• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Sur le chemin de l'école...

#1

Hors concours
( Prose sans auxiliaire être et avoir )





Fabre d’ Églantine


Sur le chemin de l'école...


Comme j'aimerais revenir en arrière ! reprendre le chemin de l'école avec toutes mes illusions, celles d'apprendre en toute sérénité, le comment et le pourquoi des choses...
Une recherche, celle du savoir, la plus belle mais la plus complexe car en fait son invisible ruban sans fin, nous interpelle tout au long de notre existence...
Chaque rentrée des classes pour moi...Une grande torture, maux de ventre que l'on explique tel un
rattachement à la mère...L'adieu à l'enfance...une sorte d'accouchement de l'éveil à la vie extra-utérine...pour aller vers je ne sais quel miracle !
L'école, un mot magique mais redoutable, une grande bouffée d'adrénaline pourvu que l'on n'en goûte pas l'amertume en fin de mois, en ouvrant ce drôle de feuillet officiel, appelé livret scolaire ! tombant comme une sentence, faisant parfois fi de nos immenses capacités, qui vous catalogue et vous suit sans que vous ne vous en rendiez compte...Il faut beaucoup de force morale pour lutter contre les injustes annotations écrites en rouge, remettre cent fois ses efforts en lice...
En fait, le but initial de cette institution paraissant si froide, nous pousse au bout du compte, à développer une combativité devant les pièges tendus sur le bord d'une longue route terrestre, menant à l'accomplissement d'une vie, gratifié éventuellement, de reconnaissance, d'une certaine valeur auprès de nos congénères....ouverture acquise par des voies souvent détournées...
Alors, je m'interroge encore sur la façon d'aborder le savoir... A la " Fabre d’Églantine " ou bien à la " Françoise Dolto " ?

Ne vaudrait-il pas mieux ouvrir le cœur et l'âme des enfants candidats à la recherche, au contact de la nature ? leur apprendre à respirer le parfum de la connaissance en excitant leurs désirs personnels sous forme de jeux sportifs, musicaux et intellectuels ? Il semblerait qu'une écoute personnelle mènerait aux marches de l'éclosion de petits génies en herbes... Mais là, à mon sens, il faudrait refaire le monde et le chemin à l'envers... effacer la notion de profit matériel et développer sans verdict, les dons de chacun...

Un paradis à jamais perdu...





Françoise Dolto mère du chanteur Carlos
 
Dernière édition:

iboujo

Maître Poète
#8
Beau texte

Mais la culture se cultive par un besoin' personnel de vouloir savoir
, donc avoir un interet marque pour l'inconnu

Elle n'est pas donné pour la plupart en.naissant
Sauf exception

Il faut avoir le sens de.l'eveil , de la curiosite

Revoir les principes de l'Enseignement?
Quelle idée??
.
Les gosses ne sont ni égaux en qualités requises ou tous avides d'apprendre

Les technologies nouvelles les à encore plus éloignés des réalités

Les navets ne deviendront jamais des carottes!

Le.niveau intellectuel de la famille à grande importance
comme quoi beaucoup de facteurs sont à ne pas perdre de vue

A moins de naître Lord et encore
Un Prince dégénère ça s'est vu!
Ceci pour aborder le gène et les ressemblances
Idem
Les chats font pas des chiens

tu voudrais niveler par le haut?
C'est bien

Mais par qui
et comment?

Je pense que
Les enfants en classe ont la même chance

La prenne- t - elle,?
Non

Bises jj
 
Dernière édition:
#10
Désolée Jojo,

La culture n'est pas innée, ( sauf fait paranormal pour certain, tel Mozart...etc.. c'est un autre débat... ) mais elle s'acquiert au fil du temps, les enfants ont besoin qu'on leur donne les moyens de l'aborder, c'est aux enseignants de leur ouvrir les yeux sur le monde ( tout autant qu'à leurs parents ) Je ne pense pas que tous les enfants aient les mêmes chances ... beaucoup de facteurs extérieurs à eux-mêmes en sont la cause, il me semble que chacun d'entre eux a un potentiel de réussite personnelle, qu'il pourra développer ou non, selon les personnes qu'il rencontrera au cours de sa vie scolaire, sa vie future en dépendra....je ne veux surtout pas niveler par le haut mais donner une chance à chacun au contraire par l'éveil, contrairement à toi je pense que chaque individu est différent, mais tout aussi valeureux, chacun recèle en lui des trésors insoupçonnables et, c'est bien heureux, car la complémentarité des hommes fait qu'ils peuvent vivre ensemble...
Je suis d'une famille d'enseignants qui avaient à cœur de faire réussir chacun de leurs élèves, en éveillant leur curiosité, ( par la recherche ) car cette dernière est bien au contraire innée.... toutes différences confondues.
Amicalement...Lys
 
Dernière édition: