• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ses rollers

Tithomus

Nouveau poète
#1
Elle a même pas encore onze ans
Que c'est déjà une peste,
Y a vraiment rien à faire, Maman,
Qu'à laisser le temps faire le reste.
C'est pas possible, tu l'as pas fini,
C'est du travail baclé,
Laisse moi trouver une mélodie
Pour te l'expliquer...

Tu ne peux rien lui demander,
Tu seras bien d'accord,
Sans qu'elle ne se mette à pleurer,
Et toi, pleine de remords,
Tu passes l'éponge, tu cèdes encore,
Et tu ranges sa chambre,
Pendant qu'elle s'en va jouer dehors,
Vraiment j'essaie de comprendre !
Fallait lui foutre dans la gueule, ses rollers,
Sa vieille Barbie de merde, et son quatre heures.
Tout à l'heure je vais la crucifier
Sur son poster de Justin Bibé,
Et elle ne l'aura pas volé.

Elle voit toutes ces pin-ups modèles,
Objets sexuels formatés,
En se disant que ce sera elle
D'ici deux ou trois années.
Et au final, quand on la prévient,
Que le trottoir c'est dangereux,
Elle répond que ça, ça fait rien,
Et que ça lui fera un "amoureux"
Il me semble bien loin le temps de ses rollers,
De sa vieille Barbie de merde, et de son quatre heures.
Passer la plupart de ses journées
Affalée devant la télé
A déglingué sa réalité.

Elle savait déjà rouler des fesses
Avant de se laver les dents,
Et c'est dans sa boîte qu'elle le laisse,
Son déodorant.
Le matin, on pourrait bien croire,
Qu'un rat lui a fait dans la bouche,
Dire que ce n'est qu'après-demain soir
Qu'elle ira peut-être prendre sa douche...
J'ai envie de lui foutre dans la gueule, ses rollers,
Sa vieille Barbie de merde, et son quatre heures.
Plus tard je serais pas étonné
Si on lui trouve une MST,
Tu parles d'une réalité.

Demain matin c'est le collège,
On entre dans la grande école,
Découverte des privilèges,
Des pions et des heures de colle.
Et rencontre des petits loubards,
Des Rambo de quinze ans,
Je les ai connu, ils m'ont mis un cocard,
C'est pas très marrant.
Ils vont lui foutre dans la gueule ses rollers,
Sa vieille Barbie de merde et son quatre heures.
Là-bas elle va se faire lincher,
Le monde des grands est sans pitié,
Bienvenue dans la réalité.
Alors elle va venir me voir,
Moi son grand frère chéri,
Elle me dira qu'il y a un connard
Qui lui cause des ennuis.
Et moi en grand super héros,
Je me pointrai là-bas,
Avec ma petite soeur sur le dos,
Je dirai à ce mec-là
Qu'il y a que moi qui lui fout dans la gueule ses rollers,
Sa vieille Barbie de merde et son quatre heures.
Toi, mon grand, tu vas te calmer,
Joue pas le gros bras, tu vas t'abimer,
Dégage de sa réalité.
Tithomus.