• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite

#1
Le Pépère devant sa fille était intarissable, il tenait absolument à ce qu'elle sache son arrivée à Mornay. Il se semblait pas trop pressé pour quelqu'un qui devait faire des recherches d'urgence sur le cacao minus.
- Mais, dis-moi mon frérot, tu as vraiment mangé les cailloux.
- Ça ne doit pas être tellement bon, mon papounet.
- Ne m'en parlez pas, il a ramassé une quantité et les a jeté dans un chaudron d'eau bouillante qui était sur le terrain. Je me demandais comment l'eau pouvait bouillir alors que la marmite était posée sur le sol. C'est après que j'ai compris qu'elle était posée sur des pains d'uranium. Il me dis comme ça ne t'approche pas trop du chaudron et malgré tout, comme je ne comprenait pas comment l'eau pouvait bouillir j'ai été voir. C'est comme ça que je me suis retrouvé avec les poils jaunes fluorescents. Il m'a d'ailleurs dit, c'est super tu vas pouvoir rejoindre la communauté des foies jaunes. Ensuite il a jeté avec des os qui restaient des ses orgies alimentaires et puis il m'a donné cette mixture infâme à manger.
Je l'ai regardé et je lui ai dit, écoute ta purée de bouse de vache à la nitroglycerine, tu n'as qu'à t'en faire de la crème rajeunissante, tu m'as bien regardé, non mais un chat de ma classe manger des rogatons de luzerne en boîte.
Il ne s'est pas occupé de moi et il est parti dans son capharnaüm et colis en est sortie cinq minutes plus tard.
Je ne vous raconte pas le choc que j'ai eu en la voyant.
- Ha bon, mon frérot, mais pourquoi ?
- Qu'est-ce qui s'était passé mon pamounet ?
- Hé, bien, j'ai cru être tombé chez des curés. Elle était habillée en sœur et avait le casque du mp3 vissé sur les oreilles. Je me suis dit, non des curés. Alors, deux choses l'une, soit ils se sont burinés les oreilles à grands coups de chant grégorien où alors ils se sont crépis les amygdales à grands coups de tire-bouchon.
C'est alors qu'elle est venue vers moi et m'a mis le casque dans les oreilles. C'était la messe, oui la messe, puis elle m'a dit je pars en mission. C'est alors que j'ai compris qu'elle était gendarme ou policière.
Puis en chantant alléluia, alléluia, elle a disparu en disant au soûlard, n'oublie pas l'eau et fait décharger la voiture par Pépère, ça le fera maigrir, il a un sacré embonpoint, ça lui fera du bien. Je ne vous raconte pas la honte que j'ai eu.
C'est alors que j'ai déchargé ma pauvre chalauréane que le salopard m'avait volé quelques années plus tôt.
J'ai peiné autant que j'ai pu pour décharger un chargement de cent-vingt kilos de nouille qu'il m'a fait posé à côté du chaudron. Puis il à été dans son gourbi et a mis la messe à fond avant que love colis n'arrive.
Elle arrive et lui demande si la pâte est prête, c'est alors qu'il lui dit que oui.
Voilà comment ils ont passé la soirée en mangeant de la pizza et ont fini complètement démonté.
Je me suis dit c'est bizarre, en mangeant de la pizza comment ont-ils fait pour se démonter les cheveux à grands coups d'écumoire à os.
Hé bien, j'ai compris après, c'était de la pizzavinouille.
- Qu'est-ce que c'est que ça mon frérot de la pizzavinouille, mon frérot ?
- C'est étonnant comme plat, ça, mon papa.
- Hé bien voilà, les nouilles ont été cuites dans de la vinasse avec les os. La pâte fait par le soûlard contenait du vin blanc. Avec les nouilles ils ont fait des pizzas, voilà, c'est la pizzavinouille.
C'est pour ça que depuis love colis ne mange que des nouilles cuites au vin. L'avantage c'est que ça fait du vin chaud et en même temps à manger, chat chat chat.
- Hé bien, c'est une drôle de recette.
- Ça, tu l'as dit, Saturne.
- Hé bien, oui, ma fille que pouvons nous faire.

Screenshot_20200325_172505.jpg