• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite. 15 mai

#1
- Morbleu l'avais-je oublié qu'il ne me manquasse ce sacripant, alors ma brave Mimine tu n'as pas à t'inquiètez il ne peut t'embêter. Bon retournons près de notre petite bouillette et laissons faire notre poète va bien revenir...
Le pape ne mit pas longtemps à retourner sur Sancoins et le Pépère était déchaîné et il chantait à tue-tête la musique qu'il diffusait. Les deux pauvres gendarmes de la route à mornay étaient toujours à se demander ce qu'il avait bien pu se passer. Ils arrivèrent au canal et la foule les accueillit avec des louanges. Jésus vint à leur rencontre pour savoir pourquoi ils étaient parti aussi vite.
- Hé bien mon père que c'est-il passé pour que vous partiez aussi vite.
Le Pépère prit la parole.
- Voilà l'un des saints de glace avait un problème de régulation et au printemps il risquait de ne pas être opérationnel.
- Ha bon un problème de filtration, hic, c'est des bouchons en plastiques.
Répondit derrière eux le brigadier Tatouvu qui s'était réveillé. Le Pépère reprit la conversation.
- Écouter brigadier, ça n'a rien à voir ces saint s'occupent de la climatisation de la terre et l'un d'eux avait un problème de régulation électronique.
- Hic c'est comme le plomb des cannes à pêche hic.
Le Pépère s'énerva et le renvoya s'endormir dans l'herbe avec sa magie.
Le pape reprit, il a du plomb dans la cervelle cet énergumène c'est évident.
Le Pépère lui dit, c'est drôle d'ailleurs c'est moi qui l'ait inventé.
- Inventé quoi mon père ?
- Le plomb pour éviter que Mr Google soit déréglé constamment.
- Je ne vous suis pas, mon père.
- Voilà je vais vous expliquer. Quand j'ai fabriquer la terre je ne l'avais pas fais assez lourde. J'étais parti dans l'univers pour fignoler le reste des planètes. Un jour j'ai eu un écho par un habitant d'uranus qui était passé sur terre que les hommes préhistoriques ne mangeaient pas à heure fixe qu'ils ne trouvaient plus le nord que l'internet était toujours en bas débit et que la lune était couverte de bosses. À l'époque j'avais déjà mon adjoint Lolo et je l'ai envoyé enquêter. Il revient vers moi en me disant, Mr Google a porté plainte contre la terre. Ah bon lui dis-je pourquoi donc ? Voilà sous l'attraction de la lune madame la terre fait du billard et casse les satellites à Mr Google et la lune s'est plein aussi elle a du passer un scanner car elle a la tête pleine de bosse. Ha c'est un grave problème je m'en occupe. Déjà j'ai été voir Mr Google pour lui dire que j'allais m'en occuper. Bill Gates qui était là m'a dit oui Pépère magne toi je ne vends plus de pc à cause de ça. Alors j'ai inventé le plomb et des Martien on opérer la terre en injectant la matière en son centre. Pour éviter que le plomb s'en aille il l'ont enflammé. Voilà l'histoire du plomb qu'elle est réelle pas fausse....
Dans les sous-sols de Mercure le poète était toujours à se demander où il était tombé. Autant son voyage dans l'espace avec Choûanne l'avait enchanté que la en cette planète il était un peu inquiet. Liettuje se dirigeait vers le parachutiste qui était au sol et lui tendait la main.
- Monsieur n'ayez pas peur, monsieur de quel planète êtes vous.
L'homme était debout et il enleva sa combinaison. Visiblement il était aguerris aux situations dangereuses et ne semblait pas avoir peur. Le poète vit un drapeau français sur sa combinaison et compris qu'il était de France.
- Bonjour Madame, je ne comprends pas ce qui c'est passé. Je volais aux dessus de ma région et d'un seul coup je me suis retrouvé au dessus de cette mer alors que j'en suis à plus de 700 kilomètres par ma résidence.
Le poète semblait comprendre, ce que lui avait dit Liettuje faisait écho en lui. Le temps était arrêté pour lui et continuait en même temps sur la terre et une faille s'était créée sur la courbe de l'espace temps. Il s'approcha de l'homme et lui dit.
- Bonjour monsieur, ne seriez vous pas du centre de la France par hasard ?
- Si comment savez-vous du Cher précisément de la base d'Avord...
Le long du canal le Pépère était parti consulter l'avancer du premier ministre et donnait des ordres pour que soit nettoyer un peu les abords. Il vit une chose étrange sur le Web. Un pilote de la base aérienne qui n'était qu'à 20 kilomètres de sancoins avait mystérieusement disparu en vol.
Au même moment sur l'Allier à mornay un groupe de touristes en visite avait eu la désagréable surprise de voir une embarcation sur la rivière disparaître sous leurs yeux. Le Pépère se dit, hé mon soûlard à disparu aussi c'est étrange.