• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Que le temps passe vite!

#1
Que le temps passe vite!
Comme le son d'une flûte,
Propageant ses ondes,
Inondant le monde.
Le pas s'allège et s'envole,
J'admire sa course folle,
Dans le sillage du temps;
Qui le roule et l'étend!
Crâne dégarni ou blanc,
Panse et bourrelets aux flancs.
Ces galériens audacieux,
Qui voguaient sous tous les cieux.
Les retrouvailles de jadis,
Immergeant des abysses.
Ces compagnons d'autrefois,
Qui naviguaient avec foi.
L'espoir de voir la terre,
De s'arracher à la mer,
De retrouver Ithaque,
Tel Ulysse et l'oracle.
Certains ont fait naufrage,
Au cours de ce voyage.
Mais demeurent immortels,
Dans la mémoire d'untel.
Ce rescapé, ce troubadour,
Qui suit la vie et son cours.
Chantant l'amitié d'autrefois,

Du lycée Ezziania et la B3.
 
Dernière édition:
#10
Que le temps passe vite!
Comme le son d'une flûte,
Propageant ses ondes,
Inondant le monde.
Le pas s'allège et s'envole,
J'admire sa course folle,
Dans le sillage du temps;
Qui le roule et l'étend!
Crâne dégarni ou blanc,
Panse et bourrelets aux flancs.
Ces galériens audacieux,
Qui voguaient sous tous les cieux.
Les retrouvailles de jadis,
Immergeant des abysses.
Ces compagnons d'autrefois,
Qui naviguaient avec foi.
L'espoir de voir la terre,
De s'arracher à à la mer,
De retrouver Ithaque,
Tel Ulysse et l'oracle.
Certains ont fait naufrage,
Au cours de ce voyage.
Mais demeurent immortels,
Dans la mémoire d'untel.
Ce rescapé, ce troubadour,
Qui suit la vie et son cours.
Chantant l'amitié d'autrefois,
Du lycée Ezziania et la B3.
Un poème comme autrefois.