• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite

#1
Non loin de Charnïa Leïlanne arrivait enfin. Liuttuje était encore à environ une bonne heure de route de son amie. Elle aurait dû normalement arriver en même temps qu'elle. Mais elle fut obligée de s'arrêter pour faire une recharge complémentaire de ses batteries. Celles-ci, normalement, devaient être assez puissantes, mais il semblait que l'une d'elles commençât à manquer de ressource.
Elle avait donc prévenu son amie de l'attendre.
La fée Leïlanne attendit donc l'arrivée de son amie.
Elle ne semblait pas trop proche de l'autre soucoupe. Les techniciens au sol lui dirent d'être prudente dans l'émission d'ondes radio.
Malgré tout Leïlanne, innocemment, tenta de prévenir son amie de son arrivée.
Elle lui envoya un message écrit.
L'ambre noire qui dégageait un puissant champ magnétique, aspirait continuellement toutes les émissions de l'espace.
C'est ainsi que d'un seul coup les deux soucoupes se mirent à tournoyer sur elle-même.
La fée Choûanne ne comprenait plus rien. La chamoureuse à Pépère était aux commandes et la fée essayait de la diriger.
Durant ces instants dans la salle de contrôle au sol, c'était la consternation.
- Mais qu'est-ce qu'il lui a pris d'envoyer des fréquences aussi fortes.
- C'est terrible l'ambre noire va les absorber.
- Nous ne pouvons rien faire, c'est effroyable.
La soucoupe de Leïlanne partit en premier vers l'ambre noir suivie de celle de Choûanne.
L'ambre noire les avait avalées toutes les deux.
Au sol, c'était une désolation totale. Il fallait attendre la fée Liettuje. Mais où étaient les deux soucoupes dans quel univers parallèle ?
Tant de questions venaient en tête pour ces techniciens au sol.
Cette scène en était restée à ce moment précis du fait que Pépère avait arrêté le temps dans l'espace pendant qu'il était venu surveiller son maître.
Le long de la mare à Coin-coin le temps semblait long à Elchaponne, Un-œil, Bibou et Sybage.
Du coup Isidore qui était seul chez lui ayant appris le départ de Toublanc et Lolo, décida d'y aller et rappela Fripouille pour savoir ce qu'il faisait.
- Allô, Fripouille, oui, c'est Isidore, que fais-tu ?
- Je jouais au jeu du chat-alors avec Avéame et toi mon petit Isidore.
- Hé bien, je viens de boucler mon script avec love lettre et elle m'a beaucoup aidé.
- C'est pour la prochaine émission de toutes griffes dehors.
- Oui, mon copain et elle a fait une super chorégraphie pour Coin-coin et Pêcheur, ils vont être heureux ça, c'est sûr.
- Tu as des nouvelles des autres au fait. Pourquoi m'appelles-tu, Pépère est revenu ?
- Non mon copain, s'il était revenu, il aurait déjà fait la une de Voichat, chat chat chat. Hé bien, oui, il est dans sa soucoupe avec Coin-coin, Pêcheur et sa fille Ettesion. Lolo et Toublanc on été dans les bois à côté, car Chatdore avait un problème avec son appareil, du coup, il s'était posé à Grossouvre dans les bois. Il a été attaqué avec Saturne et Turbo par des pirates.
Et à présent, ils sont repartis sauver Cookie qui a été kidnappé par des extraterrestres. Du coup Elchaponne, Bibou, Sybage et Un-œil sont seuls vers la mare et ils s'ennuient. C'est pour ça que je t'appelle pour que nous allions les rejoindre nous autres.
- Hé bien, j'arrive mon copain le temps de me peigner et Avéame se fait les griffes. Mais au fait s'étaient qui ces pirates qui ont attaqué, Chatdore, Turbo et Saturne ?
- Ha, oui, le temps que ta chatmoureuse finisse ses griffes, j'ai le temps de te le raconter. La love gendarme à Coin-coin y a été, je vais t'expliquer pourquoi. Voilà, je ne sais pas si tu connais le vendeur de perruques pour chat sur la place.
