• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

fable, l'habit de misère

Polymnie2

Maître Poète
#21
Raymond3 a dit:
Un texte à méditer, sûr que lorsque les générations qui ont vus 68 ils n'avaient que 20 ans et maintenant ont 70 ou 72 ans étaient les forces vitales des générations futures et se sont bien intégrés!!!
Bien à vous.
Merci


Excuse moi Ray, j'ai passé Zuc avant toi involontairement.
Je pense qu'il manque un appui confirmant ta réflexion, car mai 1968 a été le départ en fusées de nombre détonations.


Bises Poly
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#22
Raymond3 a dit:
Un texte à méditer, sûr que lorsque les générations qui ont vus 68 ils n'avaient que 20 ans et maintenant ont 70 ou 72 ans étaient les forces vitales des générations futures et se sont bien intégrés!!!
Bien à vous.
Merci
Cliquez pour tout voir...
je reviens sur ton com'
je n'ai pas saisie vraiment ce que tu voulais exprimer car moi 68 évoque plus la révolte l'émancipation d'une jeunesse qu'un problème d'immigration et d'intégration,
surtout si tu regardes bien l'accueil à cet même époque des harkis ne fut pas des meilleurs


Zuc, j'ai la même réaction que toi à la pensée de Ray.
Mai 1968 est une date de départ qui a signé le présent vécu ! et pour couronner le tout, un certain temps après il a été baissé l'âge de la majorité, faisant d'un enfant encore, "homme", sans travail,
sans responsabilité, fuyant le foyer pour montrer qu'il était libre! libre de quoi? de jouer avec ses fantaisies!
De ce fait, les parents dépassés, ont baissé les bras, les enfants en ménage sans rien, avec enfant ...... inutile de continuer....la dérive en bandoulière que nous supportons tous dans cet univers.


Dans le poème de Zuc, je relève que le meilleur des métiers est celui choisi avec sa tête et ses mains, ses dons naturels! Il y a une heure pour chacun de prospérer car la "chance" en ce tel cas est la providence qui veille et vient aider par d'autres mains expertes!

Merci Ray, merci Zuc, pour ce partage qui s'écoule en réflexion grâce à ton poème.
Amicalement, Polymnie2
Merci Polymnie,

le sujet de mon poème n'est pas mai 68 donc on ne va pas débattre là du bien fondé ou non de cette mini révolution,
je crois juste qu'à un moment donné des changements majeurs sont nécessaires, que les gouvernements, les codes de la société ne sont plus en accords avec les attentes ou les besoins de la populations ou d'une partie de celle ci, et que si les dirigeants ne sont pas à même de les apporter un état insurrectionnel se créer et tôt ou tard ça explose, et je crois que c'est ceux qui pourrait dans un avenir proche arriver

voilà pour en revenir au sujet Merci à toi et à Raymond de votre intervention
 

Philaly

Maître Poète
#23
Tous ne s'en sortent pas avec un tel brio, mais la morale de la fable est bonne et à imiter.
c'est exemple concret montre combien la vie peut changer en fonction du bon lieu et du bon moment et de notre volonté à changer "de vie".
La moitié de vouloir est déjà pouvoir !
Philaly
 

Polymnie2

Maître Poète
#24
J'ai vu, il y a une dizaine de jours, un filet d'informations sur ce Monsieur, qui est simple, courtois, "Grand"
Je pense que la volonté, seule, peut agir favorablement quand l'art occupe l'esprit! le reste vient tout seul! la chance ou le destin?
Merci encore,
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#26
Tous ne s'en sortent pas avec un tel brio, mais la morale de la fable est bonne et à imiter.
c'est exemple concret montre combien la vie peut changer en fonction du bon lieu et du bon moment et de notre volonté à changer "de vie".
La moitié de vouloir est déjà pouvoir !
Philaly
merci de ta réponse,
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#27
Tous ne s'en sortent pas avec un tel brio, mais la morale de la fable est bonne et à imiter.
c'est exemple concret montre combien la vie peut changer en fonction du bon lieu et du bon moment et de notre volonté à changer "de vie".
La moitié de vouloir est déjà pouvoir !
Philaly
J'ai vu, il y a une dizaine de jours, un filet d'informations sur ce Monsieur, qui est simple, courtois, "Grand"
Je pense que la volonté, seule, peut agir favorablement quand l'art occupe l'esprit! le reste vient tout seul! la chance ou le destin?
Merci encore,
"mais la morale de la fable est bonne et à imiter." je dirai à méditer,
il s'agit pas que de volonté, il y a aussi les gens que l'on croise sur notre route,
et ma fable dénonce plus la discrimination, les préjugés les jugements sur l'apparence, et s'adresse surtout à ceux qui voient dans les migrants que des envahisseurs, des voleurs, des profiteurs, etc...
serte tous ne connaitrons pas la réussite mais sont des pauvres gens dans la misère et parmi eux peut être de futur prix Nobels de futur génies qui sait
bien des grand noms qui ont fait briller la France avaient des origines étrangères qui en d'autre temps ont fuit la misère
 

Polymnie2

Maître Poète
#28
"mais la morale de la fable est bonne et à imiter." je dirai à méditer,
il s'agit pas que de volonté, il y a aussi les gens que l'on croise sur notre route,
et ma fable dénonce plus la discrimination, les préjugés les jugements sur l'apparence, et s'adresse surtout à ceux qui voient dans les migrants que des envahisseurs, des voleurs, des profiteurs, etc...
serte tous ne connaitrons pas la réussite mais sont des pauvres gens dans la misère et parmi eux peut être de futur prix Nobels de futur génies qui sait
bien des grand noms qui ont fait briller la France avaient des origines étrangères qui en d'autre temps ont fuit la misère
Oui, tu as raison, l'égoïsme de ces gens qui refusent la main tendue devient catastrophique en tous domaines et les personnes en difficultés sont les premières à accuser le coup.
C'est aussi le défaut de mettre tout le monde dans le même sac comme tu le précises et le résultat est contraire à nos principes., ou du moins à nos valeurs!
Quant à l'apparence, il faut croire qu'ils n'ont pas connu la guerre et ses suites, car toutes les apparences étaient identiques!
Voici un fait, que je n'oublierai jamais. Année 73, ma nièce avait 7 ans, elle fréquentait une petite fille de son âge. Nous étions à table, ma nièce nous parlait de sa camarade, et j'entends mon
mari lui dire : "Je ne veux pas que tu la fréquentes, ses parents ne sont pas sérieux (des gens venus d'ailleurs) et pour la première fois, je m'oppose à cela et devant ma nièce, chose qui n'arrivait jamais, mais l'injustice je ne l'accepte pas, et j'ai dit à ma nièce :
Non, M.J. tu peux la fréquenter car tu peux l'aider si tu la vois en difficulté, tu dois lui montrer l'exemple. Mais si nous voyons que toi tu changes à ton désavantage, Tonton a raison, tu devras t'en séparer. Total, deux amies qui se voient toujours, et des parents exceptionnels de gentillesse.
Voilà ce que c'est de connaître et d'ouvrir sa porte.
Personne ne peut se débrouiller seule car de plus le JE n'existe que par Vous ( autres tous)
Comment sortir de nos pièges malsains? La veine est largement ouverte!
De toutes façons, ce problème a été très mal dirigé depuis le début alors que nous sentions le danger venir!

Merci à toi, Polymnie2