• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Les yeux...

#1
j'ai les yeux gris,
mes yeux après ce que j'ai vu ont perdu leur couleurs,
a chaque preuve que Bachar AlAssad agissait encore et toujours je les sentais devenir plus gris,
ils avaient une couleur que personne n'avait encore jamais vu...
mais se que j'ai vu moi je ne le souhaite a personne:
j'ai vu mes amis mourir,
j'ai vu mon village brulé,
mon école bombardé et ruiné,
ma liberté volé...
j'ai vu des choses qu'on oublie pas...jamais
des choses qui font et feront partie de moi pour toujours et a jamais,
si je peux mentir sur mon moral eux mes yeux ne mentent pas,
ils sont la preuve de mon existence au monde,
ma seule arme sans balles: mon regard vide...gris
ils sont mon unique héritages, tout ce qu'il me reste d'eux...
les yeux gris...
les yeux couleur cadavre, les yeux couleurs colère, les yeux couleur tristesse,
les yeux de mon pays...La Syrie
je suis une fille syrienne a qui la vie a enlevé toute couleurs restantes...
ces yeux là sont les yeux de mon pays,
nous du pays oublié,
nous du pays pour qui liberté ne veut plus rien dire,
nous pour qui toute sortie, tout détour dehors est un combats et une épreuve,
nous pour qui sortie n'est plus égal qu'a risque, peur et oppression,
et gare a ceux qui oserai faire un pas de trop ou de travers ils risqueraient de ne jamais rentré chez eux...
voilà ce que c'est la Syrie aujourd'hui... ma Syrie à moi c'était pas sa...
c'était pas des yeux gris plein les rues, c'était pas des bombes tout les 3 jours, c'était pas juste des cris des pleurs des hurlements, là bas maintenant on nait pour mourir sous les bombes ou les balles, on nait pour vivre a genoux...
voila ce qu'es la Syrie maintenant...
"mieux vaut mourir debout que vivre a genoux..." -Charb
"les guerres sont gagné dans les champs d'entrainement pas sur les champs de bataille...on ne gagne pas en tuant le plus de personne possible, on gagne en faisant triomphé la vérité, on ne "gagne" jamais une guerre on s'en sors juste vivant... et sa c'est la vraie victoire"


namasté
Aliya
 

Polymnie2

Maître Poète
#3
Tu écris avec la force du déchirement la réalité de ces vastes tourments!
Quand l'Âme saigne, les entrailles à nu déversent un courant brûlant!
Et si à la lecture nos visages sont blêmes devant tes lignes traversées,
C'est que notre cœur et nos mains ont tout embrassé!

Tristement, mais il fallait que tu racontes en toute liberté!

Polymnie2, amicalement,
 
#4
En te lisant, j'ai ressenti ta colère et ta douleur ...
Que dire face à l'horreur ... Je ne trouve pas de mots ...
J'espère un jour, ton cœur et ton âme s'apaiseront ...
je ne suis pas syrienne mais je comprend leur rage...
au pakistan la même rage anime le peuple...
je met les mots là ou personne ne dit rien...
j'espère aussi... Inch'Allah...
Namasté
Aliya
 
#5
Trop fort l'écrit,sa vérité aussi.
Mon espoir,des jours à venir meilleurs.
Une grande civilisation,un beau pays,reste debout peuple noble de Syrie,bientôt les couleurs se raviveront et la colombe se pointera sur le ciel de Damas.
Du coeur
Bisou de Nayla
merci beaucoup...
c'est la triste réalité de bon nombre de pays, c'est la triste vie de millions de syriens...
j'espère qu'a travers mon écrit de base peut évocateur du thème final qui est la guerre mais bon...
j'espère qu'un jour quelqu'un réalisera que une guerre ne se gagne jamais que sur un camps d'entrainement...
j'espère que bientôt le drapeau reflotera au vent et que la blanche colombe pourra repassé sous le ciel de Alep...
Namasté
Aliya
 
#6
Tu écris avec la force du déchirement la réalité de ces vastes tourments!
Quand l'Âme saigne, les entrailles à nu déversent un courant brûlant!
Et si à la lecture nos visages sont blêmes devant tes lignes traversées,
C'est que notre cœur et nos mains ont tout embrassé!

Tristement, mais il fallait que tu racontes en toute liberté!

Polymnie2, amicalement,
merci beaucoup...
je décris juste d'après ce que je vois, se que j'entends et se que je compris...
je suis issu d'un pays de guerre (Pakistan) je n'imagine que trop bien les ravages d'une guerre pareil.
je sais que cela ne changera rien à leur situation mais bon je parle pour dénoncé...
il fallais que j'en parle même si c'est pas joliejolie le monde c'est pas juste des beau paysages...
notre monde c'est aussi sa...
Namasté
Aliya
 

Polymnie2

Maître Poète
#8
merci beaucoup...
je décris juste d'après ce que je vois, se que j'entends et se que je compris...
je suis issu d'un pays de guerre (Pakistan) je n'imagine que trop bien les ravages d'une guerre pareil.
je sais que cela ne changera rien à leur situation mais bon je parle pour dénoncé...
il fallais que j'en parle même si c'est pas joliejolie le monde c'est pas juste des beau paysages...
notre monde c'est aussi sa...
Namasté
Aliya
Et tu écris avec justesse tes ressentis par les sens que la vie nous a donnés!
C'est toujours vers ce regard de l'âme qu'il faut apprécier, déprécier.
La douleur n'est-elle pas happée par les yeux?
et un sourire dans parole n'est-il pas aimé par les yeux?

Tu as enregistré toutes les images du savoir par le pesant des mots que
tu as lus, et si bien imagés, passant par toute la sensibilité qui t'anime et que tes yeux voient!
_____
Ma nièce, que nous avons élevée, sa mère est zaïroise.
Mon mari arrive avec les courses en mains, et dit à la gamine :
Regarde, je me suis blessé au doigt!
"non tonton, tu me fais souffrir les yeux"! elle avait 6 ans!

N'est-ce pas beau comme image?

Merci beaucoup pour ton riche écrit, amicalement, Polymnie2
 
Dernière édition:

laïla5073

Maître Poète
#9
Et tu écris avec justesse tes ressentis par les sens que la vie nous a donnés!
C'est toujours vers ce regard de l'âme qu'il faut apprécier, déprécier.
La douleur n'est-elle pas happée par les yeux?
et un sourire dans parole n'est-il pas aimé par les yeux?

Tu as enregistré toutes les images du savoir par le pesant des mots que
tu as lus, et si bien imagés, passant par toute la sensibilité qui t'anime et que tes yeux voient!
_____
Ma nièce, que nous avons élevée, sa mère est zaïroise.
Mon mari arrive avec les courses en mains, et dit à la gamine :
Regarde, je me suis blessé au doigt!
"non tonton, tu me fait souffrir les yeux"! elle avait 6 ans!

N'est-ce pas beau comme image?

Merci beaucoup pour ton riche écrit, amicalement, Polymnie2
Merci beaucoup
Quelle magnifique image de fin
Namasté
Aliya