• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Sacré grand-père!

fée de blé

Maître Poète
#1
J’ai le souvenir de mon grand-père

Vieux, courbé, rieur.

Il avait le teint blême

Seul, la soupe aux petits pois

Éveillait son corps.


Ses siestes, de plus en plus longues

Me laissait libre d’explorer

Le pourquoi de ses sourires narquois

Le nez plongé dans son café froid.

L’évidence était

Qu’il me cachait quelque chose.

Sous ses oreillers et ses draps

Rien d’inhabituel.

Mais ses rides profondes

Abritaient une poudre blanche.

J’ai d’abord cru à de la peau morte

Les aînés en disposent plus qu’ils n’en créent.


C’est ce moment qu’il choisit

Pour ouvrir les yeux et me dire :

Ne touche pas à ma poudre de petit vieux,

Je la garde pour la mettre dans mon canon

Au cas où la guerre éclate de nouveau.
 

iboujo

Maître Poète
#4
Sans doute plonger dans ses souvenir de guerre
Tout reppasse quand un Papy ou une vieillisent
Leur vie defile

Pas toujours bon signe

Etant petite fille, dans ton innocence
Tu riais.....
Bonne nuit, fais de beaux reves avec lui....

Bises jj
 

Polymnie2

Maître Poète
#9
Il y a deux images qui m'interpellent!

La "poudre" de petit vieux,
ne pourrait-elle pas être un savoir
qu'il a gardé des grands terribles moments
aux valeurs encore retenues
quand se dessine à la fin de sa vie
des périodes d'incertitudes au détriment
de réelles valeurs?
ou, tout simplement ses grands moments
de la vie?

Tel un regard regardant à l'infini
un horizon sans fin!
Ces yeux qui parlent et qui n'ont plus faim!!!!

Fée de blé, tu me trouble à l'instant où j'écris
je revois le regard lointain de mon père!

Bises Poly
 

kinkin

Maître Poète
#10
Fée de blé je peux dire une connerie et après je me casses les grands papas laisse surtout des traces dans leurs slips hi h hi je sais c'est pas bien de se foutre des vieux mais la je ne pouvais pas laissé passer l'occasion il faut que tu m'a tendu la perche serais je pardonné pas sûr amicalement Kinkin
 
#11
Fée de blé je peux dire une connerie et après je me casses les grands papas laisse surtout des traces dans leurs slips hi h hi je sais c'est pas bien de se foutre des vieux mais la je ne pouvais pas laissé passer l'occasion il faut que tu m'a tendu la perche serais je pardonné pas sûr amicalement Kinkin
venant de vous et de votre humour bien spécial, je vous pardonne cher Kinkin, je ferai une prière pour racheter vos paroles lol
 
#12
Il y a deux images qui m'interpellent!

La "poudre" de petit vieux,
ne pourrait-elle pas être un savoir
qu'il a gardé des grands terribles moments
aux valeurs encore retenues
quand se dessine à la fin de sa vie
des périodes d'incertitudes au détriment
de réelles valeurs?
ou, tout simplement ses grands moments
de la vie?

Tel un regard regardant à l'infini
un horizon sans fin!
Ces yeux qui parlent et qui n'ont plus faim!!!!

Fée de blé, tu me trouble à l'instant où j'écris
je revois le regard lointain de mon père!

Bises Poly
La poudre de petit vieux sont tous les souvenirs des moments de guerre qui refont surface à la vieillesse, comme un présent imminent et rassurant devant le prochain combat de la vie qu'il perdra immanquablement. Meri Poly de cette analyse poétique