Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ni d’Eve, ni d’Adam…

Venezio

Maître Poète
#1
À dire : Je ne vous connais, ni d’Eve ni d’Adam
Ou, on n’a pas gardé les cochons ensemble
Le populaire ignore, comme souvent, il semble
Des réalités invisibles aux rencontres, présidant

Cet Autre en face de nous, juste à cet instant
N’est jamais vraiment là, par unique hasard
Une leçon commence, la Vie tend un miroir
Tout Quidam renvoie, certains de nos sentiments

Les terrés, les tapis au plus profond de notre être
Les refoulés de croyances, culture, traditions
Leur tintamarre réel, est notre vibration
Et l’on attire à soi, comme on va émettre

Juste Loi de l’Univers…Cause…Effet
Responsabilité, d’être des co-créateurs
Pointer du doigt, les autres, toujours l’extérieur
N’est-ce pas perpétuer des boucles de pauvret ?

Du, cela ne dépend pas de moi, malchance, aléas
Alors, que nous sommes tous nés d’Ève et d’Adam
Tous liés par les atomes, dans l’espace-temps
Mais notre perception, coupe de cette Loi

Transcender nos ressentis ? Suprême défi
Entre humains engagés, par nos interactions
Pour peu que l’on écoute, l’Âme, l’intuition

À s’entraider, à s’élever, dans ce bref passage de Vie