• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Proche de Vénus, les jardiniers solaires étaient déjà en train de tisonner les roses enflammées qui laissaient s'envoler leurs pétales, d'ambre, de Jade et d'ivoire dans l'univers. À travers, ce ballet de papillons d'étoile, une lueur argentée filait à toute allure. Derrière ce spectre évanescent qui dessinait une toile trismégiste qui semblait tomber comme une nasse sur Mercure. Et sur la planète qui berçait le logis de la maman fée de Pépère, les habitants dormait tranquillement. Pendant que le marchand de sommeil filait sur son carosse de diamant vers les jardins de Céphée, quelques spectateurs scrutaient l'azur à travers la couronne d'éther violine qui couvrait Mercure. Malgré la beauté poétique de l'univers, ils étaient occupés à tout autre chose. En ce lieu où seul l'Èrébe déambule au dédale des strass de maître vulcain à la recherche d'un quelconque opéra diabolique, les astéroïdes faisaient leur danse folle. Et c'est bien là que le regard de nos observateurs se perdait. Ils assuraient le guidage de la soucoupe de Liettuje qui avait quitté Vénus quelques minutes plus tôt. Elle était en direction de Mars pour faire escale avant de franchir l'univers pour rejoindre Leïlanne qui était déjà en route pour sauver son amie Chouânne.
Sur le champ à Sancoins, les amis à Pépère regardèrent l'hélicoptère prendre les airs. Malgré ce qu'avait dit chadtore concernant ses prouesse en hélicoptère ce n'était pas une réussite. L'engin allait de droite à gauche et montait d'un coup.
- Hé bien, pour quelqu'un qui est un pro du pilotage, ce n'est pas brillant.
- Écoute Turbo, c'est que le soûlard a dû le bricoler entre temps et le gouvernail ne marche plus comme avant.
- Tien, c'est étrange, Voichat est déjà au courant de l'accident d'hélicoptère, l'article est signé Loulou Lecurieux.
- Ha bon, Saturne, c'est bizarre, c'est sûrement la maîtresse à Pépère, car elle était là tout à l'heure et elle a dû contacter ce journaliste. Que dit-il en fait ?
- Hé bien, il parle de toi, Chatdore !
- Ha, bon, c'est étrange, pourquoi de moi, c'est Pépère qui pilotait.
- Écoute, il dit ; nous ne savons pas encore pourquoi Pépère à perdu le contrôle de son hélicoptère. Ce que nous savons, c'est que l'une des pales s'est détachée et que celle-ci a frôlé les toitures sur la moitié de la commune. Plus de mille maisons sont endommagées. Il semble que Pépère se soit énervé après le décollage et qu'il ait mis son hélice à la puissance maximum, comme sur un coup de chat-colère. Il venait à peine de quitter sa maîtresse qui était avec son ami, Emanuel Macron. Nous savons d'ailleurs qu'elle lui ait demandé si elle pouvait mettre sa brigade au travail pour fabriquer des masques. L'homme d'état lui a affirmé qu'il ne pouvait pas lui refuser ça étant donné qu'elle était son amie et que Pépère allait travailler pour lui. C'est peut-être un peu avant de monter dans l'hélicoptère que sa maîtresse lui ait appris que sa fille Ettesion était enceinte de Chatdore, un chat de gouttière de bas étage que Pépère à fait entré dans son équipe par pitié.
- Le chatlopard, il ne manque pas d'air si j'avais su, il n'aurait jamais eu... Enfin bref, Pépère M'appelle taisez-vous mes amis.
Dans la soucoupe, Pépère était tout content, il avait réussi à joindre Chouânne par le Chatmsung. Celui-ci lui permettant de pouvoir aussi appeler sur Terre même du fin fond de l'univers.
Ettesion, qui avait encore faim, était retourné manger de la brioche.
Pendant ce temps-là, la soucoupe avançait à travers l'espace en pilotage automatique.
- Toc toc toc, tu es sur de pouvoir joindre, Chatdore, toc toc toc.
- Fle fle fle, envoie un message à ma love gendarme poète fle fle fle. N'oublie pas de lui dire que les petites pattes viennent vers ma mare à seize heures, fle fle fle, c'est le thé au pain des oiseaux à cette heure, fle fle fle.
