• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Poétes de génie

Vega46

Maître Poète
#1
La destinée de l'homme, sa grandeur et sa misère, s'expriment avec une éclatante lumière chez tous les poètes de génie. Tous les graves problèmes, tous les rayons sublimes y prennent un accent plus profond et plus émouvant. Rien de ce qui est humain et surtout divin ne leur est étranger. S'ils peignent la vérité la plus triste et la moins belle, nous les les sentons péniblement troublés. Cette douce mélancolie de Virgile devant les horreurs et la souffrance, une sympathie universelle qui se révolte devant la douleur et le mal, risque bien d'humaniser les natures les plus farouches À peu près seuls les poètes arrivent à émouvoir en nous la fibre de la pitié, cette fleur du sentiment. Ils décernent la palme aux vainqueurs, aux volontés héroïques. Ils découvrent chez nous que nul objet n'est plus élevé au monde que la grandeur du libre arbitre humain. Tout ce qui dépasse dans la vie du cœur, dans l'action ou la pensée, le niveau ordinaire et moyen, relève directement de la poésie. Elle seule est capable d'exprimer la beauté idéale sans la déformer avec tout l'enthousiasme qu'elle mérite et les plus sceptiques doivent lui reconnaître ce privilège.
 
#2
Travailles ton destin poète,
La nuit efface ton malheur,
Surtout quand la rose d'asbeste
Fleurit sur la grâce d'un pleur ;

Regarde la lune te veille
Écris l'amour, fais nous rêver,
Oublie que ton astre sommeille
Admire ta peine endêver ;

Dehors s'éclipse le silence
Les étoiles tombent sans bruit
Et ta ligne avec véhémence
Est de ta peine l'usufruit ;

Réveille la nuit de ta plume
Condamne tous les méprisants
Écrivant encor sur l'écume
Du jour tous l'or des maux passants ;
 

Vega46

Maître Poète
#3
Travailles ton destin poète,
La nuit efface ton malheur,
Surtout quand la rose d'asbeste
Fleurit sur la grâce d'un pleur ;

Regarde la lune te veille
Écris l'amour, fais nous rêver,
Oublie que ton astre sommeille
Admire ta peine endêver ;

Dehors s'éclipse le silence
Les étoiles tombent sans bruit
Et ta ligne avec véhémence
Est de ta peine l'usufruit ;

Réveille la nuit de ta plume
Condamne tous les méprisants
Écrivant encor sur l'écume
Du jour tous l'or des maux passants ;
Merci pour cette belle réponse poétique Rêveurlunaire
Le petit poéte des étoiles apprécie!
Amicalement et poétiquement
Maurice M
 
Dernière édition:
#4
Ah la Poésie !

Humanisante, libératrice, perle d'écoute sensible, elle s'abreuve de l'émoi qui déborde,

extrait l'essence de vie sur les pans de nos vérités intérieures,

universelle, elle joint l'infiniment petit à l'infiniment grand.


C'est ainsi que tes mots me sont parvenus Maurice,
Merci à toi d'avoir si bien extrait pour nous,
ce pour quoi ces Poètes œuvrent
au cœur de nos profondeurs.

Bien Amicalement.
 

Vega46

Maître Poète
#6
Ah la Poésie !

Humanisante, libératrice, perle d'écoute sensible, elle s'abreuve de l'émoi qui déborde,

extrait l'essence de vie sur les pans de nos vérités intérieures,

universelle, elle joint l'infiniment petit à l'infiniment grand.


C'est ainsi que tes mots me sont parvenus Maurice,
Merci à toi d'avoir si bien extrait pour nous,
ce pour quoi ces Poètes œuvrent
au cœur de nos profondeurs.

Bien Amicalement.
Merci
Ah la Poésie !

Humanisante, libératrice, perle d'écoute sensible, elle s'abreuve de l'émoi qui déborde,

extrait l'essence de vie sur les pans de nos vérités intérieures,

universelle, elle joint l'infiniment petit à l'infiniment grand.


