• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Une vie ...

Papa44

Nouveau poète
#1
Qui a persécuté mon étoile ?
Qui a butiné son voile ?
J’accuse maman, j’adore mon papa..
J’accuse le renard, pourquoi pas ?
Le plus habile des alentours !
Le fossoyeur, embarquant son cercueil
Que m’importe !.qui a cousu son linceul !
Vénérable, pieux, prêtre, ou vilain , que m’importe !
Prêcheur ,prédicateur , .Je bénis la voyante !
Que m’importe ! que m’importe !
Que m’importe, même si j’ai tort !!
Ce soupçon a répandu le jour radieux de mon sort !
Ecoute , chère étoile la voix du destin …
Qui vint de surgir aux alentours du festin !!
J’aime grand-mère , chatouillant mon papa !!
J’aime maman, bondissant à p’tits pas !!!
Brièvement .j’aime maman , j’adore le renard !!!
Ce n’était qu’une évasion de soupçons à revers !?..
Au secours ,mes amis, je me noie dans un verre !!
Remaillant , tout confus, vainement ,j’accusais la voyante !!.
Qui, souvent , m’octroyait une demeure attrayante !!
Qui me chérissait de tout son cœur ..
Qui chuchotait ma grand –mère en douceur
En dorlotant une p’tite mie dans un pain
Tatouant le bonheur entre ses mains..
Grand hommage, à sa bienveillance ,Germaine Soleil !!
Madame , qui déchiffre le malheur entre consonnes et voyelles !!
Oh , chère étoile , bien aimée ..
Descends de tes Cieux , de quoi as- tu peur ? ..
Notre terre a enterré tout soupçon à jamais !!
Notre vanité, notre providence ont toléré « franc-tireur »
Allons, tous ensemble , au festin
Chez notre père (« Valentin »
Oh , Saint Valentin , loges- moi entre tes bras ,dans ton cœur
Frôles- moi, en douceur, sans éveiller mes douleurs !
Offres- moi une de tes roses..
Je te dédie une de mes proses..
Mon étoile te promets une de ses tresses
Allons Valentin ,aide moi ,chasse ma tristesse .
Allons Valentin, jette moi dans ton nid ,pur et saint
Donnes- moi ton amour , ta promesse, ton « jasmin ».
Je te dédie son regard.
Je t’offre son foulard..
Ma Princesse . sollicite ton pénombre qui rayonne ses soupirs
Ton ange- messager, ta tendresse qui affectionne ses sourires