• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'ombre de la foudre

fée de blé

Maître Poète
#1
J'ai accroché mes peurs comme des guirlandes
Suspendues aux éclairs dont le ciel s'illumine
J'en ai fini de ces petites morts sournoises
Qui déclenchent les larmes comme une peau de cercueil

Ainsi, je vais, par amour, me dévêtir
Devant, toi, sans pudeur, de ses frayeurs avides
Tu pourras m'y voir sur un château de cartes
Chambranlante et m'écrouler sur un tas d'illusions

Seras-tu là pour couvrir mes frissons de gloire
Regarder ces lanternes consumées par l'orage?
N'est-il pas vrai qu'une femme est radieuse
Fière, délestée, ronde de liberté

Alors, je te prie, viens assister à ces feux
Qui épurent les grands trous noirs de l'esprit
J'y suis déjà, je n'attends que toi, que toi
Pour brûler vives mes racines amères
[SN1]