- Oui, ne t'inquiète pas, Coin-coin, je vais déjà appeler Chatdore.
Je mets le haut-parleur, comme ça vous écouterez vous autres.
Allô, Chatdore, ça va mon copain, tu n'as pas de soucis avec l'hélicoptère.
- Allô, non mon copain, le président m'a vu partir et m'a téléphoné juste derrière. Il m'a dit que j'allais être décoré de la chat médaille du courage pour ma maîtrise de ton appareil.
- Ha, très bien, tu n'aurais pas vu mon fil de fer dentaire pour dent anorexique et sa brosse à dents, par hasard ?
- Si, ils sont passés pour me saluer avant que je décolle. Ils étaient venus chercher de la vinasse et la brosse à dents du fil de fer voulait inviter le président dans le gourbi pour manger des crêpes au rhum.
- Bien, c'est tout mon copain.
- Non, le vendeur de gants pour manchot ivrogne de Corée a acheté des fleurs et love colis à dis au président, il fait que j'achète un fouet et un aspirateur de table.
- Ha bon, hé bien ça va être ma fête à présent, merci Chatdore.
- Salut mon copain, je continue mon vol.
Chouânne pendant ce temps, arrivait à resté sur place avec sa soucoupe. Elle ne devait pas dévier d'un degré au risque d'être engloutie par le trou noir. La soucoupe qui était prise dans le puissant champ magnétique tanguait assez fortement et c'était un travail de chaque instant pour stabiliser la soucoupe à l'aide des aérofreins. La chatmoureuse de Pépère était au poste de pilotage avec Chouânne et son aide était précieuse. C'est alors que d'un seul coup l'éclairage de la soucoupe s'arrêta. Pires, les cadrans de bords n'affichaient plus rien non plus. Ce fut alors évidemment la panique pour Chouânne et Ainos, mais que se passait-il donc, arriverait-elle à maintenir la soucoupe hors de l'attraction de l'ambre noire...
125178-systeme-solaire.jpg 08dbbc54ac0251a535a213b9b8b21fa1.jpg cover-r4x3w1000-5df2f0d00d6b4-solar-system-11111-1280.jpg unnamed.jpg
 

Cortisone

Maître Poète
#2
Proche de Vénus, les jardiniers solaires étaient déjà en train de tisonner les roses enflammées qui laissaient s'envoler leurs pétales, d'ambre, de Jade et d'ivoire dans l'univers. À travers, ce ballet de papillons d'étoile, une lueur argentée filait à toute allure. Derrière ce spectre évanescent qui dessinait une toile trismégiste qui semblait tomber comme une nasse sur Mercure. Et sur la planète qui berçait le logis de la maman fée de Pépère, les habitants dormait tranquillement. Pendant que le marchand de sommeil filait sur son carosse de diamant vers les jardins de Céphée, quelques spectateurs scrutaient l'azur à travers la couronne d'éther violine qui couvrait Mercure. Malgré la beauté poétique de l'univers, ils étaient occupés à tout autre chose. En ce lieu où seul l'Èrébe déambule au dédale des strass de maître vulcain à la recherche d'un quelconque opéra diabolique, les astéroïdes faisaient leur danse folle. Et c'est bien là que le regard de nos observateurs se perdait. Ils assuraient le guidage de la soucoupe de Liettuje qui avait quitté Vénus quelques minutes plus tôt. Elle était en direction de Mars pour faire escale avant de franchir l'univers pour rejoindre Leïlanne qui était déjà en route pour sauver son amie Chouânne.
Sur le champ à Sancoins, les amis à Pépère regardèrent l'hélicoptère prendre les airs. Malgré ce qu'avait dit chadtore concernant ses prouesse en hélicoptère ce n'était pas une réussite. L'engin allait de droite à gauche et montait d'un coup.
- Hé bien, pour quelqu'un qui est un pro du pilotage, ce n'est pas brillant.
- Écoute Turbo, c'est que le soûlard a dû le bricoler entre temps et le gouvernail ne marche plus comme avant.
- Tien, c'est étrange, Voichat est déjà au courant de l'accident d'hélicoptère, l'article est signé Loulou Lecurieux.
- Ha bon, Saturne, c'est bizarre, c'est sûrement la maîtresse à Pépère, car elle était là tout à l'heure et elle a dû contacter ce journaliste. Que dit-il en fait ?
