• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Momo le clochard sa confession suite et fin....

Vega46

Maître Poète
#1
Alors, je sais vous allez me dire tu blasphèmes Momo tu blasphèmes, à cela je vous réponds peut-être mais je n’en ai rien à péter car tout à l’heure je vais rencontrer mère Magdeleina qui en trois temps quatre mouvements au nom du Père du fils et du saint esprit ainsi soit-il, me lavera de tous mes pêchers !.

Et toc !...elle n’est pas belle la vie !...

Alors je sais, vous allez me dire une Mère religieuse n’a pas le pouvoir n’est pas apte, ou ce n’est pas dans ses fonctions de pratiquer une confession !.

Et l’égalité entre hommes et femmes vous vous en torchez le cul !.

Moi non !....j’ai rendez-vous avec elle dans cette petite chapelle, mon ami mon dieu mon roi Carafon je le sais, sera là !..

Je me confierai à cette sainte mère
qui m’absoudra !.

D'ailleurs, je m’y rends de ce pas car pour moi, bientôt sonnera l’heure du trépas....

L’endroit est charmant planté
sur une colline elle même en forme de chapelle , isolée de toute vie humaine, mais égayée par le chant permanent des oiseaux .

Ce lieu de culte, reçoit les rayons obliques de Râ toute la sainte journée....

Bonjour mère Magdeleina bonjour mon fils....

Putain de moine il fait chaud ma mère !.

Vous partagerez bien un peu de sang du seigneur avec moi ?...

Je veux bien une petite gorgée alors..

Ah je suis content enfin une qui ne fait pas de manière !.

Nous pénétrons cet édifice fermé à double tour pour éviter sûrement
que ne s’échappent les âmes saintes..

Je suis d’emblée confronté à des scènes d’horreurs un mélange diabolique de sulptures d’époque gothique ou catholique...

Sur une croix est cloué un homme en souffrance qu’a t’il bien pu faire pour mériter une telle pénitence...

Je le regarde à plusieurs reprises dans la pénombre où danse les ombres, il ressemble étrangement à mon pote Carafon...

Simple coïncidence me direz-vous le mauvais éclairage trahit mon assurance...

Suivez-moi, pourquoi veut-elle me faire entrer dans ce vieux meuble aux odeurs de bois vermoulu ?...

Asseyez-vous je prends place de l’autre côté...

Suis-je dans une prison des barreaux un rideau nous sépare...

Confiez-vous à moi mon enfant...

Que voulez-vous que je vous dise ?...

Vous avez sûrement sur la conscience des fautes que vous voulez vous faire pardonner !.

Putain con non je ne vois pas !.

Par exemple moi je suis marié au Christ je n’ai jamais eu de relations sexuelles avec un homme j’ai fait vœu de chasteté...

Je suis comme vous ma mère vous avez en face de vous un puceau mais loin de moi cette pensée je ne me marierai sous aucun prétexte !.

Putain con !.

Autrement non ma mère, à part les injures courantes sans importance mes idées sur l’univers, que je viens de vous citer, j’étais en compagnie du seigneur Carafon qui soignait à tout va sur les chemins de croix.

On picolait sans arrêt mais comme il se plaisait à me le répéter, Maurice plus tu bois plus tu te rapproches du seigneur crois en moi...

Vous me donnez l’absolution finale ma belle mère ?...

J’avais à peine fini ma phrase qu’elle entonna un cantique à très haute voix....

Tu es mon berger au seigneur rien ne saurait manquer où tu me conduis....

Qui est très vite devenu....

Tu es mon berger !
.....CARAFON rien ne saurait manquer où tu nous conduis ..

C’est ainsi que bras dessus bras deux saouls, non !... dessous un litron à main, dans les méandres
d’un chemin caillouteux nous avons réussi à pénétrer enfin les voies impénétrables du seigneur...

Alléluia alléluia alléluia !...

Fin de la confession

Mon amitié crasseuse....

Marcouly Maurice
Toute connerie réservée
 
Dernière édition:

Polymnie2

Maître Poète
#3
C'est une façon de voir la spiritualité et je te comprends!

La spiritualité chez moi, elle se lève avec moi
et se couche avec moi,
Et je t'approuve, car aucune preuve n'a besoin d'exister !
Elle se dépose, là où l'être l'attend,
et le pauvre, et le gueux, le vilain canard, couchent avec elle!
sont âme est "fée d'or"" cas ra"t" r", l'air soupire en ce mot!

Il faut savoir faire son tri, dans le sac où" rai glisse" là
où tout est noir alors que son revers est blanc!

Polyglotte en certains moments,
et te remercie d'ouvrir tes pensées qu'ici, n'amènent que
la surprise qui sera la bienvenue,
car je blasphème aussi à mes heures souvent claires
que j'applique mais ne dis!!

Bises d'amitié, Polyglotte ensoleillée, ce 23 avril 2018
 
Dernière édition:

Vega46

Maître Poète
#5
Le misérable clochard est le plus proche représentant du christ !.

La pauvreté est la réincarnation de jésus.

