• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Mon sauveur !

#1
Mon sauveur !

Il y a un fort brouillard.
Je marche dans la lande.
Surprenante coïncidence.
J'avance un peu au hasard.

Je viens te vénérer mon ami.
Sans toi, je ne serai plus en vie.
C'était hier, j'ai croisé ta lumière
par ce même temps de misère.

Je baiserai tes pieds face contre terre.
Puis j'y déposerai en offrande
mon émotion en guirlande
De mes bras je t'enlacerai mon frère

Enfin, je te vois, te détachant du buvard
Toi, mon sauveur, phare du Goulphar

  1. ROUSSELOT
 

lilasys

Maître Poète
#2
Avons-nous tous un ""ange gardien"" ?
Ce sauveur est une lumière qui reste en permanence à vos côtés ...
""phare du Goulphar"" ?
Cette poésie transpire d'émotions
Il n'est point ""divers"" que d'écrire pour un "frère"
Merci pour ce moment de lecture
Bisous images (2).jpg
 

lilasys

Maître Poète
#3
Le phare de Goulphar ou grand phare de Kervilahouen est un phare situé sur la commune de Bangor, à Belle-Île-en-Merdans le Morbihan2.
Il est ouvert au public et il est possible de monter jusqu'à la terrasse supérieure. Il a été conçu par Augustin Fresnel.


Description[modifier | modifier le code]

Le phare de Goulphar est composé d'une tour de granite mesurant 52,25 mètres de hauteur3, jouxtant les bâtiments techniques et d'habitation des gardiens.
Une muséographie sur les phares et balises est visible au rez-de-chaussée, et les plus courageux pourront gravir les 247 marches.
Initialement la rotation des lentilles de Fresnel était assurée par un système de contrepoids qui descendaient dans l'espace situé au centre de l'escalier en colimaçon. Les contrepoids devaient être remontés plusieurs fois chaque nuit pour assurer la rotation du faisceau lumineux. La lentille n'est pas accessible au public.

Historique[modifier | modifier le code]

Le phare de Goulphar est construit de 1826 à 1835, sur les plans d'Augustin Fresnel. Il est mis en service en janvier 1836
En 1882, aux abords de l’anse de Goulphar, un petit bâtiment a été édifié pour abriter un signal sonore (sirène de brume) ; celui-ci est relié à la salle des machines du phare par un tuyau conduisant l’air comprimé.
Le phare, avec la parcelle et les bâtiments situés sur celle-ci et sa sirène de brume (située à 1200m) font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 12 juin 19952.
Comme douze autres phares bretons, il est classé monument historique par arrêté du 23 mai 2011

VOILA .......
JE CHERCHE TOUJOURS A SAVOIR ..SOURIRE
 

agrego

Maître Poète
#4
Le phare de Goulphar ou grand phare de Kervilahouen est un phare situé sur la commune de Bangor, à Belle-Île-en-Merdans le Morbihan2.
Il est ouvert au public et il est possible de monter jusqu'à la terrasse supérieure. Il a été conçu par Augustin Fresnel.


Description[modifier | modifier le code]

Le phare de Goulphar est composé d'une tour de granite mesurant 52,25 mètres de hauteur3, jouxtant les bâtiments techniques et d'habitation des gardiens.
Une muséographie sur les phares et balises est visible au rez-de-chaussée, et les plus courageux pourront gravir les 247 marches.
Initialement la rotation des lentilles de Fresnel était assurée par un système de contrepoids qui descendaient dans l'espace situé au centre de l'escalier en colimaçon. Les contrepoids devaient être remontés plusieurs fois chaque nuit pour assurer la rotation du faisceau lumineux. La lentille n'est pas accessible au public.

Historique[modifier | modifier le code]

Le phare de Goulphar est construit de 1826 à 1835, sur les plans d'Augustin Fresnel. Il est mis en service en janvier 1836
En 1882, aux abords de l’anse de Goulphar, un petit bâtiment a été édifié pour abriter un signal sonore (sirène de brume) ; celui-ci est relié à la salle des machines du phare par un tuyau conduisant l’air comprimé.
Le phare, avec la parcelle et les bâtiments situés sur celle-ci et sa sirène de brume (située à 1200m) font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 12 juin 19952.
Comme douze autres phares bretons, il est classé monument historique par arrêté du 23 mai 2011

VOILA .......
JE CHERCHE TOUJOURS A SAVOIR ..SOURIRE

c'est ça même....et il y a aussi le phare de la Jument....le phare de CREACH

et le plus majestueux....le phare AR MEN.....!! vraiment implanté en mer dans la roche!!


entre autres.....???

je connais bien ceux que j'ai cités!!!!

Bonne nuit

Agrégo