• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

UNE MINUTE DE SILENCE

essentielle

Nouveau poète
#1
J'ai écrit ceci dans la nuit du 10 au 11 septembre 2002...
L'insomnie totale... des images qui revenaient sans cesse dans ma tête, cela faisait un an et je n'avais RIEN oublié...
Je dédie ce texte à tous les rescapés et je rends hommage à tous les pompiers qui sont revenus de l'enfer ... pour ceux qui n'ont pas eu la "chance" de s'en sortir... c'est un hommage que je leur rends : pour certaines et certains d'appeler au téléphone d'appeler leurs proches pour leur dire :"JE T'AIME" avant de partir ailleurs, autre part qu'ici bas sur Terre.

Une minute de silence.

Une minute de silence , je vous en prie, juste une une,
qu'on soit sous le soleil, sous un quartier de lune,
qu'on soit riche ou pauvre , très seul ou entouré,
juste quelques secondes pour ensemble prier...

Une minute de silence , un tout petit instant,
pour penser fort à ceux, glacés dans leurs tourments,
pour réchauffer leur coeur et donner la chaleur
de nous tous réunis pour teinter de couleurs
leur vie si assombrie, basculée en peu d'heures...

Qu'ils reçoivent nos pensées les plus pures, les plus belles
pour qu'ils puissent à nouveau se servir de leurs ailes
brisées par des secondes de terreur et de cris
par tout ce bruit immonde qui a ôté la Vie
à des milliers de gens qui laissent sur cette Terre
des humains qui expriment leur chagrin , leur colère
qui se disent "carpe diem" , en silence , sans un cri

et qui disent "je t'aime" à ceux qui sont partis...
Une minute de silence pour voir tout ce courage
pour continuer à vivre sans sentir l'entourage
de ceux qu'ils chérissaient , leur parents , leurs amis
qui restent dans leur coeur, tout au fond , pour la vie...


Il leur faudra du temps , de la force , et la rage
de vivre chaque matin en tournant cette page
de ce matin d'été si noir et si souillé
par la haine, l'inconscience , le manque de
dignité
qui ont régné ce jour touchant l 'humanité ;
cette page si lourde , pourra -t-on la tourner ?

cette blessure immense est à cicatriser
en disant tous les mots qui traduisent les
pensées...

Une minute de silence pour ne pas oublier
toutes ces larmes que certains ont su laisser
couler,
pour vider toute la peur qui a brisé des coeurs,
et la peur est humaine et engendre la frayeur,
l'angoisse de ne plus être bien vivant au présent
hanté par ce passé si sordide et pesant.

Une minute de silence pour penser à tout ceux
qui se lèvent le matin en regardant les cieux
pour trouver le courage de relever la tête
de redresser leur corps meurtri par une tempête
déclenchée violemment venant frapper d 'un coup
leurs rêves et leurs espoirs d'un avenir plus
doux.

Une minute de silence dans sa chambre, dans la
rue,
qu'importe où l'on se trouve, penser aux disparus,
car ce moment si court fait de quelques secondes
sont pour se recueillir et puis fermer les yeux,
et si les larmes coulent et sur nos joues inondent
elles seront un hommage que l'on rendra à ceux
qui ont tellement besoin qu'on pense un peu à eux
Une minute de silence, seul, ensemble ou à deux...


BRIGITTE CORDONNIER, une citoyenne planétaire.. parmi
tant d'autres..

texte protégé par Maître Eymard et par le SNAC à PARIS