Jésus fils de Marie et de Joseph a bien existé contrairement à son père né de l’imagination fabuliste de l’homme...

Mon amitié crasseuse
Tu as raison Poly la spiritualité est en nous à différents degrés..

Comment ne pas s’insurver de révolter face aux injustices de la vie et finalement blasphèmer...

L’homme et ces terribles défauts mais aussi avec ses grandes qualités pourra t’il éviter de s’autodétruire complètement ?.

Est il est expérience désastreuse de l’existence ?.

Les guerres, la famine partout dans le monde l’esclavagisme des peuples tend à le prouver.

Les dictateurs de plus en plus nombreux à la tête des pays nous poussent à penser que les jours de l’humanité sont comptés.

Momo le clochard crasseux
 

Polymnie2

Maître Poète
#6
Le misérable clochard est le plus proche représentant du christ !.

La pauvreté est la réincarnation de jésus.

Jésus fils de Marie et de Joseph a bien existé contrairement à son père né de l’imagination fabuliste de l’homme...

Mon amitié crasseuse
Tu as raison Poly la spiritualité est en nous à différents degrés..

Comment ne pas s’insurver de révolter face aux injustices de la vie et finalement blasphèmer...

L’homme et ces terribles défauts mais aussi avec ses grandes qualités pourra t’il éviter de s’autodétruire complètement ?.

Est il est expérience désastreuse de l’existence ?.

Les guerres, la famine partout dans le monde l’esclavagisme des peuples tend à le prouver.

Les dictateurs de plus en plus nombreux à la tête des pays nous poussent à penser que les jours de l’humanité sont comptés.

Momo le clochard crasseux

Ceci est inconcevable en effet, car comme j'ai souvent écrit ici,
nombreuses âmes se donnent à fond au quotidien,
mais l'homme a pris le chemin de la facilité sans raisonnement!
il faut créer, il faut avoir des enfants avec alloc progressives, prospérer,
mais surtout, relancer la consommation?
AVEC QUOI?
l'appauvrissement s'étend sur toutes couches sensibles!
et crédits accrochés!!!!! ce qui n'existait pas dans ma jeunesse.
Quand nous nous sommes mariés, nous avions des cartons
à la place des meubles!
Un lit, une cuisinière et c'est tout!
Nous étions heureux, nous avons économisé petit à petit
pour avoir au comptant la suite manquante!
La vie est un trompe "couillon"
et l'intelligence n'est plus en circulation!
Il vaut mieux se pencher sur l'orthographe, tout chambouler
en ses lettres, dépenser de l'argent pour refaire les livres
pendant ce temps, tous ceux qui savent écrire sont sur les
trottoirs et la cervelle bien garnie de savoir qui ne court
plus sur la rue!
L'enseignement n'est même pas le quart de l'enseignement
que nous avons reçu!

Quant à la spiritualité, écoute bien ceci :
Une image que je revois amoureusement, celle de l'école
laïque avec celle de l'église ne faisait qu'une!
Mes frères comme tu sais étaient enfants de chœur!
Lorsqu'il y avait, mariage, décés, baptême, en semaine,
le curé de la paroisse adressait une demande d'autorisation
à l'instituteur qui était en même temps directeur non
catholique, pour libérer mon frère, le temps d'une messe!
Evidemment c'était accepté!

C'est dans cette ambiance que nous avons grandis
malgré le signe intime de nos pensées n'était pas
affiché à vue, mais sous le tablier !
A la communion solennelle, en communiants nous
allions offrir une image à l'institutrice!

Va chercher ceci aujourd'hui?
J'ai les larmes aux yeux de voir combien se monde
a été ratissé!
Un monde en communion sans grimaces!
le pain quotidien où se trouve t-il pour l'autre
en chacun de nous?

Bises momo, Poly, ce 24 avril 2018
 

Polymnie2

Maître Poète
#7
Vega46 a dit:
Le misérable clochard est le plus proche représentant du christ !.

La pauvreté est la réincarnation de jésus.

Jésus fils de Marie et de Joseph a bien existé contrairement à son père né de l’imagination fabuliste de l’homme...

Mon amitié crasseuse
___________

C'est la seule chose à retenir
La base fait la cîme

J'avais fait en ma tête le calcul de Dieu le père
il ne pouvait avoir pu exister
mais je gardais cela en ma tête!

De plus, as-tu déjà vu un père faire
crucifier son fils?
L'Amour où se trouve t-il?

bises poly
 

Vega46

Maître Poète
#8
Vega46 a dit:
Le misérable clochard est le plus proche représentant du christ !.

La pauvreté est la réincarnation de jésus.

Jésus fils de Marie et de Joseph a bien existé contrairement à son père né de l’imagination fabuliste de l’homme...

Mon amitié crasseuse
___________

C'est la seule chose à retenir
La base fait la cîme

J'avais fait en ma tête le calcul de Dieu le père
il ne pouvait avoir pu exister
mais je gardais cela en ma tête!

