• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

océan

  1. rogertibbart

    Michel et la super-maquette

    Un navire japonais Devenu pacifique Navigue sur les ourlets De vagues anarchiques L'équipage tranquille Ne craint plus les torpilles De sous-marins frondeurs Venus des profondeurs Le drapeau rouge et blanc Flotte au soleil couchant Les avions kamikazes Resteront à leur base Il subsiste des...
  2. plumesubtile

    Le radeau de la honte

    Le radeau vogue troué de toute part, Avance montant et descendant sur l'océan. Tréssaute et suffoque, bois la tasse, La mer est déchainée, impitoyable. C'est une connasse. Les réscapés du navire Bringueballés en tout sens sur le radeau Se disent qu'il aurait mieux valu mourir Dignement plutot...
  3. Petite-Plume

    Vers le large

    Vers le large... Voguons loin d'ici, Echappons nous du monde, Revenir, n'existe pas, Soyons fous et allons au large. Laissons notre chagrin, Ecoutons notre cœur. Laissons la mélancolie, Allez, vas t'en d'ici ! Rage et colère, mythe et légende, Gagnons cette guerre malfaisante, Echappons...
  4. Petite-Plume

    Tempête de sentiment

    Tempête de sentiment Un jour de tempête, L’océan mécontent, Me faisait la tête, Et m’emporta méchamment. Il me pris en otage, M’enfermant au sommet d’une tour, Dans un palais de coquillage, Il avait un chagrin d’amour. Mon pauvre ami, Dont la colère, S’était servi, Il s’était disputé avec...
  5. Leo Rafale

    Saveur Océan

    Saveur Océan En ses mélancoliques temps, envieux A la nuit, dorée de ta peau, embrume Mon regard, si loin de tes yeux Une plume, à l'encre d'enclume Perdu au loin, sans t'y retenir Perdu trop loin, à la dérive Perdu si loin, sans souvenir Perdu d'amour, qui nous prives En cette tempête si...
  6. Romantique Jane

    Tu dors mon amour

    Tu dors mon amour Dans la brume des songes, j’ai dessiné ton image Sur les pages de notre amour, feuillets de lune d’or Cachés sous l’oreiller des heures bleues du rêve. Ô croissant de nuit, emportez moi dans ses griseries Qu’à cheval, je dévale les sentiers de ses monts d’ivresse. Montrez-moi...