C'est ainsi que tes mots me sont parvenus Maurice,
Merci à toi d'avoir si bien extrait pour nous,
ce pour quoi ces Poètes œuvrent
au cœur de nos profondeurs.

Bien Amicalement.
Merci. Effectivement la poésie s'ouvre sur l'infiniment grand et l'infiniment petit, elle est universelle dans toutes ses diversités elle doit rester le fleuron de la littérature et se nourrir de vers....je me réjouis de constater qu'aujourd'hui des poétes l'inonde de pensées aussi fortes et limpides..... l'œuvre d'art n'est pas une traduction au clair de lune de la réalité c'est la naïve adoration du vrai et de la nature avec le seul parti-pris de fuir la laideur, le mensonge grossier, les vilenies habituelles.
Encore merci Brin d'harmonie ...
Amicalement et quelquefois prosaïquement! N'oublions pas Gustave Flaubert! Et son esthétique.."on évite la vie, en vivant dans l'art dans la recherche du vrai, rendu par le beau."
Maurice M
 

iboujo

Maître Poète
#8
C'est un Art de vivre , une addiction

qui nous tient au corps pour traduire l'esprit ,

tous les états d' âme surgissent selon le jour ,l'année
les évènements du quotidien bons ou mauvais

une impression de relais
sans fin,

avec le cœur au bout de la plume

Bises Maurice
 
#9
C'est un Art de vivre , une addiction

qui nous tient au corps pour traduire l'esprit ,

tous les états d' âme surgissent selon le jour ,l'année
les évènements du quotidien bons ou mauvais

une impression de relais
sans fin,

avec le cœur au bout de la plume

Bises Maurice
Tout à fait d'accord ceci étant la poésie est un art. Comme tout art il demande régularité maîtrise savoir faire. Faire un assemblement de jolis mots sans aucune technique ne fait pas de son exécutant un poète. Je le dit et le répète malgré que je ne travaille qu'avec la technique depuis trois ans. Et je dis aussi que je ne suis pas poète encore j'approche mais ce n'est pas encore assez concret. Je le répète encore malgré ce que certains pense même la prose demande des règles n'est pas poète un quidam du simple fait qu'il barbouille le papier se croyant l'être. D'ailleurs vu la base de jugement ( des germaines et des presque illettrés) il est un fait établi que 90 % des personnes qui sont sur les sites de poésie ne sont pas poète. Ici comme ailleurs leur seul leitmotiv d'écrire est de raconté leur vie. Avant de savoir écrire un poème il faut déjà en connaître les règles. C'est comme si vous demandez à une personne de taper un clavier sans connaissance du solfège. la mélodie pourrait être fort jolie mais malgré tout cela ne serait par de la musique mais du bruit. Amicalement
 

Vega46

Maître Poète
#10
C'est un Art de vivre , une addiction

qui nous tient au corps pour traduire l'esprit ,

tous les états d' âme surgissent selon le jour ,l'année
les évènements du quotidien bons ou mauvais

une impression de relais
sans fin,

avec le cœur au bout de la plume

Bises Maurice
Un éternel recommencement effectivement avec cette envie de transmettre un savoir acquis depuis des millénaires.....l'art de l'écriture sur le même plan que la musique, la peinture ou encore la sculpture dans une parfaite harmonie...,
Bises Iboujo
Poétiquement
Maurice
 

