• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Bibou, Lolo et Sybage étaient partis voir Cookie pendant que Pépère était au fond du terrain avec sa chatmoureuse.
- Tu crois qu'il raconte mon sauvetage à Pépère, whaouf ?
- Oui Bibou, que veux-tu qu'il fasse d'autres. Il a peut-être aussi envie d'être avec sa chatmoureuse un petit peu avant de retourner vers le canal.
- Oui, tu as raison ma chatmoureuse, moi aussi, je profite de ta présence en attendant que l'on reparte.
Cookie dans sa cabane s'était réveillé presque aussitôt qu'elle se fut endormie. Après le départ de Lolo, une énorme fatigue l'avait terrassé.
- Hiii, qui est là ?
- C'est moi Cookie, je suis avec ma chatmoureuse et Bibou que Pépère à héroïquement sauvé.
- Hiii, ça va mieux Lolo ?
- Oui ma copine, mais que font les Américains derrière ta cabane ?
- Hii, il me fatigue, ils font du bruit et ont installé un gros rond derrière ma cabane, hiii, ils me prennent pour une jument Android, hiii, pirate, hiii, bandit.
- Whouaf, ils ont mis une parabole. Ils ont dû captées les ondes de la soucoupe où j'étais prisonnier, c'est Sybage qui m'a délivré et Pépère à fait tomber la soucoupe des arbres après l'avoir neutralisé à coups de jets de pierres. Moi dans l'appareil, j'avais déjà terrassé la chatte robot et je l'ai coupé en deux à coup de queue.
Pendant que les animaux parlaient entre eux, les Américains faisaient un bruit terrible derrière la cabane à Cookie. Ils faisaient des essais de transmission radio. Ils étaient arrivés à ériger une parabole en haut d'un long mât et avaient des soucis de réception. Le système marchait avec défectuosité à cause du récepteur émetteur qui était sur le terrain du poète. Les fréquences qui étaient inaudibles à l'homme, l'étaient pour les animaux et le pauvre, Lolo avait les deux pattes sur les oreilles ainsi que Sybage et Bibou et Cookie s'était mise de la paille dans les oreilles et Lucie avait enfouis sa longue tête sous la meule de paille. Les hommes du pentagone finirent par trouver le problème de réception et en informèrent leur chef à New-York. Ceux-ci leur dirent de rester à leur garde et d'essayer de savoir ce que faisait l'homme avec un tel équipement. C'est ainsi que le poète sans le savoir se retrouva sous surveillance de la CIA déléguée au service des phénomènes extraterrestres. La parabole fut mise hors service en attendant de statuer. Cela fit du bien aux animaux qui enfin n'écoutaient plus ce sifflement strident extrêmement aiguë.
- Enfin ça suffit à la fin que font-ils à côté s'écria Lolo. C'est bizarre, cette histoire répondit Bibou. Au fait Ainos, n'est pas revenue nous voir, la pauvre a dû être indisposée par ce méchant sifflement heureusement que Pépère est avec elle.
- Hiii tu as raison Sybage, c'est épouvantable hiii, c'est sûrement un coup du faux Pépère Android hiii, il souffle dans sa trompette de clown hiii. C'est peut-être lui, qui s'est déguisé en antenne et maintenant, il nous nargue avec sa flûte de pitreries hiii bandit hiii pirate hiii.
- Écoute Cookie, c'est plutôt derrière que ça se passe. Mon méga love Pépère n'a rien à voir là-dedans et tu as bien vu que s'était un chat robot qui est venu la dernière quand même, finit par dire Lucie.
Pépère était toujours au fond du terrain et profitait de la présence de Ainos.
Elle était très étonnée de son histoire concernant Bibou. L'être chatte robot Android qui était devenue un vrai animal grâce à la magie de Chouânne, avait néanmoins conservé ses données en mémoire. Dans cette base d'une centaine de terra octets elle ne trouvait aucun non au virus décrit par Pépère.
- C'est assez étrange ce virus qui a contaminé Bibou. C'est dû a quoi cette maladie, tu es sûr de ce que tu dis.
