• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pamphlet douloureux

BnZ

Nouveau poète
#1


Je t'occis bête de l'enfer
Tout droit sortie des limbes enflammées
Vomie par Satan lui-même, desarmé
Par ta nonchalance qui n'inspire que la colère.

Horrible cafard !Tu répugnes alègrement
Le plus vaillant des hommes,
Car tu t'incrustes jusque dans les atomes
Et pourris le moindre parcelle de peau savament.

Tu empoignes ta proie, l'immobilises
Et la laisse se voir moisir dans son sang.
Elle qui avait tant de rêves pourtant
Se retrouve impuissante face à ta hantise

Tu es de ses vices ignobles invisibles
Que volontier on jetterait loin de l'humanité
Sans se soucier de ta destinée
Pour te laisser fermenter dans ton bourbier risible.

Tu coules dans nos veines depuis la nuit des temps !
Bete molle, avide d'ignorance et d'inertie
Tu noircis nos artères, et contamines nos lits
Pour te reposer dans nos cerveaux latents.

Alors on se croit reposé, heureux,
Alors que l'on passe à côté de notre vie,
Alors que l'on sombre dans une perpétuelle envie
Que jamais on ne pourra réaliser d'ici peu.

Oh ! Horrible helminthes de la paresse
Vous vous nourrissez de notre dereliction.
Feignantise ! Bercée par la turpitude et l'inaction,
Tu reposes en moi, ma plus vieille amie, ma chère et tendre prêtresse !