- Hé bien, il parle de toi, Chatdore !
- Ha, bon, c'est étrange, pourquoi de moi, c'est Pépère qui pilotait.
- Écoute, il dit ; nous ne savons pas encore pourquoi Pépère à perdu le contrôle de son hélicoptère. Ce que nous savons, c'est que l'une des pales s'est détachée et que celle-ci a frôlé les toitures sur la moitié de la commune. Plus de mille maisons sont endommagées. Il semble que Pépère se soit énervé après le décollage et qu'il ait mis son hélice à la puissance maximum, comme sur un coup de chat-colère. Il venait à peine de quitter sa maîtresse qui était avec son ami, Emanuel Macron. Nous savons d'ailleurs qu'elle lui ait demandé si elle pouvait mettre sa brigade au travail pour fabriquer des masques. L'homme d'état lui a affirmé qu'il ne pouvait pas lui refuser ça étant donné qu'elle était son amie et que Pépère allait travailler pour lui. C'est peut-être un peu avant de monter dans l'hélicoptère que sa maîtresse lui ait appris que sa fille Ettesion était enceinte de Chatdore, un chat de gouttière de bas étage que Pépère à fait entré dans son équipe par pitié.
- Le chatlopard, il ne manque pas d'air si j'avais su, il n'aurait jamais eu... Enfin bref, Pépère M'appelle taisez-vous mes amis.
Dans la soucoupe, Pépère était tout content, il avait réussi à joindre Chouânne par le Chatmsung. Celui-ci lui permettant de pouvoir aussi appeler sur Terre même du fin fond de l'univers.
Ettesion, qui avait encore faim, était retourné manger de la brioche.
Pendant ce temps-là, la soucoupe avançait à travers l'espace en pilotage automatique.
- Toc toc toc, tu es sur de pouvoir joindre, Chatdore, toc toc toc.
- Fle fle fle, envoie un message à ma love gendarme poète fle fle fle. N'oublie pas de lui dire que les petites pattes viennent vers ma mare à seize heures, fle fle fle, c'est le thé au pain des oiseaux à cette heure, fle fle fle.
- Oui, ne t'inquiète pas, Coin-coin, je vais déjà appeler Chatdore.
Je mets le haut-parleur, comme ça vous écouterez vous autres.
Allô, Chatdore, ça va mon copain, tu n'as pas de soucis avec l'hélicoptère.
- Allô, non mon copain, le président m'a vu partir et m'a téléphoné juste derrière. Il m'a dit que j'allais être décoré de la chat médaille du courage pour ma maîtrise de ton appareil.
- Ha, très bien, tu n'aurais pas vu mon fil de fer dentaire pour dent anorexique et sa brosse à dents, par hasard ?
- Si, ils sont passés pour me saluer avant que je décolle. Ils étaient venus chercher de la vinasse et la brosse à dents du fil de fer voulait inviter le président dans le gourbi pour manger des crêpes au rhum.
- Bien, c'est tout mon copain.
- Non, le vendeur de gants pour manchot ivrogne de Corée a acheté des fleurs et love colis à dis au président, il fait que j'achète un fouet et un aspirateur de table.
- Ha bon, hé bien ça va être ma fête à présent, merci Chatdore.
- Salut mon copain, je continue mon vol.
Chouânne pendant ce temps, arrivait à resté sur place avec sa soucoupe. Elle ne devait pas dévier d'un degré au risque d'être engloutie par le trou noir. La soucoupe qui était prise dans le puissant champ magnétique tanguait assez fortement et c'était un travail de chaque instant pour stabiliser la soucoupe à l'aide des aérofreins. La chatmoureuse de Pépère était au poste de pilotage avec Chouânne et son aide était précieuse. C'est alors que d'un seul coup l'éclairage de la soucoupe s'arrêta. Pires, les cadrans de bords n'affichaient plus rien non plus. Ce fut alors évidemment la panique pour Chouânne et Ainos, mais que se passait-il donc, arriverait-elle à maintenir la soucoupe hors de l'attraction de l'ambre noire...
Afficher la pièce jointe 28919 Afficher la pièce jointe 28920 Afficher la pièce jointe 28921 Afficher la pièce jointe 28922
Merci Daniel pour ce nouvel épisode d'autant plus que le début est très romantique
Amicalement
Gaby
 
#3
Proche de Vénus, les jardiniers solaires étaient déjà en train de tisonner les roses enflammées qui laissaient s'envoler leurs pétales, d'ambre, de Jade et d'ivoire dans l'univers. À travers, ce ballet de papillons d'étoile, une lueur argentée filait à toute allure. Derrière ce spectre évanescent qui dessinait une toile trismégiste qui semblait tomber comme une nasse sur Mercure. Et sur la planète qui berçait le logis de la maman fée de Pépère, les habitants dormait tranquillement. Pendant que le marchand de sommeil filait sur son carosse de diamant vers les jardins de Céphée, quelques spectateurs scrutaient l'azur à travers la couronne d'éther violine qui couvrait Mercure. Malgré la beauté poétique de l'univers, ils étaient occupés à tout autre chose. En ce lieu où seul l'Èrébe déambule au dédale des strass de maître vulcain à la recherche d'un quelconque opéra diabolique, les astéroïdes faisaient leur danse folle. Et c'est bien là que le regard de nos observateurs se perdait. Ils assuraient le guidage de la soucoupe de Liettuje qui avait quitté Vénus quelques minutes plus tôt. Elle était en direction de Mars pour faire escale avant de franchir l'univers pour rejoindre Leïlanne qui était déjà en route pour sauver son amie Chouânne.
Sur le champ à Sancoins, les amis à Pépère regardèrent l'hélicoptère prendre les airs. Malgré ce qu'avait dit chadtore concernant ses prouesse en hélicoptère ce n'était pas une réussite. L'engin allait de droite à gauche et montait d'un coup.
- Hé bien, pour quelqu'un qui est un pro du pilotage, ce n'est pas brillant.
- Écoute Turbo, c'est que le soûlard a dû le bricoler entre temps et le gouvernail ne marche plus comme avant.
- Tien, c'est étrange, Voichat est déjà au courant de l'accident d'hélicoptère, l'article est signé Loulou Lecurieux.
- Ha bon, Saturne, c'est bizarre, c'est sûrement la maîtresse à Pépère, car elle était là tout à l'heure et elle a dû contacter ce journaliste. Que dit-il en fait ?
- Hé bien, il parle de toi, Chatdore !
- Ha, bon, c'est étrange, pourquoi de moi, c'est Pépère qui pilotait.
- Écoute, il dit ; nous ne savons pas encore pourquoi Pépère à perdu le contrôle de son hélicoptère. Ce que nous savons, c'est que l'une des pales s'est détachée et que celle-ci a frôlé les toitures sur la moitié de la commune. Plus de mille maisons sont endommagées. Il semble que Pépère se soit énervé après le décollage et qu'il ait mis son hélice à la puissance maximum, comme sur un coup de chat-colère. Il venait à peine de quitter sa maîtresse qui était avec son ami, Emanuel Macron. Nous savons d'ailleurs qu'elle lui ait demandé si elle pouvait mettre sa brigade au travail pour fabriquer des masques. L'homme d'état lui a affirmé qu'il ne pouvait pas lui refuser ça étant donné qu'elle était son amie et que Pépère allait travailler pour lui. C'est peut-être un peu avant de monter dans l'hélicoptère que sa maîtresse lui ait appris que sa fille Ettesion était enceinte de Chatdore, un chat de gouttière de bas étage que Pépère à fait entré dans son équipe par pitié.
- Le chatlopard, il ne manque pas d'air si j'avais su, il n'aurait jamais eu... Enfin bref, Pépère M'appelle taisez-vous mes amis.
Dans la soucoupe, Pépère était tout content, il avait réussi à joindre Chouânne par le Chatmsung. Celui-ci lui permettant de pouvoir aussi appeler sur Terre même du fin fond de l'univers.
Ettesion, qui avait encore faim, était retourné manger de la brioche.
Pendant ce temps-là, la soucoupe avançait à travers l'espace en pilotage automatique.
- Toc toc toc, tu es sur de pouvoir joindre, Chatdore, toc toc toc.
- Fle fle fle, envoie un message à ma love gendarme poète fle fle fle. N'oublie pas de lui dire que les petites pattes viennent vers ma mare à seize heures, fle fle fle, c'est le thé au pain des oiseaux à cette heure, fle fle fle.
