• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

En descendant la Loire

petitbolide

Poète libéré
#1

Assise sur le banc arrière du bateau,
Une douce brise caresse mon visage.
Le soleil plonge quelques rayons dans l’eau
Offrant ainsi, de subtiles couleurs au paysage.
Autour de moi, je n’entends que le silence.
Seuls le chant des oiseaux et le doux clapotis
De l’eau qui, telle une magnifique étoile, danse,
Au gré des vaguelettes argentées, évanouies.
Dans un arbre, quelques mésanges zinzibulent.
L‘une d'elles, inlassablement, a construit leur nid
Puis, la mère y a pondu ses œufs, minuscules,
Qui à force d’amour lui offrent de beaux gazouillis.
Doucement, je continue mon avancée… royale !
Ici, j’admire le caractère roman de Beaugency…
Là, Amboise me présente sa forteresse, fière, loyale !
Enfin, semblant surgir du fleuve, le château de Villandry !
Une légère brume flotte au dessus de la Loire,
Tel un nuage de coton blanc, effiloché.
Pourtant, en levant tout doucement mon regard,
J’aperçois le Mont-Glonne, sur un monticule, perché.
Un homme, coiffé d’un large et vieux chapeau de paille,
Semble s‘approprier cet unique paysage…
Il l’immortalise, recherchant chaque détail,
Que ses pinceaux lui offriront de ce beau voyage…
Mystérieux, ce fleuve me parait majestueux !
Lui, immense et tranquille à ce moment précis,
Nous invite au calme, à la quiétude, alors que…
Il peut, aussi, fou, nous emporter… à jamais !​

Février 2013
 
S

Sophie0206

Guest
#2
J'ai bien apprécié cette ballade empli de douceur.
merci nenuphar.jpg
Bonne soirée