• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Je t'aime, toi mon ami le souffle

rivière

Maître Poète
#1
Je t’aime, toi mon ami le souffle

Je t’aime, toi mon ami le souffle
qui portes par delà les hameaux, les bourgs,
et les forêts du Maine,
les strophes de mon amour.

Tu es partie un matin d’octobre
sans me laisser de message
alors que je dormais encore, ô mon épousée,
je gisais, nue, alanguie après nos duels d’Eros,

après ton départ, j’ai interrogé en vain
les cimes des bocages, les oiselles,
et tous les animaux de la création,
je me suis réfugiée à maintes reprises devant ta coiffeuse,

j’ai sorti de notre armoire tes micro-robes de tulle,
tes bas de soie, tes porte-jarretelles, et tes hauts talons,
je les ai humés, et
je t’ai pleurée, je me suis souvenue alors

que tu voulais te rendre à Paris, en l’île de la Cité
pour un travail. J’ai retrouvé ta trace,
demain je partirai dès l’aube,
à mon arrivée, j’irai dans ton logement situé sous les combles,

je ferai fi de tes excuses,
j’effeuillerai chacun de tes vêtements,
je ferai de même, et je te prendrai,
je t’allongerai sur le dos, sur ta couche,

et agenouillée face au beffroi de tes seins lourds,
face aux fougères ardentes de ton pertuis,
je te posséderai des heures durant
avec ma langue et mes paumes,

tu hurleras, tu gémiras des messes de Grâce,
accrochée aux montants de ton lit,
je te conduirai dessus l’archipel des émois,
soudain la rose de ta Jouissance jaillira,

je la vendangerai, nous la boirons,
puis je recommencerai à magnifier nos étreintes,
parce que, sache le, dorénavant je serai ta Suzeraine,
et que Femme, tu seras mienne !

Sophie Rivière