• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite.

#1
Sur Éisope, la déesse était au ange, elle vit Pépère descendre de sa soucoupe et vint à lui.
Turbo qui était devant elle, jouant le rôle de Pépère, fut très impressionné par la silencieuse beauté de la chatte reine de l'univers. Il n'aurait jamais pensé pouvoir une fois dans sa vie pouvoir vivre une telle aventure. Il avait les cartes en pattes et un avantage considérable, la magie de Leïlanne.
Isidore et Un-œil l'avaient rejoint et ils étaient aussi très impressionnés par la déesse.
Au début, elle était de forme humaine avec sa jolie tête de minette, puis avait pris sa deuxième apparence de chatte comme la représentaient les Égyptiens du premier empire.
Turbo se mit devant la déesse et se vêtit avec sa magie en pharaon. Il se mit à exécuter une danse et souffla sur le sable. Celui-ci s'envola et fit un diadème qui voletait au-dessus de la déesse. Progressivement les grains de sable se réunirent entre eux jusqu'à se transformer en rose de sable avant de se colorer en rouge. La déesse se retrouva devant Pépère avec un chemin de pétales et des roses sur ses bords. Puis comme par magie une fois qu'elle est eu franchie cette allée impériale les pétales se rassemblèrent et formèrent un collier de rubis qui sentait la rose. Elle arriva devant Pépère et c'est à cet instant que ce collier lui tomba avec infinie volupté entre les pattes. La déesse se pencha et le Pépère lui passa le collier autour du cou. Puis les deux chatmoureux royaux finirent par se faire un bisou chat. Celui-ci déclencha un éclair qui traversa l'univers en laissant derrière lui des pluies de diamant qu'Illuminèrent tout les coins de l'univers. Impossible que personne ne se soit rendu compte que quelque chose d'extraordinaire venait d'arriver. Même sur terre, dans le champ à Cookie Coin-coin et Pêcheur le virent.
Les gens de la commune qui étaient dehors au même instant crurent à une pluie de neige. Mais ces flocons de diamants fondaient en tombant et faisaient des roses pourpres qui disparaissaient en arrivant sur eux. Chacun ressenti comme une impression de grâce à cet instant.
Pour dire même à Lourdes, les pèlerins crurent à un signe divin de la vierge.
Il en était de même dans le monde entier et sur toutes les planètes peuplées d'individus.
Dans la cabane Momo qui s'était réveillé vit par l'entrée cette pluie céleste et sortit voir ce que faisaient les autres devant. Cela faisait un moment que leurs bavardages l'agaçaient et qu'il comptait aller leur dire.
Cookie sortit précipitamment et regardant cette ondée divine qui finissait regarda Momo en se retournant l'air surprise avant de s'exclamer.
- Hiii, qu'est ce que c'est que ce sortilège, hiii, quelqu'un a brisé les nuages hiii.
Ainos, Sybage et Lucie étaient très étonnées aussi par ce phénomène.
Seul Chatdore semblait presque savoir ce qui venait d'arriver et dit aux autres.
- Hé bien son coup à raté, et il n'aura rien dans ses fûts, le Pygmée congolais décoloré à l'azote transgénique, chat chat chat.
Momo fut agacé de sa réaction et le regarda avec mépris et lui dit ce qu'il pensait de sa réponse.
- Diantre, quel manque de profondeur. Vous assistez, monsieur, à un phénomène extraordinaire et c'est tout ce que vous trouvez à déblatérer. Votre esprit est aussi creux qu'une noix de coco. Encore, quoique celle-ci donne un excellent lait et que votre épanchement ne fournit qu'une ineptie stérile, fade et sans aucun intérêt à mes oreilles de félin.
Savez-vous ce que c'est, pour répondre à votre bêtise. C'est la damoiselle Adélaïde qui vous fait signe de son adultère. Oui, monsieur, j'ai bien compris vous voyant danser sur sa voix que vous étiez hypnotisé comme un cobra devant un joueur de flûte. La gourgandine aura trouvé un autre damoiseau que vous et aura certainement en des ébats orgiaques consommer son crime. Alors, comme ça, vous êtes donc le nobliau dont le gueux conta les aventures à mes oreilles tout à l'heure. Sachez monsieur, que votre promise est une personne légère si vous pensez que Dieu est béni cet adultère. S'en est assez pour mes oreilles, je m'en retourne dans mes foyers où j'aurai un meilleur auspice qu'ici. Ma Chère Cookie, je vous reverrais d'ici peu, n'ayez crainte.
Momo se tourna vers la haie et il partit sans se retourner.
Ainos et Sybage étaient très étonnées de cette réponse et en cherchaient toujours le sens quand Cookie répondit.
- Qu'est-ce que tu dis, hiii, chat drogué, hii, tu as fait fuir Momo.
- Hii, ne t'inquiète pas, Cookie, si Chatdore a répondu ça ce n'est pas sans raison.
