Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Concours avril 2018

#1
Concours avril 2018
Conviée à le visiter


Je suis étonnée relisant ces résultats
Car je ne me souviens de rien!
Ni le sujet, ni ma participation
Au concours,
Ni aux remerciements si variés en tous domaines!
Les poèmes sont à moi, je le sais
mais ne me disent rien!


Je me revois simplement à partir du 7 Juin 2018
Jusqu’au 29, libre de mes actes !
Sauf périodes de concours
du 15 au 16 ouvriers
18 crédit agricole et
gendarmerie
sont visités
et mairie
fermée
Et dès le 3o juin insultes!
Mais dès juillet 2018 et ensuite…..
Combien d'histoires m'ont été racontées!
Insultée partout dans les magasins
à partir du 30 juin ,je ne fais plus
mes courses

je n'ai rien
en maison

Après c'est la déroute
en mon âme et conscience perturbée
ce vide, ce grand trou, vais-je au moins le retrouver
en nombreux trous qui me font pleurer sur la réalité!
Je vis tout près d’un précipice ces jours, endormie
Couronnée de questionnement sur la veille
Où moi-même je disais : "C'est faux
Cette nuit j’ai dit ça et ça
Et non ce qui m’est dit"!
Me répondait une voix inconnue
« Ah oui, c'est une erreur je vais rectifier »
Mais au souvenir rien n’a été rectifié
Le temps passait sempiternel
Sans jour et nuit un
Eternel présent !


Je me souviens du remplissage de mes journées
Avec au combien de retard sur la réalité
Qui se pressait d’arriver au 22 juillet
Je devais écrire les menus du jour
Je tremblais trop après de
multiples esquisses
mon commentaire
sur le site pour
Le mariage du fils de Marie-Josée !
Combien Journée lourde à passer ,
Je me sentais étrangère
à tous les invités !

Puis le frère de Dominique arrivait
le 27 au soir de juillet
Je n’avais rien préparé
Sans gêne je le leur annonçais
toujours entre deux ondes
je ne faisais que planer!
Sauf les chambres et la maison nettoyées !
Cela me ressemble mal à mon passé
Car tout était prêt
Bien avant
Le jour
Fatal.


Combien font mal c’est absences de mémoire
Qui m’ont été offertes me curant mon âme
Pour que de ma vie, savoir qu'elle
Ne faisait que s’égoutter
En bonheur d’amitiés
Dans le coeur
A jamais !

Celui-ci je l’ai gardé
Malgré les embûches dressées
Ces trésors de la vie
Tout en fidélité
Ne pourront

S’effacer !

Polymnie2, ce 13 janvier 2021​
 
Dernière édition:

Polymnie2

Maître Poète
#3
Participation concours
http://www.creapoemes.com/index.php?threads/concours-du-11-au-21-août-2018-histoire-drôle.314810/

J'ignorais ce concours en ce mois d'Août! Sa proposition également car j'aurais apprécier rigoler comme en mon habitude!
mais un chasse mouche à fait tout le mois d'août sa transfusion sanguine en cure de sommeils en rêves éveillés dirigés !
masquant le présent! je n'avais que rares moments en surface à côté de ma face! aucune parole orale, je parlais mentalement
ne sachant qu'elle s'entendait tout fort chez l'autre! c'est ainsi reprenant surface que je pensais : "je dois adresser un message"
mais on m'endormait encore alors! Personne ne pouvait savoir ce qui se passait dans cette misère de vie! Je n'avais aucun nom
à donner! j'avais peur ensuite que l'on pense que c'était "la voix" qui me parlait autrefois!

je me souviens du temps du frère de Dominique, avec sa famille chez moi!
Le téléphone sonne, je sors de la fin du repas, criant joyeusement : 'Ah! je sais qui sais qui c'est, c'est Jojo????? Je ne me suis pas trompée!
Douce voix m'appelle, prononcée lentement, doucement les mots feutrés!
je pense avoir dit : "je vais bien, mais si rassure toi,
Je ne sais comment était la suite, mais un rayon de soleil m'est resté, reprenant ma place à table!! je ne pouvais répondre la vérité, je parlais impersonnellement! C'étaient les mots pour les rares appels de la famille aussi! personne ne pouvait savoir ce qui se passait dans cette
misère de vie!
Je n'avais aucun nom à donner! j'avais peur ensuite que l'on pense que c'était "la voix" qui me parlait autrefois!
Ensuite j'ai eu un autre appel rapproché du premier, à la même heure, mais je n'ai rien dit en me levant
ce n'était pas de la même personne, mais je ne me souviens de rien de cette écoute!

Le frère de Dominique était parti, il a rallongé deux fois son départ!

Jojo m'a rappelée, j'étais seule car je me suis mise à pleurer sur le téléphone remplaçant son épaule, mais aucun son
ne pouvait sortir de ma voix!
Un trop plein devait sortir par mes yeux, mais je crois n'avoir pas parlé! Quelle peine je lui ai laissée ce jour-là
J'en suis consciente surtout maintenant! combien je regrette cet instant, si vivant encore, la laisser, en même temps que vous autres, sans nouvelle!
Je sais que c'était la période, quand je raccrochais, après le départ de la famille, j'entendais les trois mots d'insultes en ma faveur dès que j'avais
raccroché le téléphone!
même lorsque plus tard sur le site, dès que je commentais, c'est trois mots qui m'étaient offerts!
De quoi paraître folle si je me confiais! J'étais tellement endormie, que je voulais les copier pour les retenir
mais ils disparaissaient aussitôt!!! je n'en n'avais pas le temps!
Faut-il être endormie pour réagir de la sorte!


http://www.creapoemes.com/index.php?threads/ode-à-lamour-du-14-au-24-février-2017.298572/

Je me souviens de ce concours, beaucoup d'attention donnée
pour répondre aux demandes des règles à suivre minutieusement!

C'est la nuit et le jour avec 2018

http://www.creapoemes.com/index.php?threads/léveil-de-la-nature-du-14-au-24-mars-2017.299383/

Je me souviens également de ce poème 2017

L'effervescence malgré les merveilleux remerciements!
chose que je ne vois plus alors que retenus ou non, tous mettaient la joie
en leurs mots prouvant qu'une participation générale s'intéressait aux concours!
Un chaud pour le" travail" bénévolat de chaque juré, pour lesquels ceci on ne peut l'ignorer! Un cercle d'amitié éclatait!

Je suis mal placée pour dire ceci, puisque je ne participe plus à ma joie de ces moments!
le sort, celui qui m'est réservé, je ne sais s'il va tarder à se défenestrer, maintenant que j'ai
perdu mon vocabulaire qui progressait! j'ai passé une période, même chez moi où je faisais des vers pour répondre au gens!
ceci me gênait, car je ne m'en rendais pas compte, mais c'était devenu une seconde nature!
Quand refleurira mon esprit? celui que certains m'ont pris en jetant dehors le parfum qui devait en éclore?

Je souhaite de tout cœur pouvoir avoir l'esprit présent et non altéré pas ces échos pressés de lire mes vers en demeure d'être posés
avec la chaleur d'un baiser et non d'être lus en même temps à l'envers!

Merci Paule, bises à toi et tout le site complet! Poly
 
Dernière édition: