• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Coup de foudre

#1
Sur le chemin de ma triste vie,
je presse le pas, il va pleuvoir,
mon coeur n'a point de parapluie.
Les première larmes me coulent ce soir...
Le vent hurlant son désepoir,
le ciel se ferme et s'obscurcit,
le tonnerre gronde sa colère noire,
et moi dans la nuit froide, je fuis.
Tout à coup, surgissant de l'obscurité,
un éclair puissant me transperça le coeur,
tu étais là devant moi, illuminée...
vite un baiser ou je me meurs.
A genoux devant toi, te suppliant,
tout doux, je te déclare ma flamme,
celle qui alluma ce feu ardent,
cette foudre a pétrifié mon âme.
Sur le chemin de mes amours,
je rallentis, le soleil brille,
de ses mille feux, aux si beaux jours,
c'est donc ma fée cette jolie fille.
un seul instant sans toi, et tu me manques,
piques moi encore les veines de ton amour,
je rêve, je planne, je suis le saltabanque
qui danse pour toi tel le paon faisant la cour.
comme je voudrais que nos inoubliables moments,
restent figés, gravés pour tous les temps.
que l'aiguille de cette horloge cassée,
reste à jamais sur cette instant aimé.
Mais dans la foudre il y a le coup,
le coup qui frappe et qui fait mal,
la foudre a fusionné nos pouls,
puis refroidis nos baisers pâles.
L'Amour ne s'éteint jamais vraiment,
il suffit d'une bûche de temps en temps,
le feu se consomme alors jusqu'à la mort,
dans un couple cela demande toujours efforts.
Alors que croyez vous, pauvres foudroyés?
que toute votre vie vous mériteriez,
de resssentir couler dans vos coeurs,
cette fièvre, cette drogue et cette ardeur?
Et bien pleurer pauvres pêcheurs,
Adan et Eve s'en sont allés,
ils ont vécu un long bonheur,
avec toujours complicité.
 

fil2fer

Poète libéré
#2
Un joli coup de foudre avec un pessimisme final. Laissons tout de même une chance à l'espoir, sans qui rien n'est possible. Une écriture à suivre. Amitiés.
 

sensemo

Nouveau poète
#7
Un coup de foudre presque parfait.... car souvent bien des désillusions à surmonter ! Ca passe ou ça casse... J'aime beaucoup la 9ème strophe "l'Amour ne s'éteint jamais vraiment..."

Bises de Maryse.
 
#8
C'est un très beau poème, qui sait très bien retransmettre ce qu'il veut dire !
Et oui il y a une période dans sa vie où l'on se prend bien la tête, et qui augmente automatiquement la souffrance de l'être aimé ! par rapport à ses convictions !
Très beau texte bravo...Amitiés de Patou .