- Oui ma love roudoudoune, aussi vrai que je me suis déguisé en pièce et que ma citrouille de chatloween m'a fracassé à coups de marteau.
- Ha, bon a coup de marteau, c'est étrange ça, comment, c'est arrivé.
- Hé bien voilà, pour l'espionner dans un premier temps, je m'étais déguisé en corbeau et je nichais en face de ses fenêtres. À l'époque, elle habitait dans la rue où était Bibou avant qu'il ne me suive ici enquêter sur mon électricien pour centrale nucléaire distributrice de courant vinassé à soixante degrés d'intensité. C'est donc comme ça qu'elle s'est retrouvé à intoxiqué le pauvre Bibou qui à l'époque était encore un caniche. Voilà ma love roudoudoune l'histoire qu'elle est vraie.
- Oui, mais quelle histoire ?
Que tu t'étais déguisé en corbeau.
- Oui, attends ma love chatte, oui, je situe les lieux en même temps. Donc, oui, je m'étais déguisé en corbeau et des riverains se sont plein à la mairie. Mais comme le maire s'en foutait, je suis demeuré dans mon nid. C'est alors qu'elle m'a gravement insulté alors j'ai changé de déguisement. J'étais tranquillement en train de croasser et elle s'est écriée de son balcon, tu vas voir le sal animal, je vais aller chercher bouboule et il va te corriger. Même s'il s'est sauvé comme une fifille devant une panthère de la savane où qu'il ait peur de la vilaine qui est à la caisse du monoprix, il va venir te corriger. Elle a refermé sa fenêtre et je me suis posé sous son balcon pour écouter la suite. C'est alors qu'enivrée elle parlait toute seule. C'est vrai que ventrèche ne grimpe pas au arbre et puis un corbeau lui ferait peur. C'est alors que je me suis déguisé en toucan et posé sur son balcon. Elle me trouvait très beau, après je le suis naturellement. C'est quand elle a essayé de me faire boire du lait au rhum que je me suis déguisé en guêpe pour aller dans l'essaim qu'elle a sous sa table de cuisine. Oui, les guêpes sont ses amies. Elle dit que ce sont de fabuleuses laveuses de verres de vinasse et autres alcools et que c'est écologique. Donc, le lendemain, elle allait voir Bibou et c'est là que je suis arrivé sur la table en pièce d'un euro. Elle trouvait que j'étais trop petite comme pièce d'un euro et elle a essayé de m'écraser pour m'élargir. C'était sans compter sur la célèbre résistance de Pépère. Elle a juste réussi à casser sa table et les guêpes étaient furax.
C'est alors que déçue, elle l'a mise dans son porte-monnaie en disant, je la donnerai au gardien du chenil en visitant Bibou. Voilà l'histoire ma love roudoudoune, pour ce qui est du virus, je vais te l'expliquer.
Voilà, elle était là voisine de la maîtresse à Bibou qui le nourrissait très mal. Du coup, elle lui avait donné les restes d'une tarte à la tomate. Je précise que ces tomates étaient cultivées chez une pauvre vieille paysanne et ils les arrosaient avec un engrais contenant des saloperies chimiques comme du thorium ou de l'uranium. C'est comme ça que ses os ont été contaminés et que les os de poulet ont fini de le faire mutin en chien-loup kangourounassé.
- Ha oui mon love roudoudou, c'est très intéressant. Et si tu me montrais tes jolis poulets.
- Oui ma love chatte, regarde ce joli spécimen.
Pépère en avait sorti un d'une caisse et le coupa en deux.
- Ho regarde ma love roudoudoune, dans le sapin là-haut une libellule nucléaire.
Pendant que sa chatte love regardait dans l'arbre, le Pépère ne perdit pas de temps et croqua tour à tour dans les deux demis poulets. C'est ainsi qu'il réussit par ruse à manger trois quarts du poulet.
- Tu vois ma love roudoudoune, je suis très partageur, pas de moyenne compensée entre nous.

images.png husky-siberien1.png Attach01_20191009_170408.jpg téléchargement.jpeg