• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Relevailles parmi les hommes

LLUMIERELIVE

Moderator
Membre du personnel
#1
Ne pas dire ce qu’il ne faut pas dire
Ne pas voir ce qu’il ne faut pas voir
Ne pas entendre ce qu’il ne faut pas entendre
tour de singes.jpg


De l’extérieur je n’avais saveurs à attendre
Et désirais ne plus rien voir ni rien entendre,
Blotti en tour d’ivoire, las de Phaéton
J’ai érigé une muraille de béton,

Des exigences du temps et ces occurrences
À l’humain où je n’éprouvais de déférences,
J’ai préféré m’estomper, me dissimuler
Ne pouvant plus me contenir et simuler,

Après avoir suivi théorie de sagesse
J’ai pu en constaté l’absence de largesse,
Je me suis étiolé dans cet isolement
Et me sens emmuré dans cet ensablement,

En cet intentionnel renoncement du monde
L’entendement s’englue se brime et vagabonde,
A force de m’enclaver et m’embastionner
Je ne sais plus écouter voir et questionner,

Je n’en puis plus de me soustraire et me suspendre
Craignant cuisante morsure de scolopendre,
En cet antre taraudé par mon bon vouloir
Je voudrais fuir et m’arracher de ce couloir,

M’exhumer m’extraire de cette carapace
Afin de me réaclimater à l’espace,
Sortir de ce mutisme terne et opprimant

Pour coexister sans crainte d’égarement.
 

kinkin

Maître Poète
#2
Cette devise est celle d'une ville a coté de chez moi je crois que c'est la meilleure des choses bravo amicalement Kinkin
 

Polymnie2

Maître Poète
#3
J'ai reçu de mes parents
ces trois statuettes pour un Noël
ma mère, me dit : c'est papa qui l'a choisi!

C'est vrai, qu'en moi, j'au toujours eu ces trois
sagesses en moi!
"tout voir, tout entendre, tout pressentir,
et ne jamais rien dire!
la silencieuse de la famille!

Aujourd'hui, d'autres "statuettes" nature
au nombre de trois, m'excluent totalement
de dedans, de dehors! d'une pièce à l'autre
et l'une d'entr'elles prend mes pensées avec
un système que je ne connais pas!
Raconte son histoire avec et la bavarde
du quartier est soit disant moi!!!!!

Seule avec moi-même,
Je ne peux sortir sans qu'elle et d'autres me
suivent à distance, restant dans le quartier!!!!
Je perds toute mon assurance car je me sens
non seulement épiée, suivie, mais chacun me parle,
m'insulte dans les magasins!

Que dire? que faire? jusqu'à une chère amie
que je ne peux joindre et qui doit souffrir
encore plus que moi? ceci je tiens à la dire!

Merci Murielle, pour ton sujet, ton poème
si bien relaté,

Bises Poly