• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Pépère le chat du poète. Suite. 10 juillet

#1
Dans le téléphone du Pépère était noté comme personne à prévenir en cas d'urgence, textuellement, ma maman fée que j'aime, sinon mon meilleur ami Lolo avec un numéro. Son copain justement était en train de crâner et quand son téléphone sonna et qu'il appris la nouvelle de Pépère gravement malade il redevint tout mignon et regarda Momo.
- Excuse moi Momo pour boule d'encre j'ai été idiot et bientôt je serais seul car Pépère est gravement malade. Il a été transporté chez des vétérinaires spécialisés et son pronostic vital est engagé. Ses poumons ont une terrible infection inconnue.
Et il fondit en larme devant les autres.
Momo le regarda et lui dit ;
- Malgré l'animosité que j'aie envers ce personnage nous ne rirons point et la tristesse nous demeure même. Diantre que sommes nous peu de chose. Ayez confiance monsieur votre ami va s'en allez mieux c'est un combatant et il fera preuve de pugnacité en ce terrible fait qui le touche.
Cookie reprit ;
- Rassure toi hiii il est fort le Pépère hiii et il va s'en sorti... Hiii qu'est ce que c'est que ça dans mon champ hiii que faites vous là hiii.
Dans l'allée le brigadier s'en était revenu et cherchait vainement la Dacia pensant ne pas l'avoir vu. Il regarda en direction du champ et repartit vers les hommes en criant.
- Hé man! We have an attack of two extraterrestrial horse fuckers.
- Pouvez vous causer le France s'il vous plaît Brigadier si tu n'avais pas tout bu l'anti-peur.
- La chevaleresse vient de faire un deuxième rejeton. Vite nous sommes en danger de mort !!!!
Il n'avait pas fini sa phrase qu'il vit derrière lui un homme arrivé.
- Bonjour monsieurs les gendarmes savez vous où je peux trouver le chat Lolo ?
- I fucking android horse, enlève ton masque on t'a reconnu.
Le chef du brigadier hurla.
- Stop, vous ne voyez pas que cet homme n'est pas un cheval mais un pompier oulala pffff Tic tac ça ne tourne pas bleu tout rond là haut.
Sur mercure la fée Chouânne appris au poète ce qui était arrivé à Pépère.
- Rassurez vous lui dit Liettuje, malgré son interdiction la fée Leïlânne est déjà par télépathie à côté de Pépère. Après tout c'est Dieu donc un miracle ne sera pas étonnant.
Le poète était rassuré et Chouânne lui dit ;
- J'espère que Leïlânne pourra faire quelque chose continuons de charger mon vaisseau pour ne pas trop y penser.
Le long de l'autoroute la BMW était à l'arrêt avec un ministre déjanté qui continuait de frodonner du jull.
- Monsieur votre voiture est très polluante et vous gênez la visibilité des autres automobilistes avec la fumée que vous crachez. Qu'avez vous fait sur cette voiture pour qu'elle pue autant du derrière ?
Lui dit l'agent.
- Écoutez monsieur le gendarme je suis le chauffeur voyez ça avec mon patron.
- Et où est-il ce patron ?
- Derrière, c'est monsieur Édouard Philippe.
- Mais oui bien sur et moi je suis Donald Tromp.
- Ha bon, mes respect monsieur Tromp que faite vous en gendarme ?
Répondit le chauffeur.
- Mais qu'il est con à bouffer des nichons en salade. Mais franchement quel tête d'ampoule à éclairer l'univers de la connerie.
Dit le ministre à l'arrière en ouvrant la vitre.
- Qui êtes-vous monsieur ? demanda le gendarme.
Le ministre sortit sa carte ministériel et se présenta.
- Je suis Mr Édouard Philippe ça te va comme réponse couil.. de bœuf.
- Ton compte est bon mon gaillard, usurpation d'identité, utilisation d'un véhicule non conforme à la circulation rébellion outrage à agent dans l'exercice de ses fonctions. Tu vas ramasser sévère. Franchement tu nous prends pour des bouffons. Un premier ministre dans une voiture comme ça en train d'écouter du Jull et en train de se rouler un bédo. Tu vas voir la couill de bœuf si son taser est en carton. Brigadier appeler le central et faite moi embarqué ces deux comiques et la voiture en fourrière immédiatement.
Le Pépère dans l'hélicoptère qui l'emmenait vers le centre de soin s'était quelque peu éveillé et il regardait l'infirmière qui était à ses côtés qui lui expliquait ce qu'il lui était arrivé le Pépère répondit.
- Ce n'est sûrement pas une infection c'est sûrement le morceau de titane que j'aie dans le cœur.
- Vous avez un morceau de titane dans le cœur ?
- Oui madame resulta de mon héroïsme lors des attentats du 11 septembre.
- Vous avez été sauveteur ce jour là ?
- Oui j'avais été prévenu par mes services et j'ai dérouté 3 autres avions qui devaient détruire le pentagone. J'ai sauvé 600 personnes aussi et terrassé 14 terroristes dont un à pattes nues avec un coton tige. Ensuite je suis aller pour sauver les gens dans les tours j'ai évacué 700 personnes dont certaines ont sauté avec moi en parachute pendant que je les tenais. J'ai bravé les flammes et la fumée la poussière et ensuite avec ma seule force j'ai soutenu la première tour et évité qu'elle s'ébranle durant 45 minutes ce qui a permis aux sauveteurs d'évacuer 800 personnes puis elle a cédé. Je suis arrivé seul à me dégagé sous 120 mètres de débris puis j'ai été tenir l'autre tour pendant 30 minutes avant qu'elle ne s'écroule à son tour et dont je suis sorti seul des gravats. Mais un morceau de ma combinaison en titane est rentré dans mon cœur. Après 32 heures d'opération à cœur ouvert j'ai été sauvé et le lendemain même de l'opération j'étais en Irak derrière les terroristes. Voilà l'histoire de moi le héro Pépère.
 

Cortisone

Maître Poète
#2
Daniel. Chaque jour j'attends la suite des aventures de pépère avec impatience. Car votre plume est si fertile et imaginative.
Amicalement
Gaby