• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Un être, au milieux de tant d'être

#1
L’être
Être seul constamment
Seul immuablement
Entouré, occupé, peut être même aimé
Mais personne ne veut de lui, l’étranger
Un être étonnant
Par trop différent
Étranger au cœur flambant
Tant de mouvement constamment
Quel est cet être déroutant, dérouté
Cet être aimant mais pas aimé
Qui sous cette apparence heureuse
Même si parfois tristement rêveuse
Tout au fond de son cœur
Cet être inconnu pleurs

Clément.​
 

boudhha

Nouveau poète
#2
c'est bizarre mais la fin me ressemble beaucoup en ce moment, principalement les 4 dernier vers!!! je ne sais pas s'il m'est attribué clem mais je me l'approprie, en plus il est tres beau donc raison de plus!!!!