Vega46

Maître Poète
#11
Tout à fait d'accord ceci étant la poésie est un art. Comme tout art il demande régularité maîtrise savoir faire. Faire un assemblement de jolis mots sans aucune technique ne fait pas de son exécutant un poète. Je le dit et le répète malgré que je ne travaille qu'avec la technique depuis trois ans. Et je dis aussi que je ne suis pas poète encore j'approche mais ce n'est pas encore assez concret. Je le répète encore malgré ce que certains pense même la prose demande des règles n'est pas poète un quidam du simple fait qu'il barbouille le papier se croyant l'être. D'ailleurs vu la base de jugement ( des germaines et des presque illettrés) il est un fait établi que 90 % des personnes qui sont sur les sites de poésie ne sont pas poète. Ici comme ailleurs leur seul leitmotiv d'écrire est de raconté leur vie. Avant de savoir écrire un poème il faut déjà en connaître les règles. C'est comme si vous demandez à une personne de taper un clavier sans connaissance du solfège. la mélodie pourrait être fort jolie mais malgré tout cela ne serait par de la musique mais du bruit. Amicalement
Merci pour ce long passage Rêveurlunaire, il faut savoir qu'il est effectivement très difficile de devenir un excellent poéte, mais l'écrivain prosaïque si je peux me permettre ce raccourci est également en proie avec sa conscience et éprouve dans la mesure où c'est un perfectionniste comme l'était Flaubert, de grandes difficultés à transmettre ses pensées. L'écriture est un art et seuls les plus doués parviennent à métriser cet art!. Il ne faut pourtant pas décourager les bonnes volontés!. Pour ce qui concerne les deux façons d'écrire et de lire "il n'est pas rare écrit Alfred de Musset, de voir parmi les lecteurs, des gens de mérite, pleins d'intelligence et d'esprit, montrer un goût parfait pour les ouvrages en prose, et ne rien comprendre à la poésie. D'autres, au contraire, presque ignorants, étrangers aux lettres, se laissent prendre sans savoir pourquoi, au seul bruit d'une rime, jusqu'au point de ne plus pouvoir examiner ce que vaut une pensée dès l'instant qu'elle fait un vers. Que dire de cela? Il faut reconnaître qu'une différence de prpcédé ne suffit pas pour motiver , d'une part, une si grande répugnance, et de l'autre une si forte prédilection .Le romancier, l'écrivain dramatique, le moraliste, l'historien, le philosophe voient les rapports des choses; le poéte en saisit l'essence. Son génie, purement natif, cherche en tout les forces natives".
Je place très haut Flaubert dans la littérature de l'art, c'était un travailleur acharné!, il lui arrivait d'écrire sept lignes par jour!. la perfection est à ce prix..quel écrivain aujourd'hui peut se venter d'un pareil exploit?.
Amicalement et poétiquement
Maurice M
 
