• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Spleen final

#1
Voilà pour clôturer cette débauche de spleen. Je l'espère du moins, car écrire sur ce thème, à la longue, pourrait bien m'inspirer, ou plutôt m'aspirer plus que je ne le veux vraiment.
Ce texte est hors concours.
"L'inspiration vient toujours, quand l'homme le veut, mais elle ne s'en va pas toujours quand il le veut."
Baudelaire




Spleen final.

La terre s'évapore en brumes sémantiques;
Étranger à mon corps, j'invente des répliques
que ne comprennent pas les êtres incarnés,
pour dire le trépas de ma viande mort-née.

Morne et pourtant pensant, j'alterne les extrêmes :
Le jour me croit mourant, me voit comme un blasphème.
La nuit me récupère en de sombres contrées
où elle seule opère, ange des fous prostrés.

Riez-vous ? Riez bien ! Animaux magnifiques,
comme à moi le destin, de son regard oblique,
vous indique la mort. Allons ! Riez quand même !

Lorsque tous les ressorts de l'intrigue cachée
videront leurs égouts, toutes vos lèvres blêmes
connaîtront bien le goût que j'essaie de cracher.

20.01.09
 
#2
Je croit que c'est celui ci mon préféré des trois ^^ ; dommage qu'il soit hors concours ^^ mais les deux autres sont bien.
 

amapoesia

Nouveau poète
#6
hors concours! dommage, c'est le meilleur! (à mon goût, ce qui ne veut probablement pas dire grand chose).
bravo et merci pour ce magnifique moment de pur spleen resplendissant (quelle contradiction!)
 

ainariel

Nouveau poète
#8
Je te comprends, quand un thème nous touche on devient intarissable! Mais c'eut été dommage de se priver d'un tel plaisir, c'est trop génial, j'adore ta façon d'écrire. De la grande poésie... merci!