• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Partie 42

#1
Olalalalalalala voilà toujours comme ça quand les soucis s'en vont d'autres reviennent en courant...

C'étais qui cette meuf, j'avais pas reconnue une de ses soeurs, ni sa mère, j'avais la rage qui ça pouvait bien être cette p*te...
J'essaye de le rappeller une deuxieme, puis une troisieme et enfin une quatrième fois il ne réponds toujours pas, alors la je sens les nerfs qui montent en moi, c'est qui celle là, depuis quand il parle avec les meufs lui la s'en est de trop,j'avais le seum, je decide d'appeller sa mère:
Moi : Allo Khelti selem'waleykoum tu va bien ?
BelleMaman : Oui hamdoulilaih
Moi : Dis moi tu sais par hasard ou est Ali j'arrive pas à le joindre ?
BelleMaman: Ah nan benthi il est sorti tout à l'heure mais je sais pas ou..
Moi : D'accord merci beaucoup tata bonne après midi selem
BelleMaman : Selem

Il fallait bien trouver un mytho, c'étais la seule qui pouvait me renseigner, je ne préfererai pas appeller Anissa, elle risquerait de tout balancer a son frère.. Je vais me faire un truc à manger trop les nerfs, je fais malheureusement partie des gens qui lorsqu'ils sont énervés mangent tout ce qui bouge... Je mangeais et mon téléphone était là à côté de moi, dans ma tête c'étais l'apocalypse, et s'il me trompais ? S'il me faisait le même coup que Nabil ? Genre t'es ma halal mais je te mets de côté .. Après tout j'étais pas toujours là avec lui pour le surveiller, après tout il n'a que 22 ans, un tas de questions..

Mon téléphone était là face à moi j'envoye ou j'envoye pas de texto ? Je l'appelles ou pas ? Non non et non je suis pas une pigeonne, puis depuis quand il me coupait au nez lui, moi je dis que ça allait barder...
Je vais me coucher pour faire une petite sieste je m'endors et vers 15h00 mon téléphone sonne, affiché "MonHomme", non je décroches pas je mérites plus que ça, il insiste, il insiste simplement je réponds toujours pas au bout d'une dizaine d'appels il me laisse un message vocal :
"Décroches laaa tu joues à quoi ? Faut que je te parles"
Niet je m'en tape rappel tant que tu veux, demain je rentre chez moi..
Je me rendors en mettant mon téléphone sur silencieux, même pas une demi heure après on toque à la porte, je regarde dans la juda et je vois sa tête, j'ouvre à peine la porte et je sors ma tête :
Moi : Oui ?
Ali : Pourquoi tu décroches pas depuis avant tu te fou de ma gueule ou quoi ?
Moi : C'étais qui cette meuf ce matin tu te fou de ma gueule ou quoi hein ? Puis je vais m'asseoir et je le laisse entrer...
Ali : Mais ma chérie je vais tout t'expliquer...
Moi : Je t'écoutes..
Ali : C'est mon ex elle a su que j'ai fais un acci...
Moi : Et t'es parti la voir ? Vas y sors d'ici je veux plus te voir, je rentre demain ne cherches plus après moi...

Les larmes montaient, je ne pleurerai pas devant lui, dans d'autre circonstances je veux bien, mais là j'avais me fierté, mon coeur s'est brisé d'un coup, je me sentais si mal, que j'avais tout de suite envie de rentrer chez moi, je ne veux plus rester ici une seconde de plus, tout n'est plus rose, cette ville me saoules, lui me saoules, tout me saoules...
Pourquoi il m'avait fais ça, on avait dit plus d'ex, notre regard devait être fixé sur l'avenir, notre avenir ensemble à deux, j'avais confiance en lui, je ne voulais même pas savoir qu'est-ce qu'il s'étais passé, juste le fait qu'il avait été la voir c'étais deja de trop...

Je m'en vais faire un bain histoire de décompresser, je suis très très très mal, j'ai envie de crier un bon coup pour sortir toute cette haine...
Mec il avait perdu toute ma confiance, deja que ce n'est pas facile dans un amour à distance, là c'étais mort de chez mort, le pire dans l'histoire c'est qu'il a osé me raccrocher au nez, du genre devant l'ex t'inquiètes je parle qu'avec un pote là ...

Aller va te faire voir.. Je sors du bain, m'allonge sur la canapé avec un pot de glace comme dans les films oui, et je vous jure que c'est vrai ca réconforte, Sabrina rentre, et voit ma tête des cernes de partout, les yeux rouges, j'ai de la peine et je lui raconte tout ce qu'il s'est passé...
Sabrina : Attends je vais l'appeller il va m'expliquer là c'est pas normal
Moi : Sabrina fais rien stp, il est assez grand et je te jure que s'il ne me regrette pas je m'appelles pas Sara...

Vous pouvez pas savoir a ce moment là comment que j'avais envie d'aller choper cette meuf et lui faire sa fête, je l'aurai croquer et avalée en une bouchée...Il est tard il faut que je songes à dormir, demain je rentre ouffff enfin hamdoulilaih, marre d'ici, que je rentre chez moi enfin j'ai hâte olalalalala...