#12
Merci pour ce long passage Rêveurlunaire, il faut savoir qu'il est effectivement très difficile de devenir un excellent poéte, mais l'écrivain prosaïque si je peux me permettre ce raccourci est également en proie avec sa conscience et éprouve dans la mesure où c'est un perfectionniste comme l'était Flaubert, de grandes difficultés à transmettre ses pensées. L'écriture est un art et seuls les plus doués parviennent à métriser cet art!. Il ne faut pourtant pas décourager les bonnes volontés!. Pour ce qui concerne les deux façons d'écrire et de lire "il n'est pas rare écrit Alfred de Musset, de voir parmi les lecteurs, des gens de mérite, pleins d'intelligence et d'esprit, montrer un goût parfait pour les ouvrages en prose, et ne rien comprendre à la poésie. D'autres, au contraire, presque ignorants, étrangers aux lettres, se laissent prendre sans savoir pourquoi, au seul bruit d'une rime, jusqu'au point de ne plus pouvoir examiner ce que vaut une pensée dès l'instant qu'elle fait un vers. Que dire de cela? Il faut reconnaître qu'une différence de prpcédé ne suffit pas pour motiver , d'une part, une si grande répugnance, et de l'autre une si forte prédilection .Le romancier, l'écrivain dramatique, le moraliste, l'historien, le philosophe voient les rapports des choses; le poéte en saisit l'essence. Son génie, purement natif, cherche en tout les forces natives".
Je place très haut Flaubert dans la littérature de l'art, c'était un travailleur acharné!, il lui arrivait d'écrire sept lignes par jour!. la perfection est à ce prix..quel écrivain aujourd'hui peut se venter d'un pareil exploit?.
Amicalement et poétiquement
Maurice M
J'acquiesce en tous points vos suggestions. Constatez ceci, aujourd'hui ne sont jamais valorisez ceux qui travaillent avec acharnement leur œuvre sinon nous n'aurions pas des Pagny Rieux cliderman Musso Levis ou autres destructeurs de l'art pour ne citer qu'eux. Ce qui m'a toujours stupéfait sur les sites de poésie c'est que les membres (( pseudos poètes ou minable ( comme moi)), ne s'intéressent absolument pas à la poésie leur seul fait est de parler d'eux moi je moi je moi je... Il y a des cabinets de psy pour ça diantre !! Alors ne sont encensés que ces gens là si vous remarquez bien pourquoi ? Par ce que nous sommes dans un monde de voyeurs qui passe son temps à regarder l'autre con de Pernaud sur tf1 regarder des émissions débilités( tv réalité qui n'a rien de réelle) s'extasier devant la pire ordure après Hitler ( Trump) de lecher le cul d'un monarque qui veut détrôner la République où encenser une blonde aryenne descendante d'un facho qui a participé au génocide avec des cons de français colonisateurs. C'était pour planter le décor. Qui aujourd'hui Monsieur se soucie de Musset Flaubert Hugo Baudelaire Hérédia... Pour ne citer qu'eux. Malheureusement plus j'avance dans la poésie plus je me rends compte que les gens n'aiment plus la poésie. Pourquoi car elle demande du travail et de l'effort ( je vous l'assure de mes 3 années d'étude sur le classicisme). J'ai essayé à plusieurs reprises de susciter la curiosité des membres en créant de nouvelles approches sur la technique en la travaillant différemment sans la contraindre. Personne m'entendez vous personne ne s'y ait intéresser car le travail rebute les gens là poésie quand on l'aime comme toute passion on s'y intéresse on ne passe pas à côté. C'est mon point de vue. Amicalement Daniel
 

Matthale

Oreille cassée
Membre du personnel
#13
Tout à fait d'accord ceci étant la poésie est un art. Comme tout art il demande régularité maîtrise savoir faire. Faire un assemblement de jolis mots sans aucune technique ne fait pas de son exécutant un poète. Je le dit et le répète malgré que je ne travaille qu'avec la technique depuis trois ans. Et je dis aussi que je ne suis pas poète encore j'approche mais ce n'est pas encore assez concret. Je le répète encore malgré ce que certains pense même la prose demande des règles n'est pas poète un quidam du simple fait qu'il barbouille le papier se croyant l'être. D'ailleurs vu la base de jugement ( des germaines et des presque illettrés) il est un fait établi que 90 % des personnes qui sont sur les sites de poésie ne sont pas poète. Ici comme ailleurs leur seul leitmotiv d'écrire est de raconté leur vie. Avant de savoir écrire un poème il faut déjà en connaître les règles. C'est comme si vous demandez à une personne de taper un clavier sans connaissance du solfège. la mélodie pourrait être fort jolie mais malgré tout cela ne serait par de la musique mais du bruit. Amicalement
La poésie s'exprime de toutes les manières, depuis que l'homme connaît l'écriture.
Qu'elle soit structurée ou non, respectant les règles ou pas, ou presque, qu'importe.
J'ai beau comprendre, la véritable poésie ne se perdra jamais. Il n'y a pas d'illettrés.
Des gens qui apprennent et surtout, racontent une histoire.
C'est bien beau de toujours respecter les règles, les poèmes finissent impersonnelles, aussi beau soient ils.