De plus, as-tu déjà vu un père faire
crucifier son fils?
L'Amour où se trouve t-il?

bises poly
Je te répondrai plus tard je vais m’oxygéner l’esprit...
Merci pour ces deux réponses longues je suis en phase avec les deux...
Bonne après-midi
Bises de Momo le clochard crasseux
 

Polymnie2

Maître Poète
#9
Pendant que tu t'oxygènes, je vais te
répondre, sur une seule chose :
"Je ne m'arrête que sur les yeux qui font la prière",
c'est à dire, un regard profond qui ne regarde rien,
et mon âme est attirée par cette tristesse, toute entière
car ce regard rappelle celui de la crucifixion!

Cela me rappelle ce qu'un de mes professeurs
m'a dit, "devenues des amies" : "vous êtes un masque"
je lui ai répondu : "vous aussi"!

Poly
 

Vega46

Maître Poète
#10
Pendant que tu t'oxygènes, je vais te
répondre, sur une seule chose :
"Je ne m'arrête que sur les yeux qui font la prière",
c'est à dire, un regard profond qui ne regarde rien,
et mon âme est attirée par cette tristesse, toute entière
car ce regard rappelle celui de la crucifixion!

Cela me rappelle ce qu'un de mes professeurs
m'a dit, "devenues des amies" : "vous êtes un masque"
je lui ai répondu : "vous aussi"!

Poly
Bonjour chère Poly

D’abord je suis très en retard pour te répondre ce livre Momo le clochard me prend beaucoup de temps et je n’ai pas que cette occupation, je te demande de m’excuser pour ces contretemps qui se répètent.

Je suis entrain d’écrire un dernier chapitre qui me tenait à cœur...
Momo et Carafon à la rencontre du Bergeron l’ami de Carafon Berger dans les Pyrénées. Je l’intercalerai au début de l’histoire...

Ton regard comme le mien est souvent celui de la tristesse le masque est celui de la souffrance.

Il faut vivre ces travers avancer sans trop se retourner sur son passé.

La vie est une loterie elle peut encenser les âmes ou bien les enfoncer, mais il nous faut garder l’infime espoir celui qui pourra nous délivrer de ces chaînes qui nous empêchent d’avancer librement mais qui ne nous permet d’avoir un regard profond sur le monde des vivants.

Bises amicales de Momo le clochard crasseux.
 

Polymnie2

Maître Poète
#11
Bonjour chère Poly

D’abord je suis très en retard pour te répondre ce livre Momo le clochard me prend beaucoup de temps et je n’ai pas que cette occupation, je te demande de m’excuser pour ces contretemps qui se répètent.

Je suis entrain d’écrire un dernier chapitre qui me tenait à cœur...
Momo et Carafon à la rencontre du Bergeron l’ami de Carafon Berger dans les Pyrénées. Je l’intercalerai au début de l’histoire...

Ton regard comme le mien est souvent celui de la tristesse le masque est celui de la souffrance.

Il faut vivre ces travers avancer sans trop se retourner sur son passé.

La vie est une loterie elle peut encenser les âmes ou bien les enfoncer, mais il nous faut garder l’infime espoir celui qui pourra nous délivrer de ces chaînes qui nous empêchent d’avancer librement mais qui ne nous permet d’avoir un regard profond sur le monde des vivants.

Bises amicales de Momo le clochard crasseux.

Tu as raison Momo, je n'ai jamais entretenu le poids néfaste,
je me suis efforcée d'oublier le sombre de la vie ne me préoccupant
de comprendre le bon qu'elle peut représenter.
Mais ceci, est loin, très très très loin de ressembler à ce que tu as vécu,
cela ne se compare pas!

Tout cela pour te parler du regard,
un poème que j'ai fait et que je vais reposer,
car le regard contient, comme un grain de sable de naissance,
et cela je veux bien le croire,
on le garde si la vie l'entretient et le marque!

"Tout le monde croit que le fruit est l’essentiel de l’arbre quand, en réalité, c’est la graine."..
Nietzsche​

C'est le grain de sable dans le regard
puisé dans la racine
Je dois encore le réfléchir
Il n’est pas aisé de se regarder mais on ne peut fermer les yeux sans un certain regret nostalgique dans l’âme !
Qu'ai-je fait? ou n'ai-je pas fait?
Un radoucissement de sa personne se fait avec le temps,
mais la fibre reste, si minuscule se fait-elle car elle est essentielle et pour la vie.
Son enregistrent se fixe dans le regard, et dans son miroir un grain de sable qui ne peut fondre !

Rare de parole il nous offrait le délicieux avec ce grain de sable dans les yeux.

Il vivait avec sa terre, le don dans les mains envoyait sur l’univers
Le grain de sable voyageait toujours présent
collé sous les paupières qui battait de l’aile
sous la peau en souvenirs constants
tissait son manteau pour le conduire
jusqu’au repos rejoindre
sa racine plus forte que la vie, cette fibre si sensible mais unique..

Stella, Merci pour cet étroit hommage,
qui sait comprendre et dire
remontant les ans
tel un escalier aux marches qui glissent.

Beaux rayons de soleil à toi, Polymnie2
C'est un commentaire sur le regard d'ailleurs!

Bises Poly​
 
Dernière édition: