• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Monsieur !

lilasys

Maître Poète
#1


Monsieur !

Je vous aime si fort que je ne peux extraire,
Les mots d'amour agrafés sous ma peau;
Ci demain; je cessais de vous distraire;
Monsieur, vous mettriez mon cœur en lambeau.


Je vous aime si fort comme, un puissant venin,
Qui coule doucement, tout le long de mes veines,
Il est si fort que je ne connais, d'autre chemin,
Que celui de vous couvrir, de je t'aime.


J'ai mal de vous savoir si loin de moi,
De sentir vos doigts posés sur ces lettres;
Celles de mon prénom que vous dites, cent fois,
Dans un souffle ou dans vos rêves peut être .


Donnez moi la main, votre infini douceur,
Dans un élan, je vous offre mes lèvres,
Quand l'orage gronde, serrez moi contre votre cœur,
Soyez, pour toujours mon seul orfèvre ......


LILASYS

 

luron1er

Administrator
Membre du personnel
#5
Madame (déclaration d'humour)

Je vous anime si fort que je veux en extraire
Tes maux d'amour dégrafés sur ton pot.
Aujourd’hui, je me presse à les traire,
Madame, vous mettez vos peurs en drapeau,


Je vous anime à tort comme un puissant crétin
Qui roucoule simplement tout au long de tes peines.
Elle est au port et j’en connais d'audacieux chemin
Pour celle que je veux découvrir et que j’anime.


Le male est au lavoir, au coin de toi
Pour ressentir l’endroit préposé d’entre tes lettres
Celui de mon surnom, en redites mille fois.
Comme sous un vent ou pour vos trêves peut être.


Pardonnez à ma main, cette petite rancœur,
Dans mon plan, je m’offre ainsi à l’élève.
Quand l'averse chante, resservez moi un bout de votre cœur
Tu en seras à jamais mon unique qui s’élève.
 
Dernière édition:

lilasys

Maître Poète
#9
Madame (déclaration d'humour)

Je vous anime si fort que je veux en extraire
Tes maux d'amour dégrafés sur ton pot.
Aujourd’hui, je me presse à les traire,
Madame, vous mettez vos peur en drapeau,


Je vous anime à tort comme un puissant crétin
Qui roucoule simplement tout au long de tes peines.
Elle est au port et j’en connais d'audacieux chemin
Pour celle que je veux découvrir et que j’anime.


Le male est au lavoir, au coin de toi
Pour ressentir l’endroit préposé d’entre tes lettres
Celui de mon surnom, en redites mille fois.
Comme sous un vent ou pour vos trêves peut être.


Pardonnez à ma main, cette petite rancœur,
Dans mon plan, je m’offre ainsi à l’élève.
Quand l'averse chante, resservez moi un bout de votre cœur
Tu en seras à jamais mon unique qui s’élève.
Jolie reprise , prochain épisode les fiançailles puis le mariage et si tout va bien le divorce !! ils disent que ceci se fête ? sourire

betty-boop_002.jpg
 

lilasys

Maître Poète
#15
pas de problème alors que tu coinces la bulle
j'éclate les bulles tu veux dire?
ZZE SOUI una grande enfantine !
je ne conciliabule pas je suis une marchande de tapis !! A vrai dire je suis devenue muette c'est génial!! le confit m' a changé!!! pourtant je n'aie pris qu'une part de maigret question politesse ....Je préfère Ma gritte( le belge) il est capable de te refiler la grippe et il te répondra (non ceci n'est pas une pipe )pourtant j'ai donné le maximum syndical !!
Ici en Belgique , ils sont prêt pour une guerre (laquelle je sais pas ) mais mon nez me dit sortez des zones nucléaires !!!
bizoutes de moi
betty_boop_joueuse_de_rugby_q96yuk.jpg
 

Matthale

Oreille cassée
Membre du personnel
#17
La PETA en a plein, il suffit de leur demander à ces crevards ...
Pardon, j'aime trop les renards pour l'humour, ce n'est pas après toi :)
Et puis j'ai déjà une Betty Boop, une fleur se montrant timide et qui avec un peu d'eau finit par aimer les jeux d'eau, oups, jeu de mots ^^