Le but n'est plus de mettre des termes alambiqués pour spécialistes, mais bien de pouvoir faire partager ses écrits à tous et non plus aux castes élitistes du 19 éme. Ainsi les règles de la poésie pourront être respectés car les mots parleront à tous.
 

iboujo

Maître Poète
#14
peso je ne rejète NI le Poète NI la Poètesse qui écrit la tradition
si l'émotion est là
le fond et la forme parfaite
n 'enlève rien aux qualités de ceux ou celles qui ont et le vocabulaire et la culture du mot qui' ils sèment
le tout est d'y trouver le plaisir de découvrir et lire

jj
 
#15
La poésie s'exprime de toutes les manières, depuis que l'homme connaît l'écriture.
Qu'elle soit structurée ou non, respectant les règles ou pas, ou presque, qu'importe.
J'ai beau comprendre, la véritable poésie ne se perdra jamais. Il n'y a pas d'illettrés.
Des gens qui apprennent et surtout, racontent une histoire.
C'est bien beau de toujours respecter les règles, les poèmes finissent impersonnelles, aussi beau soient ils.

Le but n'est plus de mettre des termes alambiqués pour spécialistes, mais bien de pouvoir faire partager ses écrits à tous et non plus aux castes élitistes du 19 éme. Ainsi les règles de la poésie pourront être respectés car les mots parleront à tous.
Justement c'est le but qu'il soit impersonnel nous ne sommes pas là pour raconter nos vies... Nous écrivons pour que le lecteur puisse s'identifier quelque soit le lecteur... Je savais bien qu'il fallait que j'arrête de publier ici où rien ne m'a jamais été autorisé sous prétexte que je ne copine pas. Je ne suis pas ici pour me faire des amis ou raconter ma vie je commente que ce qui me plaît contrairement à la plupart qui commentent hypocritement pour avoir un retour... Fin...
 
#16
peso je ne rejète NI le Poète NI la Poètesse qui écrit la tradition
si l'émotion est là
le fond et la forme parfaite
n 'enlève rien aux qualités de ceux ou celles qui ont et le vocabulaire et la culture du mot qui' ils sèment
le tout est d'y trouver le plaisir de découvrir et lire

jj
Parfaitement ma philosophie. Merci pour Maria et le poète rêveur ( même s'il ne sait pas écrire) comme les autres
 

iboujo

Maître Poète
#17
Ne réponds pas Daniel ,

tu es un des meilleurs ici
qu 'ils le veulent ou pas

serais- tu indigeste,
sourire

Matthale a un point de vue
qui n'est pas le notre

bonne nuit à tous
bises
 

Vega46

Maître Poète
#18
Etre poète est une alchimie entre le terrestre et le céleste
On nait Poète on ne le devient pas sourire
En revanche comme dans tous les arts les belles rencontres, stimulent la fougue créatrice de l'oeuvre d'un artiste ... c'est ma conviction intime


Belle soirée Vega
Et oui! Je suis entièrement d'accord avec vous...."être poète est une alchimie entre le terrestre et le céleste" je me plais de reprendre vos paroles!...

J'ajoute que le poète doit être un voyant...

On nait poète on ne le devient pas" je suis content d'entendre cette vérité de votre bouche!...sourires...il ne me reste plus qu'à faire des rencontres pour stimuler ma fougue créatrice!....pour devenir un artiste!... sourires


Je partage aussi votre conviction intime!....qui devient mon intime conviction!.... Hi Je plaisante bien sur en me mettant en avant...sourires...

J'ai écrit modestement un poème "l'étoile et le poète" en deux soirées en vers libres, libre comme une étoile (deux fois deux heures 100 lignes) guidé par mon oreille sans compter les pieds... (écriture automatique?)...

Si vous avez cinq minutes un jour je vous invite à aller le lire ....Il est sur le site....

Merci beaucoup pour ces vérités !...
Bonne soirée Samsara 2

Amitiés poétiques
Maurice M
 
Dernière édition:
#19
Et oui! Je suis entièrement d'accord avec vous...."être poète est une alchimie entre le terrestre et le céleste" je me plais de reprendre vos paroles!...

J'ajoute que le poète doit être un voyant...