- Oui, ne t'inquiète pas, Coin-coin, je vais déjà appeler Chatdore.
Je mets le haut-parleur, comme ça vous écouterez vous autres.
Allô, Chatdore, ça va mon copain, tu n'as pas de soucis avec l'hélicoptère.
- Allô, non mon copain, le président m'a vu partir et m'a téléphoné juste derrière. Il m'a dit que j'allais être décoré de la chat médaille du courage pour ma maîtrise de ton appareil.
- Ha, très bien, tu n'aurais pas vu mon fil de fer dentaire pour dent anorexique et sa brosse à dents, par hasard ?
- Si, ils sont passés pour me saluer avant que je décolle. Ils étaient venus chercher de la vinasse et la brosse à dents du fil de fer voulait inviter le président dans le gourbi pour manger des crêpes au rhum.
- Bien, c'est tout mon copain.
- Non, le vendeur de gants pour manchot ivrogne de Corée a acheté des fleurs et love colis à dis au président, il fait que j'achète un fouet et un aspirateur de table.
- Ha bon, hé bien ça va être ma fête à présent, merci Chatdore.
- Salut mon copain, je continue mon vol.
Chouânne pendant ce temps, arrivait à resté sur place avec sa soucoupe. Elle ne devait pas dévier d'un degré au risque d'être engloutie par le trou noir. La soucoupe qui était prise dans le puissant champ magnétique tanguait assez fortement et c'était un travail de chaque instant pour stabiliser la soucoupe à l'aide des aérofreins. La chatmoureuse de Pépère était au poste de pilotage avec Chouânne et son aide était précieuse. C'est alors que d'un seul coup l'éclairage de la soucoupe s'arrêta. Pires, les cadrans de bords n'affichaient plus rien non plus. Ce fut alors évidemment la panique pour Chouânne et Ainos, mais que se passait-il donc, arriverait-elle à maintenir la soucoupe hors de l'attraction de l'ambre noire...
Afficher la pièce jointe 28919 Afficher la pièce jointe 28920 Afficher la pièce jointe 28921 Afficher la pièce jointe 28922
Les aventures des supercats avec Pépère ce héros...attendons la suite!
 
#4
Proche de Vénus, les jardiniers solaires étaient déjà en train de tisonner les roses enflammées qui laissaient s'envoler leurs pétales, d'ambre, de Jade et d'ivoire dans l'univers. À travers, ce ballet de papillons d'étoile, une lueur argentée filait à toute allure. Derrière ce spectre évanescent qui dessinait une toile trismégiste qui semblait tomber comme une nasse sur Mercure. Et sur la planète qui berçait le logis de la maman fée de Pépère, les habitants dormait tranquillement. Pendant que le marchand de sommeil filait sur son carosse de diamant vers les jardins de Céphée, quelques spectateurs scrutaient l'azur à travers la couronne d'éther violine qui couvrait Mercure. Malgré la beauté poétique de l'univers, ils étaient occupés à tout autre chose. En ce lieu où seul l'Èrébe déambule au dédale des strass de maître vulcain à la recherche d'un quelconque opéra diabolique, les astéroïdes faisaient leur danse folle. Et c'est bien là que le regard de nos observateurs se perdait. Ils assuraient le guidage de la soucoupe de Liettuje qui avait quitté Vénus quelques minutes plus tôt. Elle était en direction de Mars pour faire escale avant de franchir l'univers pour rejoindre Leïlanne qui était déjà en route pour sauver son amie Chouânne.
Sur le champ à Sancoins, les amis à Pépère regardèrent l'hélicoptère prendre les airs. Malgré ce qu'avait dit chadtore concernant ses prouesse en hélicoptère ce n'était pas une réussite. L'engin allait de droite à gauche et montait d'un coup.
- Hé bien, pour quelqu'un qui est un pro du pilotage, ce n'est pas brillant.
- Écoute Turbo, c'est que le soûlard a dû le bricoler entre temps et le gouvernail ne marche plus comme avant.
- Tien, c'est étrange, Voichat est déjà au courant de l'accident d'hélicoptère, l'article est signé Loulou Lecurieux.
- Ha bon, Saturne, c'est bizarre, c'est sûrement la maîtresse à Pépère, car elle était là tout à l'heure et elle a dû contacter ce journaliste. Que dit-il en fait ?
