• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'ingratitude n'a pas d'âge

kinkin

Maître Poète
#1
Je ne sais pas a quoi joue mon fils
Nos relations sont au bord du précipice
Pourtant nous n’avons rien eux ensembles
Nous sommes des bons parents il me semble

Entre ses frères il n’y a pas eu de préférence
Notre petite famille était une référence
Toujours soudés durant leurs adolescences
Tous égaux jamais fait de différences

Après vous savez les branches rapportées
Sont quelquefois pourries et gâtées
Et comme sa compagne porte la culotte
Monsieur s’écrase comme une pomme a compote

Mon épouse a attendu toute la journée d’hier
Son coup de fil pour son anniversaire
Il n’est pas venu jusqu'à elle mystère
Ca lui a fait de la peine a sa pauvre mère

Pourtant quand le jeune homme a un problème
Il nous appelle c’est presque Maman je t’aime
Et quand tout roule pour lui pas de nouvelles
Les vieux seraient presque a mettre à la poubelle

Va-t-il avoir une excellente excuse
A t’ il la trouille de sa tendre muse
A-t-il peur qu’elle lui fasse les gros yeux
Qu’on me dise pas qu’il est pris entre deux feux

En cachette de sa mère, je lui ai fait un message a lui
Pour qu’il répare son erreur, son oubli
Pas de réponses de sa part pas de message

Je me dis que l’ingratitude n’a pas d’âge
 
#3
Il en faut des mots pour extraire un tout contenu
on sent très bien le sentiment qui transpire, la déception,
le retenu!

Bravo à toi pour savoir renverser les vapeurs,
un amour fou du foyer chez vous, des enfants, un tout partagé
c'est ainsi que l'on peut s'imaginer un revers de la médaille
tout autre et qui existe malheureusement!!

En sachant combien il est pénible de se mettre dans la
peau de certaines situations extérieures qui pourraient
repeindre ces états de faits!

Encore une merveille dans l'humour bien trempé!

Merci à toi, amitiés, Poly
 
#10
Ces vers me ramènent à des mots que j'entends très souvent. Certains parlent d'un manque de reconnaissance, de gratitude. D'autres suggèrent l'inversion des valeurs sociétales, leur dilution même dans la quête matérialiste. D'autres encore accusent l'hyper individualisme. Tous les parents que je croise portent dans leur regard la même tristesse. Sans l'Amour qui relie les parents à leurs enfants, ces regards tristes n'existeraient pas. L'essentiel est, je crois, dans ces regards-là.