On nait poète on ne le devient pas" je suis content d'entendre cette vérité de votre bouche!...sourires...il ne me reste plus qu'à faire des rencontres pour stimuler ma fougue créatrice!....pour devenir un artiste!... sourires


Je partage aussi votre conviction intime!..... Je plaisante bien sur en me mettant en avant...sourires...

J'ai écrit modestement un poème "l'étoile et le poète" en deux soirées en vers libres, libre comme une étoile (deux fois deux heures 100 lignes) guidé par mon oreille sans compter les pieds... (écriture automatique?)...

Si vous avez cinq minutes un jour je vous invite à aller le lire ....Il est sur le site....

Merci beaucoup pour ces vérités !...
Bonne soirée Samara 2

Amitiés poétiques
Maurice M
Cela revient à ce que je dit toujours la poésie ne s'apprend pas on l'a en soi la technique permet simplement d'en faire une œuvre d'art. La technique en poésie et le solfège pour la musique. Malgré tout l'un n'est dissociable de l'autre. Après une oreille avertie fera la différence. C'est comme ça que à force d'écrire de la poésie et de la musique pour ceux du bas ( attention c'est un état d'esprit pas et état de compte) et n'importe qui on finit par croire par exemple que certains chanteurs son poète. Le pire on prend Florent Pagny pour un chanteur Picasso pour une voiture et Olga peretyatko pour une marque de lessive Samuel Ramey pour un kinésithérapeute Soprano ( je parle du rapeur destructeur d'oreilles) pour un ténors. Alors oui il y a ce que nous avons en nous mais malheureusement nous avons nos limites et n'en déplaise à certains même les génies on travaillés travaillés travaillés pour y arriver
 

Vega46

Maître Poète
#20
Je ne suis pas contre les personnes qui par plaisir écrivent des poèmes, les apprentis poètes et les plus confirmés à ce titre je suis en phase avec Matthale.
(Je les encourage à continuer)

Cependant comme tu le soulignes Daniel et là je suis entièrement d'accord avec toi, la poèsie est un don comme la musique la peinture la sculpture etc...Mozart a commencé à jouer du piano dès l'âge de quatre ans , il était déjà habité par son art, et sans technique...

De grands virtuoses de la musique ne connaissent pas le solfège!.

Monsieur Rimbaud à 16 ans écrit le bateau ivre, Vincent Van Goht peint 80 toiles par mois à la fin de son existence sans les préparer (sans sous couches)

Voltaire affirme que par moment ce n'est pas lui qui écrit...Rimbaud dit que pour être un poète il faut être un voyant..

Il faut savoir faire la différence entre un poète de génie un écrivain poète, un apprenti poète!...et cette constatation vaut pour tous les arts...

Bien sur ces génies ont travaillé au point même quelquefois d'en perdre la raison.

Dans des conditions désastreuses à la lueur d'une bougie, sous l'emprise d'alcools forts ils planchaient bien souvent dans une pauvreté absolue.

Une seule raison d'être pour eux vivre se consacrer corps et âme à l'oeuvre qu'ils laisseront avec pour seul objectif, la recherche du vrai "rendu par le beau.."..

Je terminerai en disant que je suis persuadé qu'aujourd'hui ils existent encore....inconnus du grand public, où sont ils?....auront ils la même destiné?...

Une dernière remarque les poétes de génie étaient des virtuoses des sons à ce titre ils composaient à l'oreille et ne se préoccupaient que très rarement du nombre de pieds dans leurs alexandrins .....certains (rares) voyaient leur main guidée (écriture automatique)....Rimbaud encore lui fut le precurseur du surréaliste....il se disait "voyant"....

Les phrases sublimes que nous leur devons ne souffrent en aucuns cas de ce déséquilibre!!! N'est ce pas?....

S'il le faut je vous donnerai des exemples précis pour vous convaincre de cet état de fait....



Amitiés poétiques
Maurice M
 
Dernière édition: