• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le Volet

#1
Quand on lit au coin d'un feu chaleureux
Cloitré chez soi quand dehors il tempête,
On se prend à rêvasser, bienheureux,
Dans l'étreinte que Morphée nous apprête.

On ne dors pas, mais on n'est éveillé.
Conscience et Subconscient se confondent;
L'imagination nous fait sursauter
Sans que nous traversions nôtre monde.

Un simple livre, ou bien un fait divers
S'immisce en nous et nous y fait penser:
"Qui frappe à la porte en ce temps d'hiver?"
Rien d'autre qu'un volet mal agencé.

Mais vous n' y penserez pas en premier.
Votre imagination s'en gaussera.
"Un voleur qui passe par le grenier?"
Ou un chevalier qui vous sauvera?

Vous vous inquièterez pour un volet,
Le dernier au creux de vos bras.
Et quand vous verrez que rien ne collait,
Vous rirez tant que le feu brillera
 

iboujo

Maître Poète
#2
Vrai que l'attention que nous portons à un bouquinen entrant dans l'histoire peut complétement nous déconnecter des réalités .
.comme c'est bien vu et bien fait ce texte
j'aime ta façon de présenter le volet qui claque dans le silence d'une lecture..
un peu thriller , du suspens
bravo coup de coeur 1 de la semaine
bises jj
 

glycine

Maître Poète
#3
Le "coup de cœur" de la semaine m'a conduite sur ta page... et je ne regrette pas ma lecture...
Un texte très original et bien déroulé... avec un volet pour "personnage inquiétant"... Bravo !