• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

gilets jaunes

  1. A

    MARIANNE ETAIT TRISTE

    Marianne était triste Marianne était triste La république était usée ridée comme le vert orangé des feuilles d’automne froissée par les renoncements qui semblaient éclore comme des grappes de glycine abusée par les bouquets de promesses qui sentaient la fin de vie et les mirages insipides...
  2. A

    La résistance des gueux

    La résistance des gueux Les medias déversaient des logorrhées de mensonges élégants comme des dahlias noirs elles mettaient le feu à la violence elles oubliaient l’importance des fleurs elles cachaient la lumière dans les poubelles dorées de leurs marionnettistes l’allégeance à la boutonnière...
  3. A

    Les gueux (Les Gilets Jaunes)

    LES GUEUX Le ciel faisait ses gammes chromatiques dans des glissements de magma généreux il se penchait avec tendresse sur les clameurs de Paris qui affichait sa révolte Les voitures s’embrasaient comme des boutons d’or dans l’herbe noire des ruelles Les clameurs flottaient en bouquets de...