• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'impétueux enfer...

Corsaire

Maître Poète
#1
Ô vous qui semblez sourds et qui pourtant priez
Qui sait ce qu'il peut être au-delà du miroir
Votre aura de façade assoiffe l'encrier
Et chaque mot prédit le piètre ou l'illusoire

Lorsque l'eau coulera sur l'aurore froissée
Que la rouille aura pris et rongera la vie
Oserez-vous encor prendre pour panacée
Cet ego de fortune où le sombre sévit

La colère est un leurre, elle embrase le cœur
Puis répand ses aigreurs sur vos viles hantises
De vos yeux révulsés où suppure la peur
L'impétueux enfer attise la bêtise

Ô vous qui semblez sourds et qui pourtant priez
 

Samsara*

Maître Poète
#2
Bonsoir Corsaire,

Ô que j'aime vous relire,

Les auras sombres
Craignent les êtres lumineux
Qui voient leur intérieur

C'est si suavement poétisé
Mille mercis votre poésie est tellement émotionnelle

Belle soirée Cher Poète

Amicalement

Paule
 
Dernière édition:

saoirse

Maître Poète
#6
Elle est puissante cette révolte contre la vanité, elle montre bien que parfois, sans aller jusqu'à suivre les conseils de la colère noire, un peut d'indignation ne fait pas de mal :)
Vous avez une bien belle plume au service d'une âme rebelle, j'adore
 

Polymnie2

Maître Poète
#7
La colère est un leurre
et tu as raison
car elle prend place
au silence qui l'enferme
et sort comme en furie !

On la regrette après mais
les nerfs sont faits pourquoi?
Equilibrer le corps en souffrance
pour retrouver sa lumière!

Merci à toi, amitiés, Poly
 
#13
j'ai honte de mon message, mon ami Corsaire

je te parle couleurs : je ne suis pas à la hauteur. Non, vraiment pas.

Dis moi : m'entends tu crier comme une louve solitaire ?
Ne gardons pas en nous ce qui fait mal.
On pourrait chanter aussi comme prient nos anges noirs, ces esclaves qu'on a tant " meurtris " ( le mot est faible )

Tendrement

Rose *
 

Corsaire

Maître Poète
#14
j'ai honte de mon message, mon ami Corsaire

je te parle couleurs : je ne suis pas à la hauteur. Non, vraiment pas.

Dis moi : m'entends tu crier comme une louve solitaire ?
Ne gardons pas en nous ce qui fait mal.
On pourrait chanter aussi comme prient nos anges noirs, ces esclaves qu'on a tant " meurtris " ( le mot est faible )

Tendrement

Rose *
Je te souris mon amie.

La souffrance et la douleur ne sont pas obligatoires, en effet. On doit apprendre à voir la vie autrement, à changer d'angle ou de portée... La lucidité nous permet cela...
Joli soir Rose.