréquenté la fondation , elle n’avait que 2 ans elle se souvient des murs bleus de l’endroit où elle se trouvait ,attachée sur son lit et frappée.un vrai traumatisme qui la suit dans sa vie, d’autres témoignages d’enfants en bas âges m’ont été confié j’ai gardé le contact avec certains.

Pour mettre la photo il suffit de cliquer sur éditer puis importer des fichiers laisser charger et cliquer à nouveau sur image complète.

Attention certaines personnes confondent avec un établissement qui existe aujourd’hui la Roseraie.

Merci Christophe à plus tard
Maurice
 

Vega46

Maître Poète
#18
Merci beaucoup Christophe je l’ai cherché partout cette pho photo de la fondation et comme disait une ancienne détenue pour moi ce fut un choc de la revoir sur le blog supprimé depuis, elle était un peu différente.

On était parqué dans les sous-sols l’année 62 63 fut terrible !

Ils nous ont caché au fin fond d’une cave encore plus sordide que celle que l’on occupait habituellement, lors d’un contrôle de la sécu? de la Dass?...suite certainement à la mort d’un enfant.

Il n’y a aucuns moyens de remonter dans le temps de faire ressurgir l’impensable des tentatives ont été faites auprès des services de la superbe ville balnéaire le silence plombe cet endroit.

J’ai eu l’occasion d’aller à Biarritz en me disant il te faut retrouver ce lieu maudit, sur place je n’en ai jamais trouvé le courage.

Occulter de ma vie ce long séjour a toujours été ma priorité, pourrtant je vieillis et les rancœurs remontent les blessures sont là et je veux témoigner pour tous les enfants qui à cette époque ont connu ce déchirement loin de leurs parents.

Bébés de moins d’un an...1 2 3 4 5 6 etc jusqu’à 12 ans !. Déracinés de l’existence on ne se reconstruit pas!.

Bonne journée à plus tard Maurice
et encore un très grand merci
 

Vega46

Maître Poète
#20
Incroyable mais vrai Christophe comment avez vous pu récupérer cette affiche publicitaire je vais la transmettre à mon amie la psychologue Danièle la pauvre était attachée sur son lit et frappée !.

Je crois rêver je n’ai jamais vu une infirmière pour résumer pas de personnel soignant le luxe !...alors qu’on était prisonniers dans le sous sol, une cave sans aération et tabassés journellement ne parlons pas de la nourriture où il n’était pas rare de trouver un cafard.

De la bouffe pour chiens ?...dans des boîtes de conserves énormes m’a dit ma mère quand elle est enfin venue enfin me délivrer.

Et bien j’espère qu’ils n’ont plus de conscience ils méritent.....le pire !.

Un très grand merci Christophe j’ai passé un temps fou à essayer de trouver une photo de cette prison pour enfants.

C’est vrai que lorsque je tenais encore la main de ma maman je me souviens qu’elle m’a dit tu vas être bien ici cette très grande bâtisse est magnifique !.

À bientôt

Mon amitié Christophe

Je viens d’envoyer la Pub à mon amie
 
Dernière édition: