• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Temps

#1
On t’a confié un sablier
Et une poignée de grains nacrés
Qui ruissellent en une pluie légère
Le long de ses parois de verre

Ces grains, saupoudre-les doucement
Sur l’idée qui parle à ton cœur
Pour la faire surgir du néant
Et en faire éclore les couleurs

Ces grains, volatiles comme un rêve
Travaille-les avec foi
Pour que de leur masse s’élève
La forme de l’œuvre qui vit en toi

Ces grains qui filent entre nos doigts
Nous n’en sommes pas déficitaires
C’est l’inverse de ce que tu crois
Nous en sommes prodigues, au contraire

Nous nous sommes laissés envahir
Par l’ombre que les illusions sèment
Cet appel qu’on ne sait plus fuir
Et qui nous ravit à nous même

Derrière l’argent éparpillé
S’envolent ces précieux grains de sable
Qu’on t’a poussé à sacrifier
Pour quelques achats misérables

Confondant valeur et prix
On dilapide son temps de vie
On consomme pour oublier
Qu’on ne retourne pas ce sablier

Oublier l’appel de l’urgence
Pour honorer l’important
Sois digne de cette existence
Ne la disperse pas dans le vent

N’attends pas le dernier grain
Pour saisir ce qui t’appartient
Ce sable, qui sera le ciment
De la vie que tu souhaites vraiment​
 

Matthale

Oreille cassée
Membre du personnel
#3
N'oublions pas que la vie est une imposition.
Naître avec une dette sur la tête, déjà, c'est bête.
Mais si en plus on n'a pas demandé à naître,
Il ne reste que l'impression.
Si tu cherches le ciment, va vite chercher de l'eau :)

Amitiés, Matthale
 

Matthale

Oreille cassée
Membre du personnel
#4
Du sable, une bétonnière et du ciment ^^ Là le mec il va montrer sa valeur
Quelques câbles neufs qui traînent et une boîte à fusible, le gars il l'installe. ( Sauf si il met le feu hein)
Un mec c'est fondalement con, il va toujours s'intéresser à un truc qui traîne et poser une question qui fera son évolution mdr