• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

10 ans déjà

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#1
Je t'aime mon ami, mon frère (2ème partie)

Bonjour mon ami, comment vas-tu aujourd'hui ? Je suis content de te voir.
Je n'ai pas grand-chose à te raconter, mais je suis si heureux à côté de toi.
Le noisetier à bien grandit, et tes enfants aussi, j'en suis si fier et content.
Ta femme est resplendissante tu sais, elle brille comme un soleil naissant.

Quoi te dire mon grand, je suis assis sur la souche, dans le champ, tu sais.
Le vieux cerisier qu'on avait coupé, parce qu'on a jamais pu le déraciner.
Tu te souviens de cette journée ? Sous la pluie battante, en train de le scier
Parce qu'il menaçait de tomber sur le terrain de jeu des enfants, que tu as crée.

Ah ! Tu veux que je te parle de moi ? Tu n'as pas changé, toujours à t'inquiéter.
Pour ma santé. Ben ça va, enfin, je fais aller, le temps change, les nuages ont bougés.
Comment ? Si je suis apaisé ? Bien sur ne t'en fais pas pour si peu, tu es si occupé.
Je voudrais tellement pouvoir t'aider, même rien qu'un peu, à tout leur expliquer.

Tu veux tellement m'aider, nous aider, prends un peu soin de toi, de temps en temps.
Arrête toi un moment. Oui, je sais, les mois ont passés, l'eau s'est écoulée, doucement.
Pardon ? Tu dois déjà t'en aller ? Je comprends, tu es très demandé, ne t'en fais pas.
J'arrose les fleurs tous les jours, et je laisse le marbre blanc, pour qu'on ne t'oublie pas.

Tu as encore un peu de temps ? Salue pour moi tous les absents, s'il te plaît, merci.
Tu veux que je fasse une commission ? Pour ta femme ou tes enfants ? Tu es parti ?
Je pleure tout le temps, tu le sais bien, c'est toi qui me consolais, quand j'étais petit.
Et longtemps après encore, tu étais mon réconfort, oui, je t'embrasse aussi, mon ami.
 

iboujo

Maître Poète
#2
Très émouvant la visite à ton frère défunt,

vrai que parfois nous leur racontons la suite des évènements familiaux
ils restent vivants en nous

Beaucoup d'amour , d'attaches,

je sens bien ton manque de lui

un écrit qui touche le coeur
jojo
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#3
Oui, il est souvent là car il y a tellement de moments se produisant sans lui.
Amitiés, Matthale
 

Polymnie2

Maître Poète
#5
Merci Matthale pour ce que j'appellerai "cet appel téléphonique avec fil d'Ariane"!
Il t'écoute et tu comprends même ses réponses!
Un suivi vivant parmi tous vivants!
Car pour moi les morts sont plus vivants que les morts que nous sommes!
Comme lorsqu' on se parle d'âme en âme! si naturellement, c'est un besoin naturel
mais sans écho!
Sur cette magnifique lettre les émotions fusionnent plus fortement en la lecture!
Mettre une voix, me bouleverse!

Bien à toi, Polymnie2
 
Dernière édition:

Raymond3

Maître Poète
#6
Au fond de vous, c'est bien d'avoir témoigné de vos partages , vos angoisses, après la chute des barrières, tout devient plus simple, quand un être cher s'en va, écrire ne cicatrise pas les plaies ,mais aide à atténuer la douleur.
Bien à vous, amicalement Raymond
 

zuc

Administrator
Membre du personnel
#20
très émouvant ce dialogue, tu vois pour une fois le chat noir n'a pas trouver à plaisanter,
bon allé j'essaie pour la forme,
ça peu paraître ridicule de parler à un mort mais ça permet d'entretenir la flamme,
j'imagine juste la scène si une personne venait à passer à ce moment là;)

très amicalement
le chatN