• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Poupée.

#1
Dite indigne, les anges l'ont délaissée
Petite poupée que le ciel condamne
Assassin : du sang et des larmes
Ô Fragilité toi qui est terrassée

Infime ombre brisée sur les rochers
Toi que le soleil dore de miel
Malheureuse n'aime que l'irréel
Intoxiquée par le vent embaumé

Plutôt qu'écouter les vagues, hurler
T'étrangler avec ton air et suffoquer
Poupée se meurt noyée par ses larmes

Petite qui voulait se relever
Et désirait le pouvoir telle Popée
Mourir pourrait être ta récompense.
 

chriss

Nouveau poète
#2
tendrement dit malgré le sujet....un magnifique poème...un réel plaisir de te lire !
bisous
Chriss
 
#5
Un vote est un minimum... j'y laisse même un commentaire montrant toute mon admiration face à un poème qui m'a intrigué et qui me prouve une fois de plus la raison de mes visites