• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1
Le bateau qui auparavant restait à quai
Solidement amarré sur la terre natale
S'agite sous les vagues et tempêtes fatales
Qui rompt le lien que l'on pensait à jamais.

Bouleversé ils se rendent compte de son importance
L'habitude amoindrissant la réalité
De l'ancrage que cela a toujours été
Qui disparaît sans nous laisser la moindre chance.

Soudain ballotés et perdus dans la tourmente
Le repère disparu en un clin d'œil,
Le cœur s'effondre, l'âme est chancelante,
La réalité écrase quoi qu'on veuille.

Mais présent, dans le même bateau, à leurs côtés
D'autres âmes que la tempête avaient occultées.
Elles irradient l'amour et la souffrance
Pour ces frères pour qui sans cesse notre cœur balance.