• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le souffle des lys me murmure les langueurs du printemps

rivière

Maître Poète
#1
Le souffle des lys me murmure les langueurs du printemps

La lumière agonise dessus les bocages,
les oiselles se taisent peu à peu
sous les arcs-boutants des forêts du Maine,
le souffle des lys me murmure les langueurs du printemps.

Ma robe courte à plis ruisselle au gré de mes pas,
j’écarte en cheminant les ronces des sentiers,
je viens vers toi,
ô ma Maîtresse, ma Sirène,

j’ai encore la corolle de tes lèvres sur les miennes,
et en mon coeur le diadème de ton sourire
quand je t’ai quittée ce matin,
j’ai tant besoin de toi, j’ai tant envie de toi,

moi qui ne suis que ta poétesse
qui clame à tout instant la lumière de ta Grâce.
Les algues de ta chevelure de jais flottent le long de ton dos,
je brûle et je frissonne devant la royauté de tes seins

pigeonnants, arrogants, et lourds contre les miens,
et l’astre de ta rivière d’amour,
parfois le linceul du brouillard me cerne,
cependant, je n'en ai que faire, car seul m’importe

la force de notre Passion si pure et de notre tendresse,
mes bas de soie crissent dès que je croise mes jambes,
les pierres du chemin connaissent la scansion de mes escarpins
à l’éveil propice de l’aurore.

Je viens vers toi, tu m’attends en notre borde,
belle et perverse, près des berges du Loir,
dès mon arrivée, j’étreindrai ta chair d’ambre et d’ivoire,
je te conduirai sur notre couche,


nous unirons nos paumes, et jusqu’à l’aube,
je te posséderai, tu te cambreras
lorsque triompheront tes sens grisés,
tu hoquetteras de liesse,

je boirai le vin de ta Jouissance,
et nous goûterons enfin,
épuisées,
la volupté d’être Femmes !

Sophie Rivière

 
Dernière édition:

rivière

Maître Poète
#3
Bonsoir Gaby,

je te remercie très vivement pour l'extrême joliesse de ton message.

Il m'apparaît parfois difficile de ne chanter que ma compagne, mais
elle incarne tant toutes valeurs en lesquelles je crois, telles que la Bonté,
la Grâce, l'Amour, qu'à chaque fois je tente de me renouveler.

Bonne soirée.

Bises.

Sophie
 

iboujo

Maître Poète
#4
Encore un très beau texte Sophie

Le lecteur t'accompagne jusqu'à ton autre en passant *par le Maine*,
Aux sons de ressentis vestimentaires et charnels

Bises à vous 2 jojo
 

rivière

Maître Poète
#5
Bonjour jojo,

Je te remercie très vivement pour la joliesse de ton message.

Tu as raison de parler "ressentis vestimentaires". J'évoque souvent les vêtements féminins
dans mes textes, car ils sont le signe même de la féminité, alors même que très peu de poètes y font allusion.

Je veux en effet montrer dans mon texte la montée du Désir jusqu'au rapprochement futur des corps,
et jusqu'à la Jouissance.

J'adore ton jeu de mot sur le "Maine", ma province d'origine qui m'a beaucoup marquée.

Bises à toi aussi.

Sophie