• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Suicide

@neverhappy

Poète libéré
#1
C'est l'heure du déjeuner,
Tout le monde fonce retrouver ses amis,
Sauf elle qui continue à marcher,
Tout le monde rit,
Sauf elle qui va s'asseoir toute seule,
Elle qui pense à ses souffrances et sa douleur,
Eux qui se foutent tous de gueule,
Eux qui ne connaissent rien de son malheur.
Elle qui a le cœur brisé,
Elle qui a envie de gueuler a quel point la vie est dur,
A quel point eux n'en ont aucune idée,
Qu'entre eux et elle se dresse un mur,
Eux qui sont surs qu'elle ment,
Qui restent la à la détester sans raisons,
Elle qui s'enfuit en courant,
Qui rentre chez elle et mets la musique à fond,
Puis peu à peu commence à danser, danser en pleurant,
Tout en se demandant si un jour,
Elle aura droit à une vie heureuse,
Puis elle commence à sentir son corps devenir lourd,
Ses forces l'abandonnent et elle se mets à crier,
Elle hurle dans cette petite pièce à quel point le monde est sourd,
Il est sourd à la souffrance des égarés ,
C'est injuste ! C'est trop à supporter,
Dans un dernier instant de désespoir elle réussi à les attraper,
Les trois petites choses qui l'aident à se soulager,
Ces lames, ces clopes et ces médicaments,
Puis elle entame sa clope délicatement,
Fini par se couper violement,
Et avale tous les médicaments...
 

Lyseria

modérateur
#2
c'est horrible d'en arrivé là
a se demander pourquoi
notre existence est si frêle
de nos jours les gens sont si
personnelles ne se méfient ni de la douleur
ni de la souffrance de l'autre
pourtant elle assise seul dans son coin
à se demander pourquoi
personne ne fait attention à moi
je-suis devenue
invisible aux yeux des autres
je suis devenue si limpide
que personne ne perçois ma détresse
j'espère que cela n'est que fictif ?
ou alors il ne faut pas vivre pour les autres mais pour soit
le suicide n'apporte rien
juste la fin de la douleur
mais le problème reste toujours là
il faut affronter ses démons
même aussi dur qu'ils soient
tendrement °° Plume D'Ange °°


ne te cherche pas aux yeux des autres
mais écoute tes sens ton coeur et ton essence de vie
pour apprendre qui tu es

le bonheur n'est pas dans les yeux d'un autre
trouve la voie de ta propre joie
ouvre ton coeur à la tendresse
respire à plein poumon
laisse entrer le bonheur
Namasté​
 
Dernière édition:

Voile bleu

Maître Poète
#3
Je cite : " le monde est sourd, Il est sourd à la souffrance des égarés"

Il règne une Force de Vérité et de Dureté dans votre poème, elle m'a touché, happé, cette détresse aussi grande qu'ignorée, c'est Terrible!
Chercher son paradis sur Terre, artificiel, éphémère, évasion, addiction, cercle vicieux,
ne pouvoir s'en sortir, ici-bas passer son temps à se panser, et penser... à l'autre... Paradis...

Une aide extérieure est toujours Précieuse dans ces cas là, une écoute attentive et Empathique, trouver les bonnes berges pour ce ruisseau torrentiel de larmes.