• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

poulbot dragueur-loupiot frimeur

Samyelle

Poète libéré
#1
Mon gai poulbot revit encore
plus ils s'ennuie,
plus il sourit et plus il dort.
Il était là, sur une marche, assis
près d'un porche de fleurs ,
sur ma butte , sur Montmartre en sis .
Le frêle Yvanovich, son prénom, si gai
un vieux pseudo, pris au hâzard d'un jour ,
pour le vieux luron proche de son geai.

L' oiselle, vit mon loupiot, qui courait ,vite
,avec les vieux journaux de Volinsky
mon père dessinateur , de son amarrage sans bitte .
Il voguait de sa plume grise, et de sa gomme,
quand Montmartre se levait le matin
d'un aurore si frais ,de mon jeune Amant, Mon homme..
iI voguait sur le vieux cahier sans peur
près d'une fenêtre , et d'un vieil If
sous la houlette ,proche d'un manant sans heurs.
Mon jeune Amant parisien ne dormait pas,
c' était lui, l'homme qui aimait Yaele encore ,
depuis quarante années ,et de ses grand pas.

Grand maman n'en était plus là, si grise
de son vieil alcool ,pas loin de Mon palais Bourbon
pour le bonheur d'un VALANOIS et de son sis.
Les dés n' étaient pas jetés, ,mais Moi, Yaele
quand mes yeux pleuraient d'un jeune amant passionné
les yeux marrons qui m'ont souris sans ailes .
La vie est incertaine de mon Montmartre bleu
les Esses crochetés sur la veille patère en bois
de Montmartre endormi d'un matin azurien d' eux.
♥ ↓♥ de Ta Pépé
;:p :) de Yaele
 

Samyelle

Poète libéré
#2
Mon gai poulbot revit encore
plus ils s'ennuie,
plus il sourit et plus il dort.
Il était là, sur une marche, assis
près d'un porche de fleurs ,
sur ma butte , sur Montmartre en sis .
Le frêle Yvanovich, son prénom, si gai
un vieux pseudo, pris au hâzard d'un jour ,
pour le vieux luron proche de son geai.

L' oiselle, vit mon loupiot, qui courait ,vite
,avec les vieux journaux de Volinsky
mon père dessinateur , de son amarrage sans bitte .
Il voguait de sa plume grise, et de sa gomme,
quand Montmartre se levait le matin
d'un aurore si frais ,de mon jeune Amant, Mon homme..
iI voguait sur le vieux cahier sans peur
près d'une fenêtre , et d'un vieil If
sous la houlette ,proche d'un manant sans heurs.
Mon jeune Amant parisien ne dormait pas,
c' était lui, l'homme qui aimait Yaele encore ,
depuis quarante années ,et de ses grand pas.

Grand maman n'en était plus là, si grise
de son vieil alcool ,pas loin de Mon palais Bourbon
pour le bonheur d'un VALANOIS et de son sis.
Les dés n' étaient pas jetés, ,mais Moi, Yaele
quand mes yeux pleuraient d'un jeune amant passionné
les yeux marrons qui m'ont souris sans ailes .
La vie est incertaine de mon Montmartre bleu
les Esses crochetés sur la veille patère en bois
de Montmartre endormi d'un matin azurien d' eux.
♥ ↓♥ de Ta Pépé
;:p :) de Yaele
 

edelrose

Maître Poète
#7
Bonsoir Samyelle,

Une poésie très originale
L'Amour et ses apothéoses
Au coeur de Montmartre
Une ambiance que j'affectionne
La butte et son crépuscule bleu
Des étoiles plein les yeux

Bienvenue sur créapoèmes

Belle soirée

Paule
 

Samyelle

Poète libéré
#8
Bonsoir Samyelle,

Une poésie très originale
L'Amour et ses apothéoses
Au coeur de Montmartre
Une ambiance que j'affectionne
La butte et son crépuscule bleu
Des étoiles plein les yeux

Bienvenue sur créapoèmes

Belle soirée

Paule
Bonsoir Samyelle,

Une poésie très originale
L'Amour et ses apothéoses
Au coeur de Montmartre
Une ambiance que j'affectionne
La butte et son crépuscule bleu
Des étoiles plein les yeux

Bienvenue sur créapoèmes

Belle soirée

Paule
Merci Paule
 

Samyelle

Poète libéré
#10
-
@vec plaisir Samyelle

Belle journée

Paris ( 1972 - 1981, de ma vie en ile de France , quand mes périodes sans estivales en étaient de mon passé , mais d'un hauts de France , par le meilleur d'un maitre ,mon ami y a posé pas plus ses valises , dont j'habite en hauts de France , depuis 1987 à perpétuité Kiss
 
Dernière édition:

Samyelle

Poète libéré
#11
Paris ( 1972 - 1981, de ma vie en ile de France , quand mes périodes sans estivales en étaient de mon passé , mais d'un hauts de France , par le meilleur d'un maitre ,mon ami y a posé pas plus ses valises , dont j'habite en hauts de France , depuis 1987 à perpétuité Kiss
éducativement parlant , pour mon hauts de France ( 1981 par les années qui ont suivies de mon ' travail sur le cambrai notoire de Paris , de mes " " lettres moderne et littéraire " "
 

kinkin

Maître Poète
#12
Nous ne faisons pas que de bêtises du coté de Cambrai bienvenue a toi la ch'ti moi en dessous de toi mais dans le Hauts de France bravo amicalement Kinkin