• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Lorsqu’on a qu’une mère/Nuit sans lune… (Medley)

Invisible01

Poète libéré
#1
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune (x2)


Où t’évanouis-tu? Aussi loin…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Où t’éclipses-tu? Sans lendemain…


Où t’enfuis-tu? Par quatre chemins…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Où t’évanouis-tu? A chaque refrain…


Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir sourire.
Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir s’ouvrir…
On espère tant la voir dans son état ne nous pas mentir.
On espère tant en soi, ne pas la voir se vêtir et partir…


Lorsqu’on a qu’une mère, on se mobilise pour la voir revivre.
Lorsqu’on a qu’une mère, on se bat pour la voir s’épanouir… Sans fin.
On s’active alors pour ne pas la voir ce que tu vis, tu me fais subir…
Nuit sans lune, nuit sans dune


Où t’évanouis-tu? Aussi loin…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Où t’éclipses-tu? Sans chemin…


Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune


Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite la voir s’évanouir.
Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite la voir mourir…
On espère tant alors la voir nous accueillir et sourire…
On espère tant alors la voir moins souffrir et plus rire…


Lorsqu’on a qu’une mère et que la mort frappe sans prévenir.
Lorsqu’on a qu’une mère et on la voit s’en aller sans frémir…
On s’affole autour comme si plus rien après ne nous assiste.
On s’affole alors enfin comme si autour, plus rien n’existe…


Nuit sans lune, nuit sans dune
Nous oublieras-tu? Dans ton coin.
Nuit sans lune, nuit sans lune
Nous souris-tu? Sans fin, enfin…


Nuit sans lune, nuit sans dune
Ou t’évanouis-tu?
Nuit sans lune, nuit sans dune
Ou t’éclipses-tu?
Tu t’éloignes sans fin… tu es lointain


Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune


Une nuit sans dune
Où t’évanouis-tu? A chaque refrain…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune


Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir sourire.
Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir s’ouvrir…
On espère tant la voir dans son état ne pas nous mentir.

On espère tant la voir nous sourire avant de mourir...

1557101934661.png

 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#2
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune (x2)


Où t’évanouis-tu? Aussi loin…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Où t’éclipses-tu? Sans lendemain…


Où t’enfuis-tu? Par quatre chemins…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Où t’évanouis-tu? A chaque refrain…


Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir sourire.
Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir s’ouvrir…
On espère tant la voir dans son état ne nous pas mentir.
On espère tant en soi, ne pas la voir se vêtir et partir…


Lorsqu’on a qu’une mère, on se mobilise pour la voir revivre.
Lorsqu’on a qu’une mère, on se bat pour la voir s’épanouir… Sans fin.
On s’active alors pour ne pas la voir ce que tu vis, tu me fais subir…
Nuit sans lune, nuit sans dune


Où t’évanouis-tu? Aussi loin…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Où t’éclipses-tu? Sans chemin…


Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune


Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite la voir s’évanouir.
Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite la voir mourir…
On espère tant alors la voir nous accueillir et sourire…
On espère tant alors la voir moins souffrir et plus rire…


Lorsqu’on a qu’une mère et que la mort frappe sans prévenir.
Lorsqu’on a qu’une mère et on la voit s’en aller sans frémir…
On s’affole autour comme si plus rien après ne nous assiste.
On s’affole alors enfin comme si autour, plus rien n’existe…


Nuit sans lune, nuit sans dune
Nous oublieras-tu? Dans ton coin.
Nuit sans lune, nuit sans lune
Nous souris-tu? Sans fin, enfin…


Nuit sans lune, nuit sans dune
Ou t’évanouis-tu?
Nuit sans lune, nuit sans dune
Ou t’éclipses-tu?
Tu t’éloignes sans fin… tu es lointain


Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune


Une nuit sans dune
Où t’évanouis-tu? A chaque refrain…
Nuit sans lune, nuit sans dune
Nuit sans lune, nuit sans dune


Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir sourire.
Lorsqu’on a qu’une mère, on ne souhaite que la voir s’ouvrir…
On espère tant la voir dans son état ne pas nous mentir.

On espère tant la voir nous sourire avant de mourir...

Afficher la pièce jointe 22987

Très bien écrit
Merci du partage
 

LUZE

Maître Poète
#3
Comprend pas trop bien le pourquoi d'une deuxième puBlication??