• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Voyage en pays sauvage !!

lilasys

Maître Poète
#1
VOYAGE EN PAYS SAUVAGE ,


Ô quel beau pays ,Ô cette belle Camargue
Où le Rhône se jette dans les bras de la mer
L'homme a marqué son empreinte qui nargue
Les portes d’Arles qui s'ouvrent sur ma terre


Pays désertique où vivent ces chevaux sauvages
Belle mosaïque de milieux ,de vrais paysages
Richesse de mon coeur ;rêve de mon enfance
Exceptionnelle richesse ,mon coeur pour elle balance


Les étangs ,les marais ,au sud ,la sansouire
Faune et flore camarguaise à l’énergie traditionnelle
Tous ces visiteurs éblouis par la vie à l'état naturel
Taureaux ,chevaux ,dans ces pâturages offrent le sourire


Aujourd'hui champs de céréales ;vignobles ,asperges
Intensifient les paysages primitifs qui n'ont plus d'âge
Une nature vraie ,qui se donne entière à vos yeux
Pour le plaisir de connaitre le sommet de ce qui est mieux


Elle est le relais des oiseaux migrateur de toute l’Europe
Le paradis animal pour plus de 300 espèces de nos jours recensées
Révérence pour tous ces efforts de protection qui nous dope
De cet amour pour la beauté de ce pays que je sais aimer


Terre touristique où les villes ont un passé historique
Riche de vie au coeur de la Provence rhodanienne
Art de vivre dont les vestiges romains ne sont des reliques
Fière de ses traditions perpétuées par les anciens ,anciennes


Arles ,Aigues mortes ,Les Saintes Marie de la mer
Belles villes Camarguaises gardiane et fervente
Vous ouvrent leurs coeurs ,sont toutes les mères
De ce sang qui coule dans les veines si ardientes ,,

LILASYS (bonnes;vacances)


 

edelrose

Maître Poète
#4
Bonsoir Lola,

Ô que je l'aime celui la, merci de l'avoir republié
La Camargue magnifiée sous ta plume
Sous le charme, le temps s'est arrêté

Belle soirée
Bisous étoilés

Amicalement
Paule

26092015-MLA_5116_tonemapped-Modifier.jpg
 

Philaly

Maître Poète
#7
Ce poème dépeint fort bien ce coin de paradis à la beauté sauvage.
En te lisant, je m y suis naturellement retrouvée à quelques centaines de km de chez moi...
Bisous