- Effectivement, Lucie, je sais ce qu'il est arrivé au-dessus de nous et précisément au-dessus du champ du soûlard.
- Hiiiii, tu n'en sais rien, chat drogué, je retourne dans ma maison.
- Hiiiii, fait ce que tu veux, Cookie, l'histoire de Lolo m'intéresse moi. Je veux savoir pourquoi nous avons eu cette pluie.
Ainos et Sybage ne disaient rien et Chatdore en faisant un pas de danse qui ne voulait rien dire répondit à Cookie.
- Tu l'as mangé le haricot, coco, tu l'as mangé, hacirot, t'a le look qui colle à la peau, tu l'as mangé le haricot, coco.
Lucie écoute, je vais te dire ce qui c'est passé, puisque je devine aisément l'histoire par rapport à ce qu'a fait Pépère l'été dernier et il y a une semaine.
Voilà, l'été dernier, la mairesse à dit au soûlard d'arracher sa vigne nucléaire, car elle produisait des gaz qui sentaient extrêmement mauvais.
Le soir même, il dit à Pépère de fabriquer un filet géant et de mettre les ceps dessus sans qu'il ne sache pas pourquoi. Puis, il lui a fait planter les pieds sur le filet qu'il avait couvert de sable.
L'histoire en est restée là jusqu'à ce que le raisin commence à se faire.
Il lui a fait fabriquer des cordes et lui a demandé de prendre son hélicoptère et d'aller les attacher aux étoiles. Ainsi, il avait toujours sa vigne nucléaire suspendue au-dessus des nuages.
Le soleil a probablement brûlé les liens et la vigne qui devait être à moitié cramé est retombée en fragment d'où la pluie que l'on a vu au-dessus du capharnaüm.
Cookie qui avait sorti sa tête et qui était dans la cabane s'écria.
- Hiii, tu racontes n'importe quoi hiii, j'avais raison, hii chat drogué tu as mangé des champignons hallucinogènes, hiii chat toxicomane.
Pendant ce temps sur la nationale, le Pépère continuait sa route à cent cinquante kilomètres à l'heure avec Lolo à côté de lui qui était terrorisé. Le Pépère chantait sans s'occuper de ses remarques. Chat chat où t'es, mais où est-ce que tu as mis ton chat chat. La pluie d'étoiles le surprit et il ralentit à soixante-dix ce qui soulagea Lolo. Puis, il s'arrêta sur un parking le long de la route.
- Qu'est-ce que c'est que ça, Pépère. Que s'est-il passé ?
Étonnamment, le Pépère pansa à des choses farfelues comme Chatdore comme si celui-ci l'avait influencé par télépathie et il répondit à Lolo.
- Hé bien son coup à raté, et elle n'aura rien dans ses fûts, l'asperge irlandaise pour whisky frelaté.
- De quoi tu parles, Pépère ?
- Hé bien, les Russes ont dû détruire l'invention farfelue de mon dégarni de l'oreille du pied gauche. Que je te raconte l'histoire. L'an dernier, il y a eu la canicule et ça a créé un phénomène au-dessus de la vigne nucléaire du soûlard. Les ceps faisaient des vapeurs qui produisaient des aurores boréales artificielles. Du coup madame le maire lui a fait arracher. Du moins, c'est Pépère avec son ami le harnais qui a fait le travail. Lui pendant ce temps dans son gourbi à eu l'idée de me faire faire une rampe de lancement pour fusée. C'est sous le cagnard par soixante-dix degrés à l'ombre que j'ai été obligé de démonter des tanks russes pour en faire la base de lancement. Je me suis dit, c'est bizarre, car nous n'avons pas de fusée. Trois jours plus tard, alors que je reparais l'autoradio à galène de la chalauréanne, il vient me voir. Déjà, il me reproche d'avoir rayé ses microsillons soixante-dix-huit tours de messe. Ensuite, il m'annonce que je vais fabriquer un moule pour faire une bouteille géante de trente mètres de hauteur. J'ai fait le moule en fondant trente tonnes de douilles d'obus. Puis, il m'a fait fondre la moitié de ses bouteilles en verre de l'année d'avant. Ils y en avaient dix tonnes sois trois mois de consommation, bref. Avec nous avons fait une bouteille fusée capable en s'écoulant de faire pleuvoir du vin nucléaire. Je m'étais demandé pourquoi il m'avait fait mettre des fut sous ses gouttières, après j'ai compris. Puis, nous avons envoyé la bouteille fusée dans l'espace. Les russes ont dû être furax qu'il n'ait pas livré les tanks et pour se venger ont dû tirer un missile dans sa fusée, d'où la pluie de verre que tu as vu mon Loulou.
- Hé, bien, c'est une drôle d'invention, qu'en pensez vous Coin-coin et Pêcheur ?
- Mince, nous les avons oubliés à Mornay. Lolo, nous devons y retourner.
fomalhaut-fiche.jpg 11109-bastet-egyptian-cat-statue-800x800.jpg téléchargement.jpeg arton13020.jpg