- Si, c'est un sacré spéchatliste en toison féline, pourquoi ?
- Donc tu vois qui s'est ?
- Oui un de mes oncles qui était chauve et qui en avait marre de porter un chatpeau y a été se faire fabriquer une perruque sur-mesure.
- Hé bien voilà, mon Fripouille, il avait été kidnappé par des pirates. Ils avaient fait croire qu'il était en maison de conchatlescence suite à une maladie. En fait s'étaient des méchants qui capturaient les chats pour les tondre et prendre leur poil pour en faire des perruques. C'est comme ça qu'ils ont eu l'idée d'enlever le pauvre vieux chat perruquier, pour utiliser sa boutique. C'est comme ça qu'ils sont tombés sur ces vilains qui étaient en repérage le long des bois. Lolo et Toublanc s'étaient aussi fait prendre et c'est love scripte qui était sur l'enquête qui y a été suite à mon signalement. Oui, j'étais en ligne avec Chatdore à ce moment-là et nous avons tout entendu. Toute seule elle est arrivée à les combattre et à les arrêter et à délivré tout le monde voilà mon copain.
- Avéame a fini de se faire les griffes, tu nous raconteras la bataille en détail.
- Oui, mon copain, à tout de suite.
Pépère était déjà dans le chemin avec Lolo et Toublanc prêts à se quitter.
- Mes copains, je peux vous renvoyer vers votre scooter si vous voulez. Non attendez mieux que ça, je peux le faire réapparaître ici en bon état qu'en pensez-vous.
- Ha oui, c'est une bonne idée, tu ne trouves pas toublanc ?
- Si, c'est génial ça, tu retrouveras ta chatmoureuse au plus vite ainsi.
Le Pépère, s'apprêtait à effectuer son tour de magie quand il entendit son maître débouler derrière lui. Il n'eut pas le temps de se rendre invisible.
- Hé bien, que fais-tu là Pépère, tu cherches des vers de terres avec tes amis. Tu n'as pas eu assez de ma tarte aux pommes salopard. Et puis qu'est-ce que tu faisais à pisser sur ma porte. Et je ne te parle pas de l'odeur sous la cabane !
Je n'ai pas le temps, tu as de la chance, l'assistante sociale doit passer à la maison.
L'homme repartit d'un pas pressé.
Le Pépère le regarda partir d'un air très méchant.
Hé, sac à vin, tu vas voir si nous mangeons des vers de terres nous autres. Je vais t'en faire un plein saladier et tu les mangeras avec love apéritif. Tu aurais mieux fais d'aller à la poste réceptionner mes rôtis pendant que je suis là. L'assistante sociale, mais oui bien sûr avec une sacoche pleine de vinasse pour vous tartiner les doigts de pieds à grands coups de fourchette à soupe au vin.
En plus, tu insultes mon caca, lui qui a l'un des plus beaux parfums d'intelligence au monde. Hé bien, oui, j'ai pissé sur la porte pour te sauver soûlard. Oui, mes copains, il y avait une mygale sur la porte. Alors je l'ai terrassé avec mon pipi, car il est mortel contre les monstres.
Puis, je le trouve vraiment audacieux avec sa tarte aux pommes, il n'en avait pas besoin. Que je vous dise mes copains, quand je suis arrivé là première fois, il mangeait un saladier de spaghetti d'une contenance d'au mois cinq kilos de pâtes. Le saligaud m'a vu par la fenêtre et m'a lancé, hé, Pépère, mon gentil Pépère, tu as faim, tu en veux ?
Oui, tout heureux d'avoir pour une fois autre chose que des cailloux à manger lui fais signe que oui.
Alors il est sorti du gourbi, puis a lancé les pâtes en l'air. Elle sont toutes retombées dans sa bouche. Ses grandes dents ont longuement mastiqué et puis il s'est écrié. Bon, le spectacle est terminé, fermeture du rideau.
J'étais outré alors que je venais de lui sauver la vie d'une piqûre de mygale.



