• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Pépère le long de la voiture avait écouté le poème d'Ettesion et le récit de son enquête avec attention.
Le passage où elle parlait de sa propreté lui avait moyennement plu mais il n'en dit mot.
Saturne aussi avait été impressionné par le poème d'Ettesion.
- Hé bien, c'est drôlement bien écrit ta love maîtresse a dû être très heureuse de ce texte.
- Ho, oui, d'ailleurs elle m'a même offert un cadeau sous forme de bisou. J'ai aussi reçu le diplôme du petit cuissot d'or pour ce somptueux poème de ma part.
- Vraiment, bravo ma fille mais ne sais-tu pas que moi aussi, suite à mon succès du spleen de la peau de saucisse j'en ai écrit des centaines de poèmes.
- Ha bon mon frérot, tu es aussi poète comme Guillaumine Ettesion.
- Ha bon mon papoupnet et où peut-on les voir ces poèmes ?
- Hé bien sur mon site de poésie, chatpoème.
D'ailleurs je m'en suis fait voler par mon maître quand je suis arrivé ici, figurez vous.
- Ha bon mon frérot c'est à peine croyable.
- Tu es sûr de ce que tu dis mon Papa.
- Hé bien, oui, ma fille figure toi que quand je suis arrivé, j'étais tombé en panne avec mon hélicoptère sur le champ.
Le saligaud c'est présenté à moi comme poète et me dit comme ça ;
Quel bel engin, il est super ton hélicoptère.
Malheureusement lui répondis-je, il est en panne.
C'est alors qu'il me dit je vais le réparer. Puis arrive derrière une femme qui vient me caresser et me dit tu as de bien jolies Nike gros minet. C'est là où j'ai été victime de ma première brûlure de la rétine. Oui j'avais fait connaissance avec love colis ma maîtresse.
Puis pour m'amadouer, ils me donnèrent de succulentes croquettes qui étaient sous son bureau dans le gourbi. Je compris bien après que ce délicieux met était en fait sa nourriture. C'est alors qu'ils sont entrés dans le capharnaüm et moi l'œil en feu j'ai mangé mes croquettes. Ils sont sortis dix minutes plus tard une bouteille en main. C'est là que j'ai compris être tombé sur des soûlards. Love colis c'est alors écrié, et si tu lui reparais son hélicoptère.
C'est comme ça qu'il m'a volé mes poèmes en entrant dedans. Mais j'étais loin d'avoir tout vu.
- Ha bon, mon frérot qui avait-il de plus à voir.
- Oui, dit moi mon papoupnet ça m'intéresse.
- Hé bien, c'est là que j'ai rencontré Mimine et j'en étais tombé chat-love. Mais, je vis arrivé un chat noir qui me dit que diantre, monsieur est borgne, allez soignez votre œil maraud.
Forcément, j'avais une brûlure de la rétine au seizième degrés.
C'est ainsi que je suis parti chez le yeutiste pour chat qui m'a réparé la rétine au laser. C'est en revenant que je l'ai vu de mon hélicoptère avec mon recueil dans les mains. Mais ce n'était pas le pire croyez moi.
- Qu'est-ce qui s'était passé ?
- J'adore tes histoires mon papoupnet.
- Rien, seulement il y avait un grave problème sociétale dans la région à l'époque.
- Qu'est-ce qu'il y avait, le cacoa minus?
- Tu n'avais plus de croquettes mon papoupnet.
- Hé bien ma fille, si, des billes en pierre. Je vous explique, voilà, il creusait sur son terrain et je me demandais ce qu'il trifouillait. C'est alors qu'une fois au sol, il m'employa comme terrassier et que j'ai fait de la brouette toute la journée. J'ai travaillé comme un manant par soixante degrés à l'ombre en plein cagnard avec seulement un dé à coudre d'eau. C'est à la fin de la journée après avoir vidé une dernière brouette que je lui dis, c'est bien joli tout ça mais nous avons faim nous autres.
C'est alors qu'il me montre le sol et me dit, voilà ton repas.
Hé, bien, oui, ma fille des cailloux voilà ce que fut mon repas, une honte.
- Hé bien, mon frérot je n'en reviens pas.
- Ha, oui, en effet papoupnet, c'est dur.

FB_IMG_1585064920455.jpg FB_IMG_1585064914510.jpg FB_IMG_1585064909300.jpg FB_IMG_1585064904189.jpg FB_IMG_1585064901624.jpg FB_IMG_1585064796420.jpg