- Hé bien, il parle de toi, Chatdore !
- Ha, bon, c'est étrange, pourquoi de moi, c'est Pépère qui pilotait.
- Écoute, il dit ; nous ne savons pas encore pourquoi Pépère à perdu le contrôle de son hélicoptère. Ce que nous savons, c'est que l'une des pales s'est détachée et que celle-ci a frôlé les toitures sur la moitié de la commune. Plus de mille maisons sont endommagées. Il semble que Pépère se soit énervé après le décollage et qu'il ait mis son hélice à la puissance maximum, comme sur un coup de chat-colère. Il venait à peine de quitter sa maîtresse qui était avec son ami, Emanuel Macron. Nous savons d'ailleurs qu'elle lui ait demandé si elle pouvait mettre sa brigade au travail pour fabriquer des masques. L'homme d'état lui a affirmé qu'il ne pouvait pas lui refuser ça étant donné qu'elle était son amie et que Pépère allait travailler pour lui. C'est peut-être un peu avant de monter dans l'hélicoptère que sa maîtresse lui ait appris que sa fille Ettesion était enceinte de Chatdore, un chat de gouttière de bas étage que Pépère à fait entré dans son équipe par pitié.
- Le chatlopard, il ne manque pas d'air si j'avais su, il n'aurait jamais eu... Enfin bref, Pépère M'appelle taisez-vous mes amis.
Dans la soucoupe, Pépère était tout content, il avait réussi à joindre Chouânne par le Chatmsung. Celui-ci lui permettant de pouvoir aussi appeler sur Terre même du fin fond de l'univers.
Ettesion, qui avait encore faim, était retourné manger de la brioche.
Pendant ce temps-là, la soucoupe avançait à travers l'espace en pilotage automatique.
- Toc toc toc, tu es sur de pouvoir joindre, Chatdore, toc toc toc.
- Fle fle fle, envoie un message à ma love gendarme poète fle fle fle. N'oublie pas de lui dire que les petites pattes viennent vers ma mare à seize heures, fle fle fle, c'est le thé au pain des oiseaux à cette heure, fle fle fle.
- Oui, ne t'inquiète pas, Coin-coin, je vais déjà appeler Chatdore.
Je mets le haut-parleur, comme ça vous écouterez vous autres.
Allô, Chatdore, ça va mon copain, tu n'as pas de soucis avec l'hélicoptère.
- Allô, non mon copain, le président m'a vu partir et m'a téléphoné juste derrière. Il m'a dit que j'allais être décoré de la chat médaille du courage pour ma maîtrise de ton appareil.
- Ha, très bien, tu n'aurais pas vu mon fil de fer dentaire pour dent anorexique et sa brosse à dents, par hasard ?
- Si, ils sont passés pour me saluer avant que je décolle. Ils étaient venus chercher de la vinasse et la brosse à dents du fil de fer voulait inviter le président dans le gourbi pour manger des crêpes au rhum.
- Bien, c'est tout mon copain.
- Non, le vendeur de gants pour manchot ivrogne de Corée a acheté des fleurs et love colis à dis au président, il fait que j'achète un fouet et un aspirateur de table.
- Ha bon, hé bien ça va être ma fête à présent, merci Chatdore.
- Salut mon copain, je continue mon vol.
Chouânne pendant ce temps, arrivait à resté sur place avec sa soucoupe. Elle ne devait pas dévier d'un degré au risque d'être engloutie par le trou noir. La soucoupe qui était prise dans le puissant champ magnétique tanguait assez fortement et c'était un travail de chaque instant pour stabiliser la soucoupe à l'aide des aérofreins. La chatmoureuse de Pépère était au poste de pilotage avec Chouânne et son aide était précieuse. C'est alors que d'un seul coup l'éclairage de la soucoupe s'arrêta. Pires, les cadrans de bords n'affichaient plus rien non plus. Ce fut alors évidemment la panique pour Chouânne et Ainos, mais que se passait-il donc, arriverait-elle à maintenir la soucoupe hors de l'attraction de l'ambre noire...
Afficher la pièce jointe 28919 Afficher la pièce jointe 28920 Afficher la pièce jointe 28921 Afficher la pièce jointe 28922
Les aventures des supercats avec Pépère ce héros...attendons la suite