La suite demain...

groupechat4.jpg téléchargement.jpeg trou-noir-onde-gravitationnelle-1.jpg FB_IMG_1593093398904.jpg FB_IMG_1593093386478.jpg
 

Cortisone

Maître Poète
#2
Non loin de Charnïa Leïlanne arrivait enfin. Liuttuje était encore à environ une bonne heure de route de son amie. Elle aurait dû normalement arriver en même temps qu'elle. Mais elle fut obligée de s'arrêter pour faire une recharge complémentaire de ses batteries. Celles-ci, normalement, devaient être assez puissantes, mais il semblait que l'une d'elles commençât à manquer de ressource.
Elle avait donc prévenu son amie de l'attendre.
La fée Leïlanne attendit donc l'arrivée de son amie.
Elle ne semblait pas trop proche de l'autre soucoupe. Les techniciens au sol lui dirent d'être prudente dans l'émission d'ondes radio.
Malgré tout Leïlanne, innocemment, tenta de prévenir son amie de son arrivée.
Elle lui envoya un message écrit.
L'ambre noire qui dégageait un puissant champ magnétique, aspirait continuellement toutes les émissions de l'espace.
C'est ainsi que d'un seul coup les deux soucoupes se mirent à tournoyer sur elle-même.
La fée Choûanne ne comprenait plus rien. La chamoureuse à Pépère était aux commandes et la fée essayait de la diriger.
Durant ces instants dans la salle de contrôle au sol, c'était la consternation.
- Mais qu'est-ce qu'il lui a pris d'envoyer des fréquences aussi fortes.
- C'est terrible l'ambre noire va les absorber.
- Nous ne pouvons rien faire, c'est effroyable.
La soucoupe de Leïlanne partit en premier vers l'ambre noir suivie de celle de Choûanne.
L'ambre noire les avait avalées toutes les deux.
Au sol, c'était une désolation totale. Il fallait attendre la fée Liettuje. Mais où étaient les deux soucoupes dans quel univers parallèle ?
Tant de questions venaient en tête pour ces techniciens au sol.
Cette scène en était restée à ce moment précis du fait que Pépère avait arrêté le temps dans l'espace pendant qu'il était venu surveiller son maître.
Le long de la mare à Coin-coin le temps semblait long à Elchaponne, Un-œil, Bibou et Sybage.
Du coup Isidore qui était seul chez lui ayant appris le départ de Toublanc et Lolo, décida d'y aller et rappela Fripouille pour savoir ce qu'il faisait.
- Allô, Fripouille, oui, c'est Isidore, que fais-tu ?
- Je jouais au jeu du chat-alors avec Avéame et toi mon petit Isidore.
- Hé bien, je viens de boucler mon script avec love lettre et elle m'a beaucoup aidé.
- C'est pour la prochaine émission de toutes griffes dehors.
- Oui, mon copain et elle a fait une super chorégraphie pour Coin-coin et Pêcheur, ils vont être heureux ça, c'est sûr.
- Tu as des nouvelles des autres au fait. Pourquoi m'appelles-tu, Pépère est revenu ?
- Non mon copain, s'il était revenu, il aurait déjà fait la une de Voichat, chat chat chat. Hé bien, oui, il est dans sa soucoupe avec Coin-coin, Pêcheur et sa fille Ettesion. Lolo et Toublanc on été dans les bois à côté, car Chatdore avait un problème avec son appareil, du coup, il s'était posé à Grossouvre dans les bois. Il a été attaqué avec Saturne et Turbo par des pirates.
Et à présent, ils sont repartis sauver Cookie qui a été kidnappé par des extraterrestres. Du coup Elchaponne, Bibou, Sybage et Un-œil sont seuls vers la mare et ils s'ennuient. C'est pour ça que je t'appelle pour que nous allions les rejoindre nous autres.
- Hé bien, j'arrive mon copain le temps de me peigner et Avéame se fait les griffes. Mais au fait s'étaient qui ces pirates qui ont attaqué, Chatdore, Turbo et Saturne ?
- Ha, oui, le temps que ta chatmoureuse finisse ses griffes, j'ai le temps de te le raconter. La love gendarme à Coin-coin y a été, je vais t'expliquer pourquoi. Voilà, je ne sais pas si tu connais le vendeur de perruques pour chat sur la place.
- Si, c'est un sacré spéchatliste en toison féline, pourquoi ?
- Donc tu vois qui s'est ?
- Oui un de mes oncles qui était chauve et qui en avait marre de porter un chatpeau y a été se faire fabriquer une perruque sur-mesure.
- Hé bien voilà, mon Fripouille, il avait été kidnappé par des pirates. Ils avaient fait croire qu'il était en maison de conchatlescence suite à une maladie. En fait s'étaient des méchants qui capturaient les chats pour les tondre et prendre leur poil pour en faire des perruques. C'est comme ça qu'ils ont eu l'idée d'enlever le pauvre vieux chat perruquier, pour utiliser sa boutique. C'est comme ça qu'ils sont tombés sur ces vilains qui étaient en repérage le long des bois. Lolo et Toublanc s'étaient aussi fait prendre et c'est love scripte qui était sur l'enquête qui y a été suite à mon signalement. Oui, j'étais en ligne avec Chatdore à ce moment-là et nous avons tout entendu. Toute seule elle est arrivée à les combattre et à les arrêter et à délivré tout le monde voilà mon copain.
- Avéame a fini de se faire les griffes, tu nous raconteras la bataille en détail.
- Oui, mon copain, à tout de suite.
Pépère était déjà dans le chemin avec Lolo et Toublanc prêts à se quitter.
- Mes copains, je peux vous renvoyer vers votre scooter si vous voulez. Non attendez mieux que ça, je peux le faire réapparaître ici en bon état qu'en pensez-vous.
- Ha oui, c'est une bonne idée, tu ne trouves pas toublanc ?
- Si, c'est génial ça, tu retrouveras ta chatmoureuse au plus vite ainsi.
Le Pépère, s'apprêtait à effectuer son tour de magie quand il entendit son maître débouler derrière lui. Il n'eut pas le temps de se rendre invisible.
- Hé bien, que fais-tu là Pépère, tu cherches des vers de terres avec tes amis. Tu n'as pas eu assez de ma tarte aux pommes salopard. Et puis qu'est-ce que tu faisais à pisser sur ma porte. Et je ne te parle pas de l'odeur sous la cabane !
Je n'ai pas le temps, tu as de la chance, l'assistante sociale doit passer à la maison.
L'homme repartit d'un pas pressé.
Le Pépère le regarda partir d'un air très méchant.
Hé, sac à vin, tu vas voir si nous mangeons des vers de terres nous autres. Je vais t'en faire un plein saladier et tu les mangeras avec love apéritif. Tu aurais mieux fais d'aller à la poste réceptionner mes rôtis pendant que je suis là. L'assistante sociale, mais oui bien sûr avec une sacoche pleine de vinasse pour vous tartiner les doigts de pieds à grands coups de fourchette à soupe au vin.
En plus, tu insultes mon caca, lui qui a l'un des plus beaux parfums d'intelligence au monde. Hé bien, oui, j'ai pissé sur la porte pour te sauver soûlard. Oui, mes copains, il y avait une mygale sur la porte. Alors je l'ai terrassé avec mon pipi, car il est mortel contre les monstres.
Puis, je le trouve vraiment audacieux avec sa tarte aux pommes, il n'en avait pas besoin. Que je vous dise mes copains, quand je suis arrivé là première fois, il mangeait un saladier de spaghetti d'une contenance d'au mois cinq kilos de pâtes. Le saligaud m'a vu par la fenêtre et m'a lancé, hé, Pépère, mon gentil Pépère, tu as faim, tu en veux ?
Oui, tout heureux d'avoir pour une fois autre chose que des cailloux à manger lui fais signe que oui.
Alors il est sorti du gourbi, puis a lancé les pâtes en l'air. Elle sont toutes retombées dans sa bouche. Ses grandes dents ont longuement mastiqué et puis il s'est écrié. Bon, le spectacle est terminé, fermeture du rideau.
J'étais outré alors que je venais de lui sauver la vie d'une piqûre de mygale.



La suite demain...

Afficher la pièce jointe 29498 Afficher la pièce jointe 29499 Afficher la pièce jointe 29500 Afficher la pièce jointe 29501 Afficher la pièce jointe 29502
Toujours aussi prenant
Merci Daniel
Amicalement
Gaby