• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

clin d'oeil à Samsara

zuc

Le chat noir
Membre du personnel
#1
chiné hier sur une brocante recueille de poésie en prose, d'un auteur un brin oublié
Samsara de Francis de Miomandre

extrait :


Des goutes de sang...


Des Goutes de sangs, de plus en plus rapprochées,
brillent d'un rouge aussi frais que le jour où elles furent versées.
elles marquent seules un sentier où personne jamais ne passe,
à travers un paysage étrange, fait de touffes d'herbes sèches
et de petits étangs où marine une confiture de têtards.
Des racines errantes montent à l'assaut de rochers incrustés de chenilles,
terribles et belles comme des pierreries, comme des idées fixes.
Unique personne vivante dans ce désert, un figuier.
Debout auprès d'un volcan éteint,
il pleure des larmes blanches sur le silence de la vie.
là-haut, dans la chaleur, comme un raisin éclaté,
le soleil barbouille la face de l'azur enivré.
Le sentier ne mène nulle part. Et il me faut revenir,
une chanson aux lèvres, divisée par ce grain de poivre qui luit entre mes dents,
comme un baiser...​
 
Dernière édition:

zuc

Le chat noir
Membre du personnel
#3
Bonjour Zuc,

Comme c'est beau émotionnellement, je l'ai découvert hier, des vers merveilleux, moi aussi j'adore chiner l'art, je vais en partager le lien sur mon blog,et sur mon compte google, parce que la poésie est faite pour voyager .... Merci.

Très belle journée

Paule
oui, quand je l'ai vu tout de suite le titre ma attiré, j'aurais pensé que tu le connaissais et qu'il était à l'origine de ton pseudo
bonne idée du partage,