• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Dans le camping-car du Belge qui remontait vers Sancoins, c'était une véritable cacophonie.
Tout le monde parlait en même temps et le pape en avait marre d'être debout.
L'objet de la discussion étant à savoir qui serait assis et qui allait rester debout. Ils étaient six personnes et un coq. Il n'y avait que trois places assises et cela posait visiblement un problème. Le Belge était assis devant avec son épouse et n'en pouvait plus de les entendre se chamailler ainsi.
- Hé bien, n'empêche, ce n'est pas pour dire une fois, mais vous en faite un sacré carnaval derrière. C'est épouvantable, une fois, on dirait des frites qui veulent s'échapper d'une friteuse à peine tiède n'est-ce pas !
Pouvez vous, une fois trouver une solution à votre problème en silence, c'est un monde quand même, il ne manque plus que les Soubirou pour vendre leurs livres à la criée. C'est inimaginable, nous les Belges, nous sommes plus disciplinés n'empêche, une fois.
Le groupe se calma durant deux minutes, mais cela ne dura pas, malheureusement.
- Écoutez, moi, je suis le chef des armées internationales. J'ai été greffé de la jambe cet après-midi et je dois être assis pour ma convalescence.
- Hé bien, n'empêche que c'est un sacré gaillard, n'empêche, on ne vous a pas amputé de la langue, ça nous aurait fais des vacances. C'est inimaginable un opéra pareil, tantôt dans cette auto.
- Écoutez-moi, vous devant, occupez vous de vos frites, sinon je vous colle dix ans de bouton rouge. Parfaitement monsieur, j'ai été amputé d'une jambe par les collègues du brigadier suite à un accrochage en voiture. Il peut aussi vous confirmer que j'ai été seul à Sancoins me faire soigner. Oui, monsieur, j'ai fait douze kilomètres sur une jambe et l'autre me servait de béquille, alors taisez vous, mais taisez vous.
Le général prit une place d'office et tout le monde le regarda.
- Écoutez vous autres, moi, je suis le chef de l'état. Je suis le commandeur suprême du général par ma fonction donc je dois être assis.
Souvenez-vous que je viens d'être amputé du cheveu et que moi aussi, j'ai besoin de repos.
- Hé bien, moi, j'ai été agressé sur la route et on a brûlé ma voiture. En plus en tant que brigadier, je suis sous les ordres de Picolle qui l'est sous le cheveu bleu alors je m'assois aussi.
Du coup, le ministre resta dans son coin avec coco dans les bras et le silence se fit un court instant.
- Hé bien ça, c'est la meilleure, moi, j'ai sauvé la commune des extraterrestres pendant que le vieux rhinocéros lui se grattait l'os ventral et se torpillait la cravate à coup de goulot de bouteille, c'est quand même abusée cette histoire.
- Ne nous énervons pas, hein Coco, ce n'est pas si loin et nous n'allons pas en mourir de rester debout. Ne lui répondez pas monsieur le pape, elle vous cherche.
- Tu vas voir, si je vais écraser ma fraise devant cette vielle anguille de l'étang des pochetrons. Tu vas voir si je me torpille le museau, becassine, fait ta prière vieille chamelle du Guatemala, je vais te refaire la face. Plein toi la vieille, tu vas avoir un ravalement de façade à l'œil. Enlève ta cornette vieille guenon ça va être ta fête.
Le Belge n'en pouvait plus.
- C'est insensé cette foire derrière, une fois, si ça continue nous allons vous laisser sur le bord de la route tantôt et vous irez à pied n'est-ce pas !
La sœur et le pape vexés ne disaient plus rien. Le saint-père, discrètement, se rapprocha de la table pour s'asseoir dessus.
Au même moment, le Belge finissait sa phrase ; à pieds, n'est-ce pas ! Et surtout ne vous asseyez pas sur la table elle a une charge de quarante kilos maximum.
- Hé vieux sapajou, que fais-tu, non, tu fais plus du quintal.
Monsieur le Belge l'éléphant est sur la table empêchez...
Splach, boom, vrac, splach, fut ce qu'étendit le Belge.
La table en s'écroulant avait emmené les chaises et le mobilier. Toute la troupe était en vrac au sol sur le pape qui se sentait penaud.
Du coup le Belge regarda derrière et se retournant vit dans un miroir qui était au sol la route derrière lui par le pare-brise. C'est là qu'il comprit pourquoi sa femme s'écriait.
- Qu'est-ce que c'est une fois devant l'auto, tantôt ?
Les quatre évadés avec leurs gilets jaunes était en train de barrer la route. C'est comme ça que le camping-car finit sur le flan dans le fossé.
Pépère au bord de la mare se remettait de la disparition de Josette la Galette et décida de partir emmener ses poulets. Il partit silencieux et fit un essai de démarrage de sa petite auto. Tout était dans l'ordre et en faisant son essai, il avait retrouvé sa bible et il là relu au moins trois fois. Penelope l'escalope, Sanchez la merguez, Hervé le jarret et René le poulet lui remontèrent le morale.
- Bon, je vais envoyer un message groupé, à Sybage, Lolo, Avéame, Fripouille, Toublanc, Bibou et Chadore de revenir ici dans dix minutes. Comme ça, ils pourront goûter leurs succulents poulets que je leur offre généreusement. Je vais passer par la ville devant le musée, oui mes amours, je ne vous oublie pas. Ce qui est dommage dans la voiture, c'est que j'ai une mauvaise visibilité sur le côté. Bon après j'irai surveiller ce que fait mon moine bouddhiste imbibé de champagne du Népal. Attends, soûlard, tu vas voir ce qu'il en coûte d'avoir dévoré la pauvre Josette la galette, j'arrive, ivrogne, tu ne vas pas être déçu de ta digestion.
J'ai quand même le regret du scooter, car j'ai une vision plus large, ça, c'est bête. Je vais demander à ma maman fée que j'aime si elle ne peut pas faire de ma voiture un cabriolet. Maintenant que je ne suis plus chatlibataire je vais pourvoir en faire des jalouses en promenant ma chatmoureuse dedans, chat chat chat. Quel idiotie, j'ai fait en me séparant de trois poulets, enfin tant pi, je demanderai au gardien du musée qu'il me réserve la prochaine caissette.
Coin-coin, Pêcheur, Turbo, Un-œil et Isidore regardaient Pépère de loin et ils leur semblaient qu'il était à nouveau comme avant.
- Toc toc toc, il a l'air d'aller mieux, toc toc toc, il a dû consulter sa bible, toc toc toc.
- Fle fle fle, oui René le poulet lui a remonté le morale, fle fle fle, c'est comme moi quand je vois ma love poète gendarme donner à manger aux petites pattes, fle fle fle, si je suis canard triste, fle fle fle, je vais tout de suite mieux.
- Moi, quand je suis triste, je pense à mon record contre la fusée et je me dis, Turbo, tu es le meilleur.
- Moi, je pense à toutes ces folles aventures vécues dans toutes griffes dehors et me dis, Isidore ton émission est la meilleure.
- Hé bien moi, je me dis heureux tout le temps. Quand j'ai perdu mon œil en chapardant un poulet dans un four, en me brûlant avec l'huile, j'aurais pu perdre totalement la vue, alors je suis très heureux de pouvoir voir de belles choses encore.
Pépère revint vers la mare et chercha du regard autour du groupe. Il lui semblait que quelqu'un manquât. C'est alors qu'il vit Saturne qui rôdait autour de la palette.
- Mon frérot, j'ai comme l'impression que tu voudrais bien rappliquer la moyenne compensée. Vu comme tu es gros, deux poulets ne te ferait pas peur, bon, je t'emmène avec moi ; pensa-t-il au fond de lui.
Bon les copains, j'ai envoyé un message à chacun. Tout le monde arrive d'ici dix minutes et moi, je file à Mornay emmener mes poulets.
- Toc toc toc, tu en as pour longtemps, toc toc toc, dont allons, nous faire ?
- Fle fle fle, nous allons garder la mare et nos copains arrivent, fle fle fle, et peut-être ma love gendarme que j'aime, fle fle fle.
- Moi, j'échauffe mes puissantes pattes, au cas où je devrais allez prévenir Pépère d'urgence.
- Moi, je vais faire répéter, Coin-coin, Pêcheur et Un-œil pour toutes griffes dehors, comme ça nous seront au top samedi.
- Hé, Saturne, tu viens, je t'emmène avec moi. Ne rêve pas, cette palette est toujours ma priorité virtuelle, c'est le système de la moyenne compensée. Oui, en fonction d'une éventuelle défaillance de l'un de mes coéquipiers, elle pourrait être calculée de nouveau. Vient mon frérot, arrivé à Mornay, je te promets une moyenne compensée royale pour le partage d'un de ces succulents poulets qui sont dans mon auto.
Pépère et Saturne se dirigèrent vers la voiture.
- Elle est vraiment très belle ta petite auto, tu es un vrai génie. Tu ne vas pas regretter le scooter.
- Pas du tout mon frérot, mais tu aimerais l'essayer ?
Éventuellement, je pourrais te suivre en scooter et si tu es aussi bon conducteur que moi, je te ferai décorer de la médaille de la bravoure par le président.
Saturne hésitait, mais après une bonne discussion avec Pépère accepta de la prendre. Le Pépère lui dit qu'il allait passer devant dans le village.
- Arrivé sur la nationale, tu rouleras devant que je juge de tes capacités.
Le pauvre Saturne était à peine installé que Pépère était déjà lancé avec le scooter. Il zigzaguait entre les arbres qui sillonnaient le canal.
- Rangez vos moustaches les minettes, ne me chat dragué pas, je ne suis plus chatlibataire, chat chat chat. Bon allez, direction le musée, révérence à René le poulet et ensuite je m'occupe de mon zigomare.
Il arriva avec trois minutes d'avance sur Saturne devant la boucherie et contemplant les viandes se laissait les poils du ventre.
- Ha, mon frérot arrive, vite allons à l'auberge des moines à présent.
Saturne se demandait ce que faisait Pépère. Il lui avait assuré qu'ils étaient tous les deux invisibles.
Arrivé devant le bar, il vit que son maître était toujours là téléphone en main. Il le regarda méchamment et entra dans le bar. Il donna un coup de patte dans les pieds du tabouret où était assis le poète et celui-ci tomba sur des clients qui mangeaient derrière lui. Le Pépère le vit au sol tout tâché de café et un saladier de spaghettis sur la tête.
- Chat chat chat, voilà soûlard cadeau de ton chat de la part de Josette et pet du soir façon brise d'intestin de chez Pépère.
Il fit un pet en repartant sauta sur le scooter et repartit en direction de la nationale. Saturne le suivait à soixante-dix et s'inquiétait d'une telle vitesse. C'est alors qu'il vit une superbe siamoise et Pépère là reconnu aussi. C'était celle qui lui avait dit qu'il sentait le caca. Pépère fit réapparaître le scooter, pila de la roue avant et quasiment à la verticale, il sautait de bande en bande sur le milieu de la route.
- Chat chat où t'es où as-tu mis ton chat chat chat chat où t'es, tu es le meilleur scooteriste, chat chat où t'es.
Arrivé au stop, Saturne lui demanda qui était cette minette.
- Hé bien, c'est une minette qui m'avait chat dragué et à qui j'avais écrit une chanson.
- Ha, bon, tu sais comment elle s'appelle ?
- Oui, elle s'appelle Ichatbelle.
Ichatbelle à les yeux bleus, bleus les yeux Ichatbelle à, soudain quand elle m'a chat dragué, je lui ai dit je ne suis plus chatlibataire,Ichatbelle à les yeux bleus, bleus les yeux Ichatbelle à, chat chat chat...

IMG_20200106_163920.jpg 1712325762_small.jpg istockphoto